EN BREF

Publié le par Patrick Gouverneur

 

Notre présence très épisodique sur le blog depuis quelques temps ne signifie pas que nous soyons deconnectés de l’actualité.

Rassurez- vous.

Nous allons d’ailleurs nous attarder sur les quelques « affaires de l’actualité » qui ont récemment défrayé la chronique.

D’importance inégale nous en conviendrons volontiers.

mais non sans interet.

 

Les carnets secrets des R.G

 

Voila une belle affaire comme nous les adorons à Bon Appétit Messieurs.

Yves Bertrand ancien patron des Renseignements Généraux (R.G) s’indigne dans la presse « On m’a vole mes carnets » proteste t-il….

L’inamovible patron des « grandes oreilles » de 1992 a 2004 (un record) considère que ces fameux carnets dans lequel il notait scrupuleusement toutes les informations qui parvenaient a sa connaissance sont « personnels » et demande qu’on les lui rende.

Saisis en effet dans le cadre de l’affaire Clearstream, ceux-ci sont aux mains de la justice, mais cela n’a pas empêché l’hebdomadaire Le Point d’en prendre connaissance, et de s’en faire l’écho.

En termes cela dit plus allusifs que factuels car le magazine ne cite pas de noms pour les affaires sentimentalo- sexuelles dont apparemment Yves Bertrand se régalait

Ils défrayent tout de même  la chronique ces fameux carnets, car a en croire Le Point toutes les turpitudes de 15 ans de République y sont scrupuleusement consignées.

L’achat de la maison de Jospin, le compte japonais de Chirac, les affaires sentimentales de Sarkozy, la bisexualité de certains ministres, les frasques de Cecilia, les magouilles de Pasqua en Afrique, tout y est.

Tout cela étant à dire vrai parfois à la frontière entre le scandale…. et une aventure des Pieds Nickelés, tant les notes sont ambiguës.

 

Mais tout de même, cette manie des « maîtres espions » français de consigner scrupuleusement par écrit toutes les infos en leur possession relève de la farce.

Apres le Général Rondot et ses « notes » voila Yves Bertrand et ses « carnets ».

Un espion qui prend des notes, c’est comme un patron de boite a partouze qui demande l’e-mail de ses clients a la fin de la soirée…

Franchement ça nefait pas sérieux !

A moins qu’il ne s’agisse dans l’esprit de ces « grands espions » d’une assurance-vie au cas où…

Mais pas du tout s’insurge l’homme le mieux renseigné de la République.

A en croire en effet Yves Bertrand il s’agit de « notes personnelles »…

« Des brouillons » croit bon de préciser l’ancien patron des R.G….

Un moyen de ne pas dire vraiment si ce sont des infos ou des rumeurs.

D’ailleurs on notera,  chose extraordinaire, que dans ses multiples interviews, personne ne lui demande de le dire !

Formidables journalistes.

Du coup le doute s’instaure et résultat, Sarkozy, Pasqua, Jospin et sans doute un ou deux autres veulent « porter plainte pour dénonciation calomnieuse »…

Bah tiens.

 

En réalité comme toujours nous avons le choix entre deux options pires les unes que les autres.

Soit un des grands patrons du Renseignement en France note scrupuleusement des informations avérées, mais par hypothèse secrètes et confidentielles, ce qui est à tout le moins contraire a la plus élémentaire déontologie et a tout professionnalisme en la matière.…

Soit le même note tout aussi scrupuleusement des ragots et des rumeurs façon Ici Paris des années 70, tout en sachant pertinemment qu’elles ne sont pas confirmées, et honnêtement  on  ne peut que s’interroger sur les arrières pensées tant on en perçoit mal l’intérêt.

 

Dans les deux cas on ne peut que se poser des questions sur le professionnalisme de nos « grands espions » et de leurs services.

 

Pour notre part on opterait plutôt pour le fait que ces carnets saisis lors d’une perquisition dans le cadre de Clearstream ne l’ont pas été au hasard.

Caches dans la cave d’Yves Bertrand, qui s’attendait pourtant apparemment à être perquisitionné …. ?

Avec quand même en outre certaines pages manquantes ?

Trop beau tout cela.

Trop beau

 

 

 

DSK. Dans les emmerdes.

 

Un qui ne parle plus de rumeur, c’est D.S.K.

Lui il est dans l'info.
Dominique Strauss-Kahn
, le Patron du F.M.I est soupçonné d’avoir favorisé sa maîtresse hongroise tant dans sa carrière que dans les modalités de son licenciement du F.M.I.

Pas de chance pour le ténor socialiste mis en place par Sarkozy , c’est le mari argentin de la belle qui a intercepté les e-mails compromettants.

Comme quoi les e-mails…

La presse se faisant l'echo de "la reputation de seducteur" du patron de la FMI.
Comme quoi il en faut pour tous les gouts...
Affaire en tout cas qui fait désordre puisque au-delà de ce que D.S.K confesse lui-même être "un épisode de ma vie privée »,  il faut rappeler que Paul Wolfowitz, le Président précèdent pourtant proche de George W. Bush avait du démissionner il y a un an… pour les mêmes raisons.

Décidément, il faut croire que le F.M.I est un vrai petit nid, rempli de fonctionnaires internationales en mal d’amour….

 

 

 

 

 

 

 

Le P.S tétanisé.

 

Je suis très étonné de l’absence d’événements au P.S.

A quelques jours du Congres, personne ne bouge.

Comme si enfin ils avaient tous compris que la moindre petite phrase assassine ou commentaire a deux balles pouvaient être explosifs.

Peut-être ont-ils tout simplement compris que les militants sont excédés de ces agissements et que des lors toute « agression de l’autre » est suicidaire.

Il serait temps.

Vous me direz ils pourraient remplacer les attaques personnelles par des idées… mais là est le problème … il n’y en a pas.

Rien, nothing, nada.

 

Il n’y a guère que Manuel Valls qui essaye de faire avancer le schmilblic.

« Je regrette que mon Parti ne soit pas digne de ce qu’il représente…. » balance t-il

« je regrette qu’il ne sorte pas d’une posture frileuse et vaine » déclare le Député Maire d’Evry qui a eu le courage et l’honnêteté de dire que le PS aurait du voter le plan de sauvetage des banques proposé par Sarko.

«  C’est un plan européen notamment inspire par le travailliste Gordon Brown et fortement soutenu par le socialiste espagnol Zapatero » précise t-il avec lucidité.

Manuel Valls en appelle desesperement « aux idées » en vue du Congres, le malheureux prêche dans le désert.

 

J’avoue que cette espèce de sur place, façon course de vitesse sur piste laisse pantois.

Qui va parler le premier ?

Le premier qui a bougé a perdu ?

La crise économique mondiale rend leurs petits jeux insignifiants voire incongrus.

Mais tout est possible au Congres cela dit.

Mais ce Congrès pourrait tout aussi bien s’avérer surprenant tant manifestement, les socialistes semblent avoir pris conscience de certaines réalités.

 

 

La guerre contre le terrorisme disparaît de la campagne américaine.

 

Nous n’y reviendrons pas la campagne américaine est bouclée.

Barack Obama sera le futur Président américain.

Mais il y a trois mois encore l’Irak et la guerre contre le terrorisme étaient une issue majeure de la campagne. Aujourd’hui, c’est termine.

La crise financière mondiale et les écarts irrationnels de 500 points par jour de Wall Street ont tout éclipsé.

 

Pourtant cette semaine les américains (en tout cas l’Administration Bush) ont enregistré une série de succès comme rarement .

Le Leader (ou présumé tel) d’Al Qaeda en Irak a été blessé lors d’une attaque des soldats U.S, et plutot que de se rendre, s’est fait sauter a l’explosif en entraînant dans la mort une demi douzaine de ses adjoints, plutôt que de se faire arrêter.

Perte qui n’a évidemment fait pleurer personne comme vous vous en doutez.…

 

En Afghanistan, plus exactement au Pakistan, c’est un important leader de l’organisation terroriste du doux nom de Khafid Habib, égyptien par parenthèse, qui s’est fait éliminé par un des fameux « drone » américain en même temps que quelques uns de ses charmants copains.

Succès incontestable des agents de renseignements US.

 

Toujours au Pakistan, le gouvernement pakistanais régulièrement soupçonné par les américains de ne pas en faire assez, vient d’annoncer que les forces Spéciales pakistanaises on localisé un groupe de terroriste d’AlQuaeda et qu’ils ont elimine 30 combattants qui ont refusé de se rendre….

 

Enfin dans un tout autre registre, en Irak l’Administration Bush et le Premier Ministre irakien Nouri-al-Maliki sont en passe de signer un accord pour un transfert d’autorité et de pouvoir progressif entre 2009 et 2011.

En clair, les « boys » vont commencer a revenir en 2009 et les américains sont supposés être partis en 2011.

Si il est peu probable que cet accord soit respecte dans le temps, en d’autre temps c’eut été un événement majeur de la campagne électorale, coupant l’herbe sous le pied d’Obama.

Aujourd’hui pas un mot des deux candidats (surtout de la part de Mc Cain) et a peine quelques lignes dans les médias.

 

Quand on se rappelle qu’il y a quelques semaines encore le plan d’Obama de retrait sur 16 mois était considéré comme « irréaliste », et que dans l’autre camp Bush était soupçonné de vouloir « occuper » l’Irak pour toujours, on mesure combien l’actualité peut influencer une campagne.

Wall Street et ses excès, les banques et leur laxisme sont passés par la et l’Irak a disparu de la campagne.

C’est classique, mais tout de même étonnant tout de même à ce point la.

 

 

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article