SEGOLENE 1 ...LES AUTRES 0 ... BUT EN PLEINE LUCARNE

Publié le par Patrick Gouverneur

Ségolène Royal a fait tres fort ce weekend.

D’abord elle a déclaré « qu’elle ne déciderait pas seule de sa candidature en 2012 » précisant meme qu’elle préférait « faire le sacrifice d’une ambition personnelle et voir gagner la gauche que le contraire vu la situation dans laquelle la France est ».royal_la_mante.jpg

Franchement, on nous a changé la madone du Poitou, voila qu’elle la joue collectif.

 

Disons le tout net, si elle n’en pense pas un mot, c’est malin.

Dans le cas contraire, c’est intelligent.

Si elle n’en pense pas un mot elle casse ainsi son image d’électron libre du PS, dévoré par son ambition personnelle.

D’autant plus qu’elle propose de la jouer collectif en précisant que cette candidature « elle en décidera avec les autres leaders potentiellement candidats » dont nous avons bien compris qu’il s’agissait de Martine Aubry et Dominique Strauss-Kahn.

Sincèrement un esprit collectif auquel elle ne nous a guère habitués jusque la.

 

Mais des propos, s’ils reflètent une stratégie qui sont diablement intelligents.

Nous avons toujours dit qu’au regard de son impopularité et du rejet qu’il génère, Sarkozy ne pouvait s’en sortir en 2012 que grâce a la médiocrité de son opposition.

Nous visions le manque de charisme de Martine Aubry et le manque d’ampleur de Ségolène Royal.

Si par malheur (ou par bonheur ca dépend pour qui…) les deux formaient un tandem avec une sorte de pacte (l’une Présidente, l’autre Premier Ministre par exemple…) la situation pourrait être différente.

Qu’on le veuille ou non, Ségolène est populaire. Elle est séduisante et  plait à beaucoup.

Son problème est connu ; elle ne contrôle pas le Parti, qui a déjà bien aidé à sa défaite en 2007. Une « alliance » avec Aubry  pourrait lui apporter précisément cet indispensable soutien.

Les troupes, l’argent, la logistique.

N’oubliez pas que le PS est riche puisqu’il « gagne » toutes les élections locales.

 

Ségolène en a rajouté une couche en précisant qu’elle « était en contact avec Dominique Strauss-Kahn et qu’elle le consulterait également le moment venu ».

La, c’est fort.

Il est clair que si le patron du F.M.I rejoignait d’une façon ou d’une autre le tandem, les choses deviendraient franchement compliquées pour Sarkozy, D.S.K apportant indiscutablement a Ségolène Royal la « compétence » qui lui est souvent déniée.

Il est en outre comme chacun sait le candidat de gauche préféré des gens de droite….

 

Reste un tout petit détail… et meme deux

Cette stratégie brillante est celle de Ségolène Royal…qui se voit bien évidemment leader de cette « dream team » du P.S…

Rien ne dit que les deux autres soient du meme avis.

Non pas tant sur la stratégie elle-même, mais sur la hiérarchie du pouvoir au sein du trio…

Si on est presque sur que Martine Aubry a des ambitions, on en est moins sur pour DSK.

Nous sommes meme de l’avis qu’il n’a pas très envie de mettre les mains… et le reste dans la gadoue d’une campagne.

Acceptera t-il de jouer les « sages », les « consultants spéciaux », pire encore de « collaborer » avec Ségolène a travers un poste a responsabilités mais sous ses ordres ?

Apres le FMI ca va le changer….

 

Rien n’est moins sur, et il faudra donc attendre quelque semaines pour voir si cette « dream team » peut prendre forme.

 

Il reste que nous devons rendre justice à Ségolène ; c’est elle qui en a parlée la première.

Et elle a tendue\ une perche aux deux autres.

Bien joué !

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article