MERCI DSK ....

Publié le par Patrick Gouverneur

Dans  quelques jours se tiendra l’audience du 6 juin, ou tout le monde espère et DSK en tête en savoir plus sur les éléments a charge que détient réellement l’accusation. Pour sa part le grand public attend de connaitre aussi et surtout véritablement la version des faits et des événements de l’ancien patron du FMI que finalement nous n’avons jamais entendu s’exprimer.

Cela dit, au-delà de l’Affaire proprement dite qui fait désormais partie des Faits Divers, ce qui est intéressant c’est d’en regarder les conséquences sur la société française, car elles sont enormes.                                                                                                                                                     Tout le monde est désormais d’accord pour dire que politiquement du moins la page politique DSK est tournée. Pour le reste par contre c’est tout le contraire.

Rendez nous cette justice, des le 19 Mai c'est-à-dire 4 jours à peine après « l’Affaire » nous disions que cette histoire risquait de laisser des traces profondes dans les mentalités, mais qu’elles  pouvaient  aussi s’avérer positives et bénéfiques.                                                                                                                                             A peine deux semaines plus tard  il nous semble que c’est largement le cas.                                   DSK a travers ses aventures hallucinantes du Sofitel a déclenché une remise en cause assez profonde de la Société française.

 Tant au niveau politique, que médiatique, judicaire et même sociologique.

 

Politique, c’est clair que le choc est profond et irréversible.                                                        Jamais on n’a autant parlé en politique des « valeurs morales » que depuis cette histoire.                                                                                                                                                  Au point qu’il est même probable que ce débat sera archi présent dans le scrutin de l’année prochaine. Comme si les français qui avaient apparemment sans sourciller, mais il faut croire apparemment seulement, avalé depuis 30 ans les mensonges de Mitterrand, les magouilles de Chirac et la promesse de la rupture avec tout cela promise par Sarkozy et qui n’est jamais venue, avait après l’histoire Strauss-Kahn tout d’un coup crié STOP ca suffit……                                             DSK pourrait être l’histoire de trop…..                                                                                          Désormais il n’est question que d’honnêteté, de transparence et de comportement irréprochable ou exemplaire.                                                                                                                                                                             Cette tendance lourde était au fond déjà apparue avec l’Affaire Woerth et avait semble t-il échappé a beaucoup de gens en France.                                                                                                  Les plus hautes autorités de l’Etat incluses d’ailleurs.                                                                       Au passage j’ai entendu ces jours derniers Eric Woerth s’exprimer sur son « affaire », il n’a toujours rien compris le pauvre...… Il persiste à se croire victime de règlement de compte politique ou médiatique, et n’a toujours pas la moindre idée de ce que peut être un conflit d’intérêts.  Il n’empêche que les français eux a l’époque, avaient été choqués de ces relations de copinage, de proximité de leurs élites et c’est une des choses d’ailleurs que paye aujourd’hui Sarkozy dans ses sondages.                                                                                                                   Cette histoire faisant suite ou s’ajoutant aux cigares, ou aux appartements  des ministres, a leurs vacances dans les pays chauds au frais de la princesse, autant d’affaires on l’a dit et répété ici, qui seraient des scandales terribles dans tous les pays du monde et qui en France engendraient parfois des sourires plus ou moins résignés.                                                                                                Encore que c’est peut être ce que voulaient ou faisaient semblant de croire les medias, et qu’en réalité le sentiment d’exaspération était peut être plus profond qu’il n’y paraissait.                            Il me semble en effet avec le recul, que sans être formulé clairement, un vrai rejet était en train de se mettre en place et Sarkozy en est victime par ricochet.                                                               En tout cas l’Affaire DSK agit un peu comme la goutte d’eau qui fait déborder le vase et désormais on a le sentiment que tous ces « excès a la française », c’est terminé.                          Comme partout les français veulent des politiques et des dirigeants qui a défaut d’être irréprochables soient pour le moins exemplaires.                                                                              Qui s’en plaindra ?                                                                                                                      Certainement pas nous ici, qui passons notre temps à dénoncer ces « exceptions françaises » qui ne nous ont jamais fait rire ni même sourire…

Même chose pour les medias

C’est sans doute eux qui ont reçu la plus grosse claque. Leur « complaisance » et leur « connivence » dénoncées a la une des journaux étrangers les a apparemment secoués... …   espérons que la secousse n’est pas un feu de paille… mais honnêtement je ne crois pas.          J’ai vu nombre de débats ou les journalistes ont entre eux de vraies divergences sur la conception de leur métier, et c’est tant mieux.                                                                                 Ceux qui me suivent connaissent depuis longtemps ma position la dessus, et ma passion pour les medias français… par conséquent vous imaginez bien que je suis jusque-là comblé…                       La France ou plutôt ses medias avaient 30 ans de retard la dessus, mais il me semble que la révolution culturelle est en marche.                                                                                                   Encore faudra t-il débattre (et aussi solutionner) le problème de la législation sur la vie privée en France. Les restrictions très fortes sur le sujet (votées par les élites politiques qui plaidaient naturellement pour leur paroisse) pour le coup engendrent une vraie « spécificité » et elle pose problème.                                                                                                                                              Pour simplifier si vous accusez de pédophilie…. ou de massages de pied intempestifs…. une personnalité aux Etats Unis, vous êtes condamné et lourdement….  si c’est faux.                           En France vous êtes condamné, … même si c’est vrai.                                                                      Le moins que l’on puisse dire c’est que cela pose un petit problème sur la conception de la diffamation.   Quoi qu’il en soit il me semble que les medias  français son, grâce a DSK en pleine remise en cause et qu’ils ne feront pas machine arrière.                                                                    Même si les résistances de certains sont réelles, et pas toujours et c’est parfois tres surprenant, de ceux que l’on attendait sur le terrain de l’archaïsme.                                                                          Les quelques « affaires » qui sortent d’ailleurs depuis quelques jours ne me semblent relever du hasard, et je vous ficherais bien un petit billet de 10 dollars que d’ici Mai 2012 il y en aura d’autres et des croustillantes sans aucun doute.

 

Tout autant pour le monde judiciaire.

 

Passé le « choc » des images de DSK menotté et des procès publics, j’ai la aussi le sentiment que certaines idées font leur chemin dans l’esprit des français.                                                              Voir le patron du FMI traité comme n’importe lequel des voleurs de voitures (encore que les voleurs de voitures ne violent pas les femmes de chambre…) a j’en suis convaincu des vertus pédagogiques. Les français la encore sont peut être en train d’être impressionnées par le vieil adage, «  que l’on soit puissant ou misérable… » qui est loin d’être en place en France.                 Je crois que beaucoup de français, plus ou moins inconsciemment, se prennent a imaginer ce qui se serait passé  a 30 minutes près si DSK avait pris l’avion.                                                                    Vous l’imaginez en France devant répondre des mêmes accusations dans les mêmes circonstances et par la même personne ?                                                                                                                      On imagine sans peine la réaction de notre « futur Président de la République » confronté aux « affabulations d’une femme de chambre, totalement paranoïaque, et qu’il n’a même jamais vue.. » je n’ai pas besoin de vous faire un dessin…                                                                     J’entendais d’ailleurs il y a quelques jours la Présidente d’une Association de femmes violentées,  et violée elle-même apparemment, s’interroger sur « ce qui se serait passé en France si la même histoire s’était déroulée dans un hôtel parisien… »                                                                    Excellente question me semble t –il…. D’ailleurs ses sous entendus étaient très explicites

L’efficacité en l’espèce impressionnante des flics américains mettant moins de 2 heures à arrêter un des personnages les plus importants de la planète a sans doute laissé des traces.              Surtout quand on lit ou on entend un chiffre hallucinant qui ne semble contesté par personne     à savoir que 10% seulement des femmes victimes de violence sexuelles portent plainte…          nul doute que « l’efficacité des flics » ou le traitement réservée aux présumés agresseurs y est pour quelque chose. Entre nous soit dit il n’y a pas que dans le domaine du harcèlement sexuel que les victimes ne portent pas plainte en pensant « que cela ne sert a rien »…

 

Et enfin au niveau sociologique le choc est réel aussi.

 

Je dirais semble t-il…                                                                                                                         Pourquoi cette réserve ?                                                                                                                    Parce que je confesse que sur ce terrain la je n’ai pas une opinion très précise.                                                                                                                                                       J’ai quitté la France depuis 15 ans et je suis mal placé pour apprécier le degré de « sexisme » ou de « machisme » dénoncé par nombre de femmes depuis quelques jours.                                             Pour être très honnête ce n’est pas la France que je connais, ce n’est pas la France que j’ai connue.

 J’ai dirigé des entreprises pendant 25 ans avant d’émigrer aux US et je n’ai jamais été confronté à des situations de violences ou de harcèlement.                                                                             Jamais.                                                                                                                                              Alorsje ne dis pas que cela n’existe pas aujourd’hui, mais honnêtement je ne me sens pas capable d’en parler.                                                                                                                                             Ce que je lis ou entends depuis quelques jours me laisse je dois dire pantois.                              Les remarques salaces (y compris a l’Assemblée Nationale parait-il) sur les tenues des femmes, leur maquillage, les chantages a la carrière ou a la promotion,  ou autre ….  j’avoue me sidèrent.    Je ne veux pas jouer aux angeliques, j’ai tendance à penser que c’est vrai puisqu’elles le disent, mais franchement on me parle d’un pays qui m’est inconnu.                                                           Je laisse le soin à mes lecteurs hexagonaux de s’exprimer le dessus et de nous indiquer s’il s’agit d’une vraie réalité, d’exagération médiatique, ou de quelques excès sémantiques de féministes extrémistes ? C’est vrai que la presse est « remplie » de déclarations de femmes « qui parlent enfin »… et que c’est extrêmement troublant.                                                                                                                                                   Par conséquent réel ou exagéré le fait est la, la société française est secouée.

 

Une chose est certaine en tout cas, comme vous le voyez mes chers amis, les retombées des aventures de DSK au Sofitel sont énormes et vont bien au delà des conséquences pour l’élection de 2012.                                                                                                                                               Que ressortira t-il de tout cela ? Difficile à dire.                                                                                    Mais souvenez vous que la France n’évolue jamais qu’en situation de crise, c’est une réalité confirmée par l’histoire... ..

Alors soyons optimiste.

 

Patrick Gouverneur

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article