UNE SEMAINE BIEN ORDINAIRE.... ENFIN PRESQUE

Publié le par Patrick Gouverneur

 

 

Pas de gros dossiers à enjeu national qui nous aient interpellés cette semaine.

 

Nous vous livrons plutôt des réactions à chaud sur l’actualité, et sur des sujets que nous avons d’ailleurs déjà traités.

 

Le PV a 22 euros par exemple.

Ah quel magnifique dossier…

Comme quoi notre « nez »médiatique nous trompe rarement.

 

Nous avions hélas évoqué l’hypothèse où les flics, faute d’éléments concrets, « passeraient » pour des billes !

Et bien apparemment nous y sommes.

Enfin plus que la police, c’est surtout le premier d’entre eux, Brice Hortefeux qui se ridiculise.

Décidément ces politiques et singulièrement les sarkozystes purs et durs sont indécrottables.

Pour eux, la politique ce n’est qu’effets d’annonce et coups marketing ; il n’y a rien à faire, ils n’en sortent pas.

Dieu sait si nous avons été parmi les tous premiers à dire que le salut de Sarkozy, s’il y en a un, passera par le tryptique immigration – intégration –sécurité, ce que comme par hasard tout le monde commence à dire d’ailleurs…

 

Dieu sait aussi si ce cas est exemplaire… et inespéré, puisque nous avons dans la meme voiture, une française convertie portant la burka, et en meme temps son mari, un exemple quasi caricatural a lui tout seul de la gangrène sociologique de la France….

Et bien, Hortefeux tellement excité à l’idée de faire une opération médiatique trouve le moyen d’avoir tout faux, et quelque part de saccager le dossier.

 

En ne prenant pas la peine de vérifier l’élémentaire de ses infos, et de vérifier en tout premier lieu  s’il avait  vraiment un dossier, il se couvre de ridicule et accrédite encore un peu plus l’idée que ce gouvernement (et donc Sarkozy) est plus soucieux du marketing que de vraiment régler les problèmes.

Brillant !

 

Et pour arranger le tout, comme l’a fait judicieusement  remarquer un de nos lecteurs, il donne l’occasion au délicieux Lies Hejjad de « contre attaquer » (un comble), et de se foutre notoirement de la gueule de la République a la télévision sur le thème « je n’ai pas 4 femmes, j’ai des maitresses, c’est mon droit » et de plus « vous ne me pensez quand meme pas assez con pour les épouser.

Mes « femmes » sont seules, donc elles bénéficient de l’allocation femme seule, c’est bien normal.

 

J’ai 12 enfants, c’est mon droit.

En clair, « je vous emmerde ».

C’est pitoyable.

Pitoyable, car révélateur à la fois de la décadence nationale, et en meme temps de l’impuissance totale de l’Etat de faire respecter justement les fameuses « valeurs de la République », que ces gens là bafouent.

C’est ce que l’on appelle avoir « tout faux »….

Difficile au final de faire pire par rapport au vrai problème de fond qui est tout simplement que ces gens la profitent scandaleusement du système, et d’un pays dont ils ont acquis la nationalité dans le seul but de le piller.

 

 

 

L’attentat de Karachi.

Enorme la aussi.

Un dossier sur lequel nous nous étions déjà largement indignés.

Il ressort périodiquement sans que l’on sache très bien pourquoi.

Comment ? ca, nous le savons.

Des que les avocats ont connaissance d’un élément nouveau, la presse bénéficie de « fuites » fort opportunes.

Pas grâce a leurs investigations certes non, mais grace au fait que les avocats leur balancent le dossier.

C’est le cas du dernier rebondissement en date.

Libération indique que le 26 Avril 1995 (pile poil 15 ans… tout de meme) l’Association pour le Financement de la campagne d’Edouard Balladur « aurait » bénéficié d’un versement de 10 millions de francs en espèces dans une Agence du Crédit du Nord.

Si vous, vous déposez  10 millions en espèces à votre agence de quartier, et bien vous me direz si vous attendez 15 ans pour en entendre parler…

Ce versement serait intervenu (mais c’est surement un hasard…) en meme temps que les deux intermédiaires officiellement désignés par François Léotard Ministre de la Défense a l’époque aient reçus 184 millions de francs de commissions sur le fameux contrat de vente de sous marins au Pakistan, le contrat Agosta.

De surcroit, ce versement présenté a la banque comme la collecte des « dons effectués par les militants » a été effectué….. en billets de 500 francs…

Incroyable non ?

C’est fou comme les militants R.P.R pouvaient être généreux à l’époque…

Le trésorier de la campagne Balladur a ce moment la, René Galy Dejean déclare sans gène, et sans que cela ne fasse réagir personne, « qu’il n’a pas souvenir de ce versement ».

Si le trésorier ne s’en souvient pas…. alors on pourrait éventuellement demander au Directeur de campagne de Balladur, un certain Nicolas Sarkozy si lui il s’en souvient ?

Mais c’est vrai que c’est une question irrévérencieuse que l’on ne lui posera pas.

 

« L’affaire » a bien entendu disparu des médias aussi vite qu’elle est apparue…jusqu’au prochain coup.

Pas un reportage, pas une Commission d’Enquêtes.

Rien.

Les familles des 11 pauvres types qui ont été assassinés lors de l’attentat doivent se demander dans quel pays ils vivent !

 

Je voudrais d’ailleurs savoir dans quel pays démocratique une telle affaire pourrait se dérouler, sans qu’il y ait plus que quelques « fuites » ici ou la de temps en temps.

Quand on voit les dirigeants de Goldman Sachs en nage devant le Senat américain …

Quand on voit les questions posées, et le ton employé par les Parlementaires U.S on se dit que les politiques français ont vraiment de la chance de vivre dans une République…quasi bananière.

 

Mais la chance elle n’est pas pour tout le monde, et singulièrement pour les citoyens qui devraient en avoir honte !!!

 

Le dossier Retraites

Evidemment de loin celui qui représente les plus gros enjeux pour le pays.

Commençons par préciser que ce problème n’est pas a priori plus grave en France qu’ailleurs, puisque il est essentiellement la conséquence purement arithmétique de phénomènes largement planétaires, en tout cas dans les pays développés qui sont en fait un combiné entre l’espérance de vie, les courbes démographiques et le chômage.

A un chouia et a quelques pourcentages près les phénomènes sont les mêmes partout.

Ce qui caractérise lamentablement la France c’est que nous avons trainé pour les raisons politicardes hexagonales que l’on connait, et que donc désormais on est dans l’urgence absolue.

Et d’autre part que ce phénomène essentiellement économique et meme mathématique est pollué par l’idéologie et le sectarisme rétrograde.

Il est par exemple tout a fait choquant de voir le Parti Socialiste, qu’on le veuille ou non le premier Parti d’opposition, dire, et s’il ne le dit pas c’est pareil…, « j’ai un plan et des idées mais je ne vous les dirais pas car elles sont a moi »

Le coté je cache ma feuille pour que le voisin ne copie pas est proprement hallucinant….

Du coup a quelques semaines du lancement du grand débat sur la question le Parti Socialiste n’a en gros rien a dire, rien a proposer.

On a l’impression que ce n’est pas la France et 20% de sa population qui sont en jeu mais des petits intérêts corporatistes et électoraux…

Hélas ce n’est pas une impression, c’est exactement cela et excusez moi mais c’est proprement honteux.

 

A cote de cela vous avez cette capacité inouïe dont nous sommes champions du monde à manipuler et travestir les chiffres.

Pourrait-on une fois pour toutes demander aux économistes, à des chercheurs (il y en a tout de meme) de nous communiquer les vrais chiffres et les vraies projections, au lieu de demander en permanence leur avis a des gens qui n’ont rigoureusement aucune compétence sur la question….

On retrouve le phenomene des soirees electorales…

J’ai entendu l’autre soir Jean Luc Melenchon, qui n’est pourtant pas loin s’en faut le plus stupide des gauchistes, se foute en direct a la télé proprement de la gueule du monde en déclarant que le déficit des retraites c’était 5 milliards d’euros, et qu’il avait un plan….

Son plan de son propre aveu est très simple, il taxe les stocks options, ca fait 3 milliards, et il supprime le bouclier fiscal ca fait encore 3 et « le problème est réglé »….

C’est tout de meme confondant, mais je vous jure que je n’invente absolument rien.

La tromperie est habile, mais il est quand meme honteux qu’un homme politique candidat à la magistrature suprême en 2012 puisse impunément proférer de telles âneries.

Le chiffre de 5 milliards est en effet le déficit de cette année.

Il n’est en aucun cas un déficit structurel puisque chacun sait que le problème est exponentiel.

 

C’est quand meme invraisemblable que ce « candidat » puisse laisser sous entendre a quelques millions de personnes (c’était chez Ruquier) dont quelques uns l’ont sans doute cru, que les 40 patrons du CAC et Jonhnny allaient « régler le problème », et ce sans quasiment aucune contradiction.

Alors évidemment quand on triture les chiffres a ce point, avec une parfaite mauvaise foi, et uniquement pour servir ses intérêts de carrière personnelle il est difficile de trouver des solutions puisque l’on commence déjà par ne pas regarder le problème tel qu’il est….

 

On peut mettre dans le meme sac Thibaut, Bailly, Chereque et consorts du PS alors inutile de dire que nous sommes mal barrés.

 

Sans être chercheur au CNRS avec un doctorat d’Economie on sait que le système actuel de retraites est mort et condamné à terme.

On sait aussi, en tout cas on devine, que la solution passe par une remise en cause du montant des cotisations, de la durée des prestations servies (ou de l’âge de départ en retraite ce qui revient au meme vous noterez…) et du montant de la rente servie.

Ou éventuellement des trois à la fois.

Meme un môme de 16 ans un peu doué en maths a compris cela.

Et il a compris aussi que pour préserver l’un tel qu’il est, il faudra « payer » sur les 2 autres.

En intégrant le postulat de base que le nombre de cotisants est en diminution constante, avec ou sans chômage qui n’arrange évidemment rien.

 

Beaucoup d’autres pays l’ont compris depuis longtemps et l’ont solutionné.

Certains meme comme les US ou les pays scandinaves ont meme mis au point des systèmes basés purement et simplement sur les mathématiques.

Des qu’un paramètre change, pour quelque raison que ce soit, automatiquement de par la Loi les autres sont réajustés.

Impressionnant ?

Bon pas tant que cela quand on y réfléchit…

Et puis les Danois, les américains ou les Norvégiens seraient plus intelligents que les français ?

Peut être finalement…… c’est bien cela le problème.

 

En tout cas mes chers amis, face a cette quadrature du cercle arithmétique qui semble tellement « insoluble » a beaucoup en France je voudrais remettre sur le tapis un de mes dadas.

Et finalement le tester auprès de vous.

 

Puisque les cotisations sont insuffisantes pour des raisons démographiques, de chômage et de base salariale, pourquoi ne remettions nous pas sur la tapis en plus des autres solutions possibles la suppression des 35 heures ?

Je m’explique.

Si on supprime les 35 heures, et que l’on remet la durée du travail a 39 heures mais payées 39 heures, la base salariale augmente et donc les cotisations aussi.

Cela ne change rien au niveau de la durée des cotisations et du reste mais au moins c’est un premier pas.

Ce qui a de surcroit l’avantage de supprimer ce boulet terrible que la France porte comme une croix….., mais surtout de distribuer du pouvoir d’achat.

Du vrai, qui génère de la consommation et de la croissance.

 

Suis-je totalement a coté de la plaque ?

Je vous le demande.

Je teste l’idée auprès de vous mes chers amis

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

PIERRE 02/05/2010 15:49


j'AI LU COMME VUS L'ARTICLE DE lIBERATION. c'EST INCROYABLE. iL REPORTE EFFECTIVEMENT EN LE CITANT CE QUI EST RARE QUE LE TRESORIER "NE SE SOUVIENT PAS" ET CA N'INTERPELLE PERSONNE CE MONSIEUR
N'EST PAS INTERROGE, ON NE LUI DEMANDE PAS DE FAIRE UN EFFORT DE MEMOIRE OU DE VERIFIER SI IL EST GATEUX... 10 MILLIONS EN ESPECES MEME POUR UNE CAMPAGNE ELECTORALE C'EST UNE SOMME QUE L'ON
"OUBLIE" PAS COMME CELA. VOUS SAVEZ LE PROBLEME CE N'EST PAS QUE LES POLITIQUES FASSENT DES CHOSES COMME CELA ( ILS LE FONT PARTOUT) C'EST QUE CHEZ NOUS ON LES LAISSE FAIRE ON S'EN FOUT ET LES
JOURNALISTES EN TETE