LES SCORES A SUIVRE DIMANCHE SOIR

Publié le par Patrick Gouverneur

Dimanche soir a partir de 20 heures  lorsque les résultats des élections Régionales seront connus, les observateurs (enfin façon de parler puisque chez nous ce sont les acteurs qui commentent….) ne vont pas manquer de s’attarder sur le score du P.S par rapport a l’UMP (pour une suprématie toute symbolique et sans grand intérêt) ou sur celui du P.S par rapport a Europe Ecologie (pour une suprématie qui elle n’est pas neutre par contre)...

Et nous passerons toute la soirée à écouter nos chers leaders s’étriper comme d’habitude avec les mêmes arguments connus depuis toujours.

Profitons en pour vous les donner tout de suite au cas où allez diner chez des amis qui n’ont pas la télévision…

Le P.S se réjouira de la « défaite de Nicolas Sarkozy rejeté par les français » et l’UMP insistera sur le fait « qu’il ne faut pas tirer des conclusions hâtives d’une élection qui n’est pas une elction nationale ». Et vous aurez beau zapper ce sera la meme chose sur toutes les chaines…

Comme le Front National va frôler de peu les 10% nous aurons évidemment droit au couplet sur « le retour du racisme, du fascisme » ou de je ne sais quoi encore et tous ces grands démocrates nous expliqueront pourquoi « Jean Marie Le Pen est la honte de la politique française »

Bref du vu et revu ou plutôt entendu.

 

Pour notre part, nous attendons plutôt avec impatience deux scores dont vous entendrez sans doute peu parler tout au long de la soirée.

Celui du MODEM et celui du Front de Gauche.

En effet, le score de ces deux petits partis peut s’avérer lourd de conséquence pour 2012 malgré leur pourcentage modeste.

 

Selon  les derniers sondages le Modem de François Bayrou aura du mal au niveau national à dépasser les 5% quand le nouveau Parti qui n’en n’est pas un officiellement composé du P.C, des dissidents P.S et  Trotskistes animé par Jean-Luc Mélenchon et Matie George Buffet pourrait flirter avec les 7% (performance d’autant plus significative qu’il n’est présent que dans 17 régions sur 22…).

Par parenthèse, le facteur de Neuilly Oliver Besancenot qui lui, va prendre une baffe, doit bien regretter d’avoir écouté les conseils de son mentor Alain Krivine, fatigué par une longue carrière de révolutionnaire, de ne pas rejoindre le Front de Gauche.

 

Et alors me direz-vous ?

En quoi est-ce important que l’un fasse plus que l’autre, quand on parle de 5 ou 7 % ?

Tout simplement parce que ces scores peuvent largement conditionner  la stratégie future du P.S et ou de ses candidats a la primaire présidentielle.

 

 

Rappelons que Jean-Luc  Mélenchon  a quitté avec fracas le P.S pour protester contre ses tentations d’alliance avec le MODEM (en gros la stratégie Ségolène Royal).

Pour Mélenchon et ses amis, le problème est simple ; la victoire passe et passera par des alliances à Gauche et non avec le MODEM qu’il qualifie de « Parti de Droite ».

Un score élevé et supérieur a celui du MODEM traduira cette mathématique.

 

 

Pour le MODEM et Bayrou c’est un peu la meme chose. 

Depuis trois ans, il explique à la Gauche « sans moi vous ne pouvez pas gagner ».

Avec 18% c’est évident (et Ségolène Royal l’avait bien compris entre les deux tours).

Avec  5% ce n’est plus la meme chose du tout.   

 

Siphonné par les écolos, le MODEM et son leader sont dans le trou et son poids politique n’a plus rien à voir.

Reste que 5% quand on veut faire 51% ce n’est pas rien, cela peut meme s’avérer indispensable.

 

Sauf que de l’autre coté si l’on a 7% (et meme 10% en y rajoutant l’extrême Gauche Révolutionnaire) alors meme qu’il s’agit d’un électorat  facilement abstentionnisme, c’est diablement stratégique et décisif au deuxième tour.

 

Or justement le grand enjeu de 2012 pour les socialistes, ce sera de choisir entre ces deux  stratégies d’alliance, car de plus en plus elles s’avèrent incompatibles entre elles.

Au point que l’on voit bien se dessiner déjà les deux fronts que résument à eux seuls le grand écart du P.S qu’il n’a jamais su maitriser.

Ségolène – Bayrou – Cohn Bendit d’une part.

Aubry – Mélenchon – Besancenot et Noel Mamere de l’autre.

 

Voila pourquoi il faudra sans doute descendre un peu dans le tableau des résultats pour découvrir les scores intéressants pour l’échéance de 2012.

De toute façon  les autres, hélas sont connus d’avance.

  

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article