SARKOZY OU LA FIN DE VACANCES GACHEE

Publié le par Patrick Gouverneur

Nous avons passé l’été avec les Roms……. Au point que franchement ca devenait un peu fatiguant.

Méticuleusement relayée par Hortefeux et Estrosi l’opération de com de Nicolas Sarkozy a été scrupuleusement mise en place.

Nous doutions dans les articles précédents de son succès, en tout cas d’un point de vue électoral, et il semble bien que nos doutes étaient fondés.

En tout cas à en croire le premier sondage effectué sur le sujet par l’IFOP.

2% de popularité de gagnés pour Nicolas Sarkozy

C’est peu.

D’autant que ce progrès ne le porte guère qu’a 36% d’opinions favorables ce qui reste une base bien faible pour une réélection….

Certes il conviendra de valider ces chiffres dans les jours qui viennent lorsque les français seront réellement rentrés et au boulot, mais tout de meme.

Comme nous le craignions, la ficelle était cette fois tellement grosse que pas grand monde n’a été abusé.

Meme sur le sujet de la sécurité (ou de la délinquance) ou on l’a vu la majorité des français se retrouve, celle-ci ne semble plus retrouver le Président.

Comme si la rupture était belle et bien consommée…

Pas la rupture de 2007, celle qu’on attendait avec impatience, mais celle avec la majorité de l’électorat.

Situation d’autant plus inquiétante pour Nicolas Sarkozy que dans un premier temps le scenario semblait se dérouler comme prévu.

Une presse en mal d’infos et de buzz, qui relaye complaisamment les propos ministériels et …un Parti Socialiste égal a lui-même.

C'est-à-dire a coté de la plaque.

Des cris de vierges effarouchées, le mot fascisme remis a toutes les sauces, et pas l’ombre de propositions concrètes autres que l’anti-Sarkozisme primaire, dont on a déjà dit ici qu’il ne suffira pas pour gagner une élection présidentielle.

Nul doute que le Président au début de ses vacances devait être plutôt content de son coup.

Ce sondage est certainement une première déception et la rentrée du PS risque bien d’en être une autre.

En tout cas d'une partie du PS.

A croire que certains lisent Bon Appétit Messieurs…. Ou que la réflexion porte conseils.

Car comme par hasard en l’espace d’un week end le ton et la stratégie changent.

Manuel Valls Maire d’Evry réagit aux âneries d’Estrosi qui voulait sanctionner les Maires « laxistes » (alors qu’on leur refuse les pouvoirs de police…) et n’y va pas par 4 chemins

Rompant avec la candeur et l'angélisme souvent reprochés au PS, Valls s'est insurgé contre le ministre de l'Intérieur et ses déclarations « insupportables » et « indécentes » qui feraient « sourire si les violences sur les personnes n'augmentaient pas, si on n'assistait pas à des actes barbares ».

Autrement dit il met en avant le bilan de Sarkozy au lieu de se limiter aux invectives.

« Les chiffres parlent d'eux-mêmes, l'augmentation des violences sur les personnes, les agressions contre les pompiers, contre les professeurs, démontrent que l'insécurité est une réalité ». 

Habile car en meme temps il concède que le problème existe, et que ce n’est pas seulement un fantasme ou un coup médiatique de Sarkozy.

Et la vraie nouveauté c’est qu’il ajoute « Je suis convaincu que les socialistes et la gauche ont opéré un véritable changement dans leur politique de sécurité, grâce notamment à l'action des maires ».

Pour Valls, cela ne fait donc aucun doute : le PS a changé, il n'ignore plus les problèmes mais les affronte, au quotidien, sur le terrain.

Le Parti ferait bien d’en tenir compte.

En effet t pour l'élu socialiste, c'est justement de cette réalité que la gauche doit s'emparer pour proposer une véritable alternative : « La question est posée sur l'alternative, sur quelle politique de sécurité la gauche peut fonder sa véritable crédibilité ».

Par le plus grand des hasards bien sur, c’est très exactement ce qu’avait déclaré Ségolène Royal…la veille.

La Présidente du Poitou allant meme jusqu'à « suggérer » notez l’ouverture d’esprit et le ton œcuménique de la dame... que le PS reprenne ses idées de 2007 pour « élaborer une vraie alternative a la politique de Sarkozy »

Elle ajoute que « Il faut que ceux qui se livrent à des actes de violence soient punis avec la plus grande sévérité », on croirait du Hortefeux….. et enfonce le clou en ressortant son idée d’encadrement par les militaires des délinquants mineurs.

Une manière de dire qu’en matière de répression et de sécurité elle est bien l’original a gauche et pas la copie.

 

Hier Dimanche c’est Arnaud Montebourg qui monte au créneau exactement sur le meme thème et quasiment avec les mêmes mots.

Il pousse meme le bouchon jusqu'à dire qu’il faut certes "remettre la police sur le terrain",  mais surtout selon lui,  "associer la population à l'identification des problèmes de délinquance et de violences et mobiliser toute la société, parents, adultes, travailleurs sociaux, mais aussi force de police, gendarmerie, comme aux Etats Unis".

Si si vous avez bien lu, Montebourg a effectivement mentionné le modèle américain.

Alors la mes amis ce n’st plus du changement c’est une révolution !!!

Ce n’est d’ailleurs pas une idée complètement nouvelle en France mais elle était restée confidentielle (et honnie des socialistes) car elle est soutenue par Alain Bauer, qui fut rocardien mais qui désormais est  sarkozyste.

Mais il se trouve, encore un hasard que c’est aussi …un ami très proche de Manuel Valls.

Tiens donc.

Montebourg a en outre dragué honteusement tout le week end Jean Pierre Chevènement qui n’est pas a proprement parler un modèle de laxisme et d’angélisme a gauche….

Il ne vous aura pas échappé que tout ce petit monde fut considéré il y a peu encore comme la garde rapprochée de Ségolène Royal, en compagnie de Vincent Peillon qui peine à se remettre de sa boulette avec Arlette Chabot mais qui « comme par hasard » a fait lui aussi une interview sur le meme thème.

Et sur laquelle on ne s’attardera pas tant elle est identique a celles des autres.

Alors les 4 mousquetaires sont de nouveau réunis ?

On n’ira pas jusque la, tant le quatuor a explosé depuis un moment après des fâcheries diverses. Mais en politique on a vu des réconciliations plus étonnantes.

Et puis le hasard est troublant, et comme vous le savez le hasard en politique…..

 

D’autant que les 4 anciens amis se rejoignent totalement pour réclamer «  des Etats Généraux du PS sur la sécurité »

Ca tombe bien, Martine Aubry les a prévus pour la fin de l’année, mais si ca ne s’appelle pas de la pression on ne sait pas ce que c’est.

C’est Valls qui rejoint Ségolène carrément en disant «  Il faut tracer tranquillement la voix d'une gauche, populaire moderne et crédible sur la gestion de la délinquance »

Si Martine Aubry n’a pas compris….

On ajoutera pour faire bonne mesure que les quatre a des degrés divers n’ont pas exclu de se présenter aux primaires socialistes.

Sachant que jusqu'à preuve du contraire la ligne défendue ce week end n’est pas exactement la ligne de la rue Solferino, cela s’appelle en termes technique « prendre date »

Pour nous cela veut plutôt dire que les primaires du PS ont commence, et pas exactement sur le terrain et avec les mots qu’espérait Nicolas Sarkozy.

Voila comment on a une fin de vacances gâchée.

 

 

Publié dans Politique

Commenter cet article