ANELKA N'A PAS TOUJOURS TORT

Publié le par Patrick Gouverneur

“ C’est une mascarade” a déclaré le joueur de Chelsea a propos de la Commission de Discipline de la Fédération Française de Foot chargée de prendre des sanctions contre les supposes “meneurs” de la fameuse grève des joueurs de l’équipe de France durant le Mondial.

Si la classe, la bonne éducation, la maitrise des subtilités de la langue française ou encore la capacité à dégager de la sympathie ne sont pas les points forts de Nicolas Anelka, a tout le moins peut on lui reconnaitre un certain bon sens…

Déjà qu’en Afrique du Sud, il apparait désormais comme une évidence,  qu’il n’avait fait que dire tout haut a Domenech, ce que tout le monde pensait tout bas, et singulièrement tout le reste de l’équipe, voila qu’en quelque sorte il récidive en administrant la preuve d’une lucidité certaine.

 

Mascarade est en effet assez bien vu.

Farce ou encore foutage de gueule aurait pu être tout aussi approprié pour caractériser cet interminable processus afin de « savoir ce qui s’est réellement passé » dans le fameux bus, et aussi en dehors…. dans l’intimité du groupe.

Apres des auditions à l’Assemblée, et une Commission d’Enquête officielle de la Fédé, nos brillants dirigeants du football continuent à essayer de « faire la lumière » sur  le fiasco sud africain.

On croit rêver.

Quand on pense qu’étaient présents auprès du groupe, le Président de la Fédé en personne ( qui a eu bien du mal a démissionner), son Directeur General ( qui lui est parti courageusement) et son Vice –Président ( qui lui s’est fait élire triomphalement Président) on se demande ce que l’on aurait fait pour « connaitre la vérité » s’ils n’avaient pas été la……

Peut être mettre les 23 joueurs en garde a vue pendant 48 heures ?

 

Et 1 mois après ce fiasco sans précédent on en sait officiellement toujours pas plus.

Officiellement.

Car en réalité il n’y a plus grand monde a part la Fédé « qui cherche à comprendre » quoi que ce soit, a part ceux qui font semblant.

 

D’ailleurs les sanctions prises a l’égard des 5 présumés meneurs devaient faire la lumière sur le dernier point qui demeurait quelque peu ambigu a savoir le degré de responsabilité individuelle.

De ce point de vue la le résultat est parfaitement inverse au but officiellement poursuivi, c’est toujours aussi nébuleux.

La faute en particulier a une absence totale d’explications et de justifications des sanctions.

Malgré les belles promesses « d’une communication renouvelée» ou encore de « transparence a l’égard du public » le moins que l’on puisse dire c’est qu’il y a encore du boulot sur le sujet.

 

Sans compter que nous disons ici depuis le début de l’affaire que si la responsabilité des joueurs est évidente, ils ne sont pas les seuls coupables, et certainement pas les premiers non plus.

Le premier d’entre eux, justement, le sinistre Domenech continue à toucher ses 40 000 euros par mois à la Direction Technique Nationale.

Si si nationale…ca ne s’invente pas.

 

Nicolas Anelka a de surcroit ajouté au bon sens, un courage certain dans ses idées, puisqu’il a refusé de se rendre aux convocations de cette commissions. Il a meme jugé inutile de payer son avocat pour le représenter…

Je lui porte tous ces crédits d’autant plus facilement que chacun sait ici le peu de considération que j’avais jusqu’ici pour ce personnage, mais c’est l’élémentaire honnêteté que de le signaler.

 

Toujours est il qu’après des dizaines d’heures d’audition des différents protagonistes, et après une crise de réunionite aigue de tout ce beau monde, et après la publication de ces sanctions individuelles que sait-on de plus que nous ne sachions pas déjà ?

 

1 – Que les paroles exactes prononcées par Nicolas Anelka à la mi temps de France – Mexique n’étaient pas exactement celles rapportées par l’Equipe au moment des faits. 

« Vas te faire enculer avec ton équipe, tu peux bien faire celle que tu veux » étaient de l’avis de tous les présents ( Domenech inclus) les termes exacts prononcés.

Certes la poésie et la classe bien connue d’Anelka est bien la.

Mais il est important de noter que cette insulte n’était ni gratuite ni personnelle, mais bel et bien basée sur l’aspect football de ses relations avec Domenech.

Un différent professionnel en quelque sorte.

 

2- Cet aspect des choses est important, car il apparait, et c’est une demi-surprise, que le mouvement des joueurs n’était pas « imposé » par quelques uns, et de surcroit par la terreur, mais bel et bien soutenu pas la quasi totalité de l’effectif.

L’invraisemblable nullité de Domenech était manifestement une évidence pour eux aussi.

Aucun joueur y compris les petits nouveaux de l’équipe n’a suggéré ni meme sous entendu qu’il avait été « forcé » a suivre le mouvement.

Le rejet collectif de Domenech était donc énorme et collective.

 

Et pourtant le grotesque  Raymond continue à toucher ses 40 000 euros par mois.

 

 

3-  Parlons-en justement de Raymond.

Le concernant c’est le black out total.

La Fédé semble le ménager au niveau des révélations pour soi disant «  ne pas compromettre un licenciement »…

Bah voyons.

Figurez vous qu’avec un culot inouï la meme Fédé annonce officiellement cette fois « qu’elle réfléchit a un licenciement pour une éventuelle faute lourde »….

Authentique.

C’est vrai que s’agissant d’un patron qui lit en direct a la télé un communiqué de grève de ses subordonnés, qui refuse de serrer la main de ses adversaires, et qui traite les journalistes d’imbéciles on peut effectivement y « réfléchir »…

Franchement la nullité a ce point la ca confine a l’expertise comme disait Michel Audiard.

Quand on est une organisation dotée d’un certain courage et d’un certain sens des valeurs, on annonce que cet incapable est viré séance tenante, et on laisse le soin ensuite aux avocats de « régler les détails »

Pas a la FFF. Chez ces gens la on « réfléchit » et on continue à ménager les incompétents.

 

4- Par contre on veut sanctionner les joueurs et uniquement eux.

D’où l’existence de cette fameuse commission de discipline.

Du coup a travers ces sanctions on apprend qu’il y a des degrés dans la culpabilité.

Très bien.

Comme dans tout mouvement collectif franchement on s’en doutait.

 

Alors cette Commission a collé 18 matchs de suspension à Anelka.

Pourquoi 18 ?

Pourquoi pas 17 ou 19 ?

On n’en sait rien.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué je vous le demande ?

3 mois, 6 mois, 1 an, voire radié a vie était-ce si compliqué ?

Si on a plus envie de voir Anelka en Equipe de France,  ce qui serait plutôt mon point de vue personnel, autant le dire et l’en exclure définitivement.

Point final.

Mais pourquoi 18 matchs ?

Juste un calcul pour être sur qu’il sera trop vieux pour être sélectionné de nouveau?

Ridicule.

Ce qui frappe également, c’est le décalage avec les autres.

Si Anelka est indiscutablement le facteur déclenchant, il ne peut pas être considéré comme un « meneur » de la grève puisqu’il n’était pas la… il était déjà viré !

Or sa sanction est sans aucune commune mesure avec celle des autres.

 

Patrick Evra par exemple, le plus lourdement sanctionné après Anelka.

Suspendu pendant 5 matchs.

Il était capitaine donc de fait « meneur » aux yeux de la Fédération.

« Pas plus que les autres » se défend-t-il de son coté, précisant qu’il n’avait fait que traduire l’opinion générale.

5 matchs s’il est réellement l’initiateur ou le meneur du mouvement c’est peu.

S’il n’a fait que jouer un rôle de représentant du groupe c’est cher.

Et pas un mot sur le fait qu’il a été interdit par Domenech de présenter ses excuses et celles du groupe aux français deux jours après.

 

Le phénoménal Ribery lui prend 3 matchs.

Accusé de tous les maux et meme du pire si ce qui avait été dit est exact la sanction est ridicule.

En décembre ou quasiment il pourra revenir.

Il s’en tire donc étonnement bien.

Comme les autres, sa sanction n’a été ni justifiée ni commentée, par conséquent, comme toujours dans ces cas la, toutes les interprétations sont possibles.

Pourquoi moins qu’Evra, pourquoi plus que d’autres ?

Mystère.

 

Pendant ce temps la, Jeremy Toulalan lui, prend… 1 match.

A la limite du grotesque.

Pour quelle raison ?

Apparemment parce que c’est son agent qui a rédigé le fameux communiqué…

Il a eu l’honnêteté de ne jamais avoir minimisé son rôle (au contraire) mais il apparait aussi que d’autres représentants de joueurs ont également contribué a la rédaction du fameux communiqué confirmant la encore le coté collectif du mouvement.

Mais d’eux on n’en parle pas.

Alors deux poids, deux mesures ?

 

Enfin et c’est peut-être le seul véritable enseignement de cette « mascarade » Eric Abidal lui est blanchi.

Lui qui était pourtant accusé d’être parmi les plus virulents, voir meme d’être « violent » avec certains il est purement et simplement « acquitté » et est des aujourd’hui a la disposition de Laurent Blanc.

Cette discussion en dit long par parenthèse sur la qualité des informations des journalistes spécialisés qui de « source sure » le chargeait de terroriser les petits jeunes, Gourcuff en particulier.

 

Gourcuff justement, de son cote n’a toujours rien dit.

Et si tout simplement il n’avait pas grand-chose à dire ?

Tout comme les autres soit disant « victimes » des meneurs, les Lloris, Clichy, Squilacci et autres Valbuena ?

 

Alors oui, le terme de « mascarade » n’est effectivement pas si idiot que cela.

Et Laurent Blanc semble de notre avis.

 

 

 

Quant a la Fédération, on remarquera qu’outre la complaisance suspecte avec Domenech elle n’a pas été non plus abreuvée de lettres recommandées de démission…..

Ils laissent tous passer l’orage pour tous conserver leur job.

A commencer par peut-être le pire de tous, l’indigne Gérard Houiller.

Lui manifestement, ni la honte, ni le culot ne l’étouffe.

 

La presse qui comme toujours ne sort pas grandie de tout cela, a elle déjà tourné la page. Circulez, il n’y a rien à voir.

Toutes les questions et indignations que nous évoquons ici, manifestement ne sont pas les leurs.

 

 

Ah, à propos, je ne sais pas si je vous l’ai dit, mais pendant ce temps la, Raymond touche toujours son cheque….

  

Oh, remarquez 40 000 par mois il n’y a pas de quoi en faire un drame…

Mascarade il a dit Anelka ?

Publié dans Sport

Commenter cet article