LES ELECTIONS SONT ENFIN TERMINEES...

Publié le par Patrick Gouverneur

Tout a été dit ou presque sur ces élections législatives.

A dire vrai on pourrait plutôt d’ailleurs parler d’élections tout court tant cette période des 3 derniers mois forme un tout.

 

Comme prévu François Hollande dispose donc a l’Assemblée d’une majorité politique confortable, sans même l’appoint des écolos et du Front de gauche dont les Députés sont un appoint éventuel.

Les écolos sont les grands gagnants de ces élections.

Avec 2% a la Présidentielle et 5% aux Législatives ils ont une quinzaine de Députés grâce a la bonne volonté du PS. Bonne volonte qui s’avère bien généreuse désormais. Sans compter que Cécile Duflot est Ministre ce qui pour elle ne gâte rien.

 

Le grand perdant est comme prévu aussi le Front National qui avec 18% des voix obtient ….3 Députés, et encore grâce a des « bavures » de l’UMP qui a favorisé involontairement des triangulaires.

Tout cela est donc sans surprise.

 

Bien sur l’abstention est record (44%) mais plus personne n’en parle déjà plus, c’est un sujet qui intéresse les politiques et les medias uniquement le soir du scrutin.

La solution est connue, nous l’avons proposée dans notre dernier article, il suffit de programmer les Législatives le jour des Présidentielles.

François Hollande qui a promis de « moderniser » nos Institutions le fera t-il ? L’avenir le dira.

Comme la proportionnelle et le cumul des mandats cela fait partie des promesses jamais tenues, alors mefiance….

Dans le cas présent l’échéance est désormais dans 5 ans, on ne peut donc pas dire que le Président soit pris par l’urgence…..

Pas d’excuse par conséquent.

L’intérêt de regrouper ces deux scrutins, outre de « gérer » le taux d’abstention quelque peu troublant il est vrai, aura une autre vertu au moins aussi importante, c’est de raccourcir considérablement la prise de fonction du Président.

Songez que François Hollande a été élu le 6 Mai, il a pris ses fonctions la semaine suivante et pendant quasiment 2 mois il ne gouverne pas au plan national. L’Assemblée sera véritablement opérationnelle début Juillet.

Il avait certes des échéances internationales importantes et il a parcouru quelques milliers de kilomètres depuis 1 mois, mais sur le plan intérieur le pouvoir était en attente des Législatives, et en quelque sorte entre parenthèses.

Convenez que c’est navrant.  

 

Pour revenir au fonds des choses, le fait que Hollande dispose d’une majorité politique a l’Assemblée finalement est une bonne chose.

Même si elle a été obtenue avec 34% des voix….. ce qui reste un scandale sur le fond, au moins d’un point de vue politique cela lui interdira toute forme d’excuses.

Avec la majorité au Senat et le contrôle des Régions il ne pourra pas évoquer de mauvaises raisons pour justifier des échecs ou des erreurs éventuelles.

C’est déjà cela.

A partir de Juillet donc le gouvernement va commencer a véritablement travailler et a prendre des décisions. Les français vont enfin savoir à quelle sauce ils vont être mangés….

Un dernier point à noter sur ces élections Législatives, le parachutage en politique de vient de plus en plus compliqué.

Ségolène Royal, Jack Lang, Claude Gueant ou Fréderic Lefebvre aux US, ou encore Mélenchon et quelques  autres, en ont fait la douloureuse expérience.

Certes il ya des cas de réussite comme Fillon ou Guaino mais tout de même.

Pour notre part nous ne nous en plaignons pas.

Ce phénomène qui n’est certes pas nouveau, est en effet pour autant détestable. Pourquoi des gens ayant travaillé des années sur une circonscription devraient ils laisser la place a d’autres qui n’ont aucun mérite local, si ce n’est d’être récompensés par le Parti au nom d’une notoriete obtenue par d’autres fonctions?

Les quelques ténors battus lors de ce scrutin devraient faire réfléchir a l’avenir les Partis quant a leur volonté d’ignorer les spécificités locales.

Et maintenant me direz vous ? Et bien a coté des décisions concrètes attendues de François Hollande, le vrai problème qui va défrayer la chronique, c’est l’avenir de l’UMP, et plus generalement de la droite.

L’UMP a 5 ans pour préparer l’alternance.

Espérons que le Parti saura faire des additions et se souvenir qu’au premier tour des Législatives, l’UMP et le Front National avaient la majorité des voix.

Espérons aussi qu’il saura se rappeler qu’il a manqué 1 million de voix a Sarkozy pour être élu alors que 2 millions d’électeurs de Marine Le Pen au premier tour n’ont pas été voter

Cette arithmétique élémentaire, espérons le, ne doit pas être oubliée dans cet hypocrite et angélique débat sur les « valeurs » qui n’est rien d’autre qu’un piège grossier tendu par la gauche et les medias depuis des années.

Alors c’est bien certes d’opposer Fillon et Borloo a Copé en supposant qu’ils représentent deux « lignes » politiques différentes, mais à ce jour je n’ai pas entendu Copé et ses amis se différencier réellement des deux autres.

Il faudrait donc que ce combat soit effectivement celui de deux lignes politiques et stratégiques différentes et non simplement celui d’ambitions personnelles en vue de 2017.

C’est en tout cas le vœu que l’on formule ici.

 

Pour être honnête sans trop y croire …. a ce jour.

Mais sait-on jamais la politique a de ces rebondissements parfois….

Publié dans Politique

Commenter cet article