MES CHERS AMIS...VOUS ALLEZ DEVOIR PAYER UN PETIT MILLIARD DE DOLLARS

Publié le par Patrick Gouverneur

Désolé mais je suis obligé de m’adresser a vous comme un « étranger » puisque chacun sait que je ne paye plus depuis bien longtemps mes impôts en France.

Chacun sait aussi que notre beau pays est beaucoup plus apprécié dans le monde pour ses parfums ou ses fromages… que pour sa fiscalité, et ce n’est donc me semble-t-il pas prés de changer.

 

La France vient en effet d’être condamnée à payer prés d’un milliard de dollars dans le cadre de l’affaire des Frégates de Taïwan.

Dossier su lequel nous nous étions largement exprimés a de multiples reprises (rechercher nos articles sur le blog éventuellement) et ce dans une indifférence il faut bien le dire quasi générale, et pourtant, aujourd’hui, l’addition arrive et il faut bien le dire elle est salée…

 

En fait cette affaire, depuis le début, est très simple.

Dans son explication technique naturellement…car dans son déroulement elle est horriblement compliquée. Comme nos chers politiques savent le faire.

 

En 1991 (20 ans déjà) la France, en l’espèce Thomson vend 6 frégates militaires a Taiwan pour la somme de 16 milliards de dollars.

En 1991 ca fait un peu d’argent…

Ne manquant pas d’humour les signataires appellent le contrat Bravo….

Tout se passe bien jusqu'à la fin des années 90, jusqu’au moment ou Taïwan se déclare subitement « scandalisé » en découvrant que prés de 600 millions de dollars de commissions ont été versées (581 exactement).

Comment l’apprennent-ils ?

L’histoire ne le dit pas, mais sans doute quelques intermédiaires oubliés ont joué les informateurs….  

Ils s’indignent donc du fait qu’ils considèrent que le montant qu’ils ont payé était «surchargé » de 581 millions de dollars.

Car il se trouve que le contrat stipulait dans son article 18, en toutes lettres, « qu’aucune commission ne devait être versée ».

Sans illusion sans doute sur la probité de ses élites Taiwan avait exigé cette condition.

C’est donc contractuellement clair, et pourtant cela n’a pas arrêté une seconde Alain Gomez et son équipe….. car « chez ces gens la monsieur » on ne s’embarrasse pas de points de détail au prétexte qu’ils sont signés dans un contrat…

581 millions de dollars ont donc atterri dans les poches d’un chinois, malencontreusement décédé depuis…. un certain Andrew Wang.

Pour ceux qui auraient séjourné dans une ile déserte, sans la télévision ni les journaux depuis une vingtaine d’années c’est une des ramifications de l’affaire Elf avec Roland Dumas, Alfred Sirven, Christine Deviers-Jencour etc.…

C’est d’ailleurs elle la Christine  « putain de la République » qui balance l’affaire en France.

Tout ce monde là a d’ailleurs été au frais pendant un moment, et depuis beaucoup sont décédés, on pensait donc que l’affaire était classée.

Mais le chinois est tenace.

Et depuis 2001 Taïwan réclame ses 581 millions de dollars.

 

Thomson a changé de nom et est devenu Thales.

Les gouvernements français se sont succédés et ont tous refusé de payer, ou plutôt ont tous cherché à gagner du temps.

Mais Taïwan n’a pas lâché le morceau.

Et cette semaine, ils ont finalement gagné.

Thales et le gouvernement français devront payer 1 milliard, avec les intérêts et les frais de justice depuis 10 ans.

Thales non sans malice a publié un communiqué précisant « que la quasi totalité de ces sommes avaient été provisionnées dans les comptes depuis 1991 » et qu’ils pratiqueraient une provision finale de 35 millions de dollars (une rigolade) pour solder l’affaire…

Dans le genre nous on sait depuis le debut qu’on allait payer

Le gouvernement français lui, n’a rien dit du tout…

Et oui que voulez vous le mot provision n’existe pas dans la comptabilité nationale…

 

Alors pourquoi donc mes chers Amis contribuables allez-vous donc payer ?

Et bien parce que dans le contrat initial le gouvernement et Thomson (a l’époque cette société appartenait a l’Etat) s’était reparti le gâteau a 80/20.

80 % pour l’Etat (78.2% pour être précis pour que l’on ne m’accuse pas d’arrondis trop rapides), et les reste a Thales.

Bah oui que voulez vous Thomson c’est a l’Etat, alors  autant se servir

Cette répartition des parts naturellement s’appliquait sur les profits comme sur les pertes donc c’est la raison pour laquelle aujourd’hui vous allez vous tapez une addition de 800 millions de dollars…

 

A partir de la, la première question qui vous vient sans doute a l’esprit c’est de se demander comment on en est arrivé la ?

Pourquoi diable n’a-t-on pas payé les 581 millions de dollars et tourné la page ?

Pour une raison très simple.

Taiwan dans cette affaire a eu l’impression (et hélas sans doute justifié) de s’être fait avoir deux fois, car ils sont convaincus (mais comme vous le savez le chinois a l’esprit mal tourné) que ces 581 millions de dollars n’étaient pas seulement pour des taïwanais (qui d’ailleurs sont tous bizarrement morts accidentellement…) mais aussi pour des français.

Des politiques au plus haut niveau d’après eux…

Le Juge Renaud Van Ruymbeke en était convaincu aussi par Deviers-Joncourt, mais il n’a jamais pu conclure son enquête, les gouvernements français depuis 2001 (notez le pluriel) ayant tous catégoriquement refusé de communiquer les dossiers, en invoquant le « secret défense ».

 

L’incroyable paradoxe du dossier c’est que Thales conteste le montant de 581 millions en prétendant que c’est moins.

Mais la honteuse hypocrisie de l’Etat français leur interdit de pouvoir le prouver.

 

Van Ruymbeke a fini par lâcher prise et clôturer son dossier, mais pas  les chinois.

Se faire enfler de 581 millions c’est désagréable, mais comme ils sont convaincus que la majeure partie s’est retrouvée dans les poches des politiques français c’est franchement insupportable pour eux.

(Et oui figurez vous que le chinois est également très fier…).

 

Donc la triste et scandaleuse réalité des choses mes chers amis, c’est qu’aujourd’hui vous allez vous tapez cette addition tout simplement parce que nos gouvernements successifs ont voulu enterrer le dossier pour protéger les bénéficiaires de tout ou partie de ces 581 millions de dollars, et ont depuis plus de 10 ans espéré que Taïwan allait se lasser.

Mauvais calcul…

 

La plupart d’entre vous j’imagine connaissaient cette histoire,…mais l’avais plus ou moins oubliée…

Figurez vous que c’est très exactement ce que nos politiques espéraient.

Et sans l’acharnement des chinois ils y seraient sans doute parvenus.

 

C’est vous dire combien l’acharnement des medias a été fort sur ce dossier.

Combien leurs investigations, enquêtes, et questions dérangeantes furent incessantes depuis plus de 15 ans…

Tous les Ministres des Finances qui se sont succédés et qui ont tous invoqué le « secret défense » n’ont jamais été questionnés sur le sujet.

Invraisemblable.

 

Aujourd’hui, les contribuables français qui passent à la caisse, seraient en droit de demander des comptes, et des explications, c’est le moins que l’on puisse dire...

Et la presse, et plus encore les représentants du peuple (il parait que c’est la définition des parlementaires…) pourraient se réveiller enfin et éclaircir cette affaire.

D’autant que le hasard du calendrier judiciaire (pour le coup c’en est vraiment un…) remet cette affaire a la Une au moment ou sort aussi le dossier de l’attentat de Karachi, qui celui-ci est sans doute une bombe a retardement pour la droite sarkozienne…

Un bouquin sur le sujet est meme annoncé.

 

Mais je ne sais pas pourquoi je n’ai pas le sentiment que cela va se produire.

Un excès de pessimisme sans doute…

Charles Pasqua par exemple avait menacé, il y a quelques mois, de « balancer », et promis de sommer le Président de la République actuel (son ancien protégé) de lever le « secret défense » ; je ne sais pas pourquoi mais comme « son affaire » a lui s’est finalement bien arrangée je doute que son acharnement et sa motivation perdure…

Je peux me tromper remarquez bien…

 

En outre dans 2 ans il y a une élection présidentielle et l’on sait que c’est dans ces périodes la que sortent les cadavres des placards….

Mais les Frégates de Taiwan ont déjà traversé deux élections et jamais les investigations n’ont été faites et encore moins la lumière, alors….

 

Par ailleurs, dans un pays comme la France ou le consensus politique et le sens de l’intérêt national est si difficile a construire sur des dossiers aussi « secondaires »… que les retraites, la Constitution, l’endettement du pays ou l’organisation administrative, il est drôle de constater que sur celui-là, depuis 15 ans le consensus bizarrement est total…

Pas un mot, pas une question, pas une interpellation au Parlement, pas un débat ou un reportage télé 

Rien.

 

C’est drôle non ?

Ah ? Vous ne trouvez pas cela drôle ?

C’est sans doute que vous avez été contaminé par le mauvais esprit de Bon Appétit Messieurs…

Publié dans Politique

Commenter cet article