SARKOZY EST-IL EN TRAIN D'ABATTRE SA DERNIERE CARTE?

Publié le par Patrick Gouverneur

On peut en effet se poser la question.

A la suite de plusieurs affaires récentes qui ont fait l’actualité, Nicolas Sarkozy semble avoir sauté sur l’occasion pour enfiler de nouveau son costume préféré, celui de premier flic de France, comme il aimait lui-même se qualifier avant 2007.

Tout d’un coup on retrouve le discours musclé qu’il aimait tenir à l’époque du « nettoyage au karcher », comme si l’occasion était trop tentante.

Déclaration de guerre aux voyous, réunions interministérielles sur le dossier des « gens du voyage », et dans la foulée, l’annonce d’une série de mesures fortes pour lutter contre la violence et la délinquance.

Le tout relayé bien sur avec zèle, par son copain Ministre de l’Intérieur, Brice Hortefeux.

 

Il est clair que la réaction du Président a été immédiate, et ce n’est pas un hasard. Mais elle est aussi a la mesure des enjeux et de la gravité de la situation c'est-à-dire puissante et brutale.

Il faut dire que la situation est grave.

Des flics ont été tirés comme des lapins, une a même été tuée, un commissariat de police a été purement et simplement attaqué et vandalisé, des policiers ont aussi été personnellement menacés de mort par les copains d’un délinquant multirécidiviste qu’ils ont abattu, après que celui-ci leurs ait pourtant tiré dessus…

En « soutien » à leur camarade ses potes veulent la peau des policiers…., le syndrome Ribery, Evra et consorts avec leur pote Anelka en quelque sorte…

on croit tout simplement rêver.

Ces affaires tout de meme exceptionnelles et particulièrement graves, et du coup fortement médiatisées, ne faisant que s’ajouter bien entendu a la « banalité » du quotidien que sont les voitures incendiées, les agressions dans le R.E.R ou ailleurs, et les violences diverses et variées dont a force ne parlent quasiment que les gens qui les subissent tant il y en a…

Il est clair que l’on atteint un degré extraordinairement inquiétant dans la société française.

 

Or on a parfois tendance à l’oublier, depuis quelques mois ou il accumule les erreurs et les maladresses, Nicolas Sarkozy est un fin politique.

En tout cas il le fut.

Il se plait à répéter « qu’il aime la politique», et  sa carrière et son expérience comme chacun sait, n’a pas commencé en 2007…

Nul doute egalement qu’il sait lire les sondages.

Au moins aussi bien que Bon Appétit Messieurs…

Nul doute qu’il sait qu’avec 30% de popularité (pire meme de confiance…) sa réélection en 2012 est fortement compromise.

Il est très probable aussi qu’il sait tout autant, que ce n’est pas hélas avec une reprise de croissance et des créations d’emplois qu’il s’en sortira. Il est à craindre que l’une et l’autre seront trop molles, trop tardives, ou même encore sans effet spectaculaire immédiat pour véritablement retourner la tendance.

Enfin il sait aussi que sa principale chance en 2012 réside dans la médiocrité de son opposition, qui jusqu'à ce que l’on m’apporte la preuve formelle du contraire (de la bouche meme de D.S.K…) sera féminine c'est-à-dire soit Martine Aubry, soit Segolene Royal

Mais compter sur la médiocrité de son opposition, ne constitue pas vous en conviendrez une stratégie, alors très certainement il tente autre chose, et l’actualité lui a fourni une occasion en or.

 

D’autant que si pendant très longtemps il ne semble pas « avoir vu le problème » de l’affaire Woerth, on peut penser que désormais il a compris que cette affaire est dévastatrice pour son image.

Alors si grâce à ces déclarations on pouvait passer à autre chose, vous pensez bien que ce ne serait pas une catastrophe loin s’en faut.

Et quand Sarkozy veut reprendre la main il ne complique pas la vie, il abat sa carte « sécurité », il a toujours fait cela.

Avec cette fois une légère variante.

Il ne fait plus aucun « effort » pour dissocier délinquance et immigration.

Et ca, c’est plutôt nouveau.

 

A partir de la, comment peut-on analyser cette nouvelle posture, si ce n’est nouvelle stratégie de Sarkozy ?

 

Sur le fond, qui peut lui donner tort ?

La situation est d’une telle gravité qu’il ya effectivement urgence.

Pour tout dire, de notre point de vue, on a meme dépassé le point de non retour depuis longtemps… mais il est bien obligé de faire quelque chose.

 

Et comme toujours, sur ce sujet, Nicolas Sarkozy promet des mesures du plus élémentaire bon sens.

Déchéance de la nationalité française pour les auteurs de crimes graves en particulier contre les forces de l’ordre, sanction des parents de délinquants mineurs, expulsion des étrangers commettant des délits…

Franchement c’est tellement du bon sens, que la première réaction que l’on ne peut qu’avoir c’est de se demander comment est-il possible … que cela ne soit pas déjà en vigueur depuis longtemps !

Et c’est bien la le problème.

Cette série de  « nouvelles mesures » n’est jamais que la 147eme du meme acabit annoncée par le Président.

Quid des précédentes ?

Quid de celles décidées après le grotesque débat sur l’identité nationale ?

Ou en est-on ?

Sont-elles en vigueur ?

« Nous payons 30 d’inaction » a déclaré le Président.

Certes.

On croirait du Chirac.

Mais qui plus que Nicolas Sarkozy est associé à la politique de sécurité en France, en tout cas depuis 10 ans ?

 

 

 

Du coup d’un point de vue politique si la manœuvre est sans doute astucieuse et habile, elle est diablement risquée.

Elle est habile car Nicolas Sarkozy qui lit les sondages quasiment aussi bien que nous….. sait que le Front National est proche de retrouver ses niveaux de voix historiques, et il sait aussi que ce sont en partie ces votes la qui lui avaient donné l’ampleur de sa victoire en 2002.

Il sait aussi que lorsque l’on interroge les français (on en a fait encore l’expérience dernièrement) ils parlent autant si ce n’est plus de l’immigration et la délinquance que de la situation économique et de la croissance en berne.

A cet égard les frasques de l’Equipe de France de foot ont été un véritable électrochoc pour beaucoup de gens qui vivaient dans l’angélisme et l’illusion.

Ce sujet sera donc, a n’en pas douter un des grands dossiers de l’élection 2012, et chacun sait que sur ce sujet le P.S est totalement a coté de la plaque.

Son angélisme et sa bien pensance continuent à être consternants.

« Les crapules pourrissent la vie des honnêtes gens » a déclaré Brice Hortefeux.

C’est absolument exact et les « honnetes gens » ne sont pas tous de droite

Surtout ceux la.

 

Mais cette stratégie est aussi risquée pour une première raison très simple.

Nicolas Sarkozy est-il  (ou est-il encore) crédible sur le sujet ?

Ses promesses et ses multiples déclarations jamais suivies d’effets, et parfois meme de mise en vigueur ne risquent-elles pas de lui peter a la figure ?

Chacun sait désormais que Sarkozy n’a pas instaurer de « rupture » avec cet adage que le vrai problème en France n‘est pas de faire voter des lois mais de les faire appliquer.

Et depuis 2002 que Nicolas Sarkozy est directement ou indirectement en charge de la sécurité le moins que l’on puisse dire est que la démonstration en a été faite.

Autrement dit ces déclarations et ces mesures que bien évidemment le plus grand nombre approuve ne risquent-elles pas de se retourner contre lui du fait que ce discours tout le monde l’a déjà entendu, ce que bien évidemment  certains ne manqueront pas de lui rappeler.

 

C’est le deuxième risque, qui consiste à jouer les medias contre les français.

Car les medias bien sur vont lui tomber dessus.

Et ce dossier, ce n’est pas comme l’Affaire de Karachi, les télés vont s’en emparer.

 

Et l’opposition de gauche avec.

De ce coté la, ca n’a pas trainé on a déjà ressorti « fasciste » « antirépublicain » et autres vocabulaire trotskiste classique.

Le thème des promesses déjà faites et jamais tenues ne tardera pas.

Comme par hasard Martine Aubry est montée au créneau, et je vous parie un petit billet de 5 dollars que Ségolène va interrompre ses vacances pour vous concocter une déclaration dont elle a le secret.

 

Vous me direz que le P.S s’énerve, ce n’est sans doute pas pour lui déplaire…

Sans doute. A fortiori sur ce sujet.

D’autant que la Droite serait bien inspirée de rappeler que la déchéance de la nationalité française était prévue dans la Loi française jusqu’en…1998.

Oui mes amis.

C’est a cette date qu’elle a été retirée par Elizabeth Guigou

qui elle, je vous en prends le pari aussi, va se montrer par contre très discrète sur le sujet.

 

N’empêche qu’une collusion medias-P.S, après l’Affaire Bettencourt c’est risqué.

 

Mais d’un autre cote a-t-il le choix ?

D’un point de vue politique pas tellement.

Il n’y a pas un sujet autre que celui la sur lequel le Président soit en phase avec les français.

Ou plutôt le contraire à dire vrai.

La rupture en tout cas le désamour entre Sarkozy et les français, on l’a déjà dit me semble s’être installé.

Alors, comme il le sait, il joue cette carte la.

Son dernier atout en quelque sorte.

 

Du coup, a l’instar de Raimu dans les films de Pagnol il est probable que d’ici 2012 nous allons entendre de la part de Sarkozy atout et ratatout…

 

Mais comme vous le savez ce qui compte en politique c’est le dix de Der, et la j’ai bien peur que ce soit  une autre affaire.

La ficelle est tellement grosse qu’elle ressemble a un cordage marin…. et du coup il n’est pas certain que les français, même ceux d’accord avec lui sur ce sujet, soient prêts a l’avaler

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

luc 04/08/2010 15:19



c'est la derniere carte...jusqu'a la prochaine derniere carte


s'il faut trouver autre chose il le fera