LES BLEUS TOUCHENT LE FOND...PEUT ETRE FAUT- IL DESORMAIS REGARDER LA REALITE EN FACE

Publié le par Patrick Gouverneur

Certes la France ne méritait pas de perdre face à cette équipe de Biélorussie, pourtant 78e nation mondiale.

Certes l’équipe de cette ancienne république soviétique est très bien organisée, possède une réelle maitrise collective et est difficile a manœuvrer.

Comme désormais toutes les équipes du monde, y compris celles qualifiées de « faibles », on l’a bien vu au Mondial.

Reste qu’avant d’utiliser l’adjectif « faible » un peu trop facilement a l’égard des autres, il conviendrait sans doute désormais de faire preuve d’un peu plus de modestie a propos de l’équipe de France.

Et plus généralement du football français d’ailleurs.

 

Hier au Stade de France, la France a dominé, largement même, et Hugo Lloris n’a strictement rien eu à faire… a part aller chercher le ballon au fond de ses filets.

Mais une fois de plus on découvre que dominer n’est pas gagner.

L’équipe a montre une envie de bien faire, elle a montré une envie de faire du jeu, selon les consignes et la philosophie de Laurent Blanc, mais en réalité elle n’y est jamais parvenu.

Les occasions ne furent guère nombreuses, et rarement très franches, un symbole révélateur.

La France et surtout ses joueurs, n’a sans doute plus les moyens de ses ambitions.

La technique individuelle de nombre d’entre eux, a l’instar du PSG, est insuffisante.

On a vu hier soir beaucoup trop d’approximations, beaucoup trop de déchet, un jeu trop stéréotypé et donc pas suffisant pour déstabiliser une équipe, qui comme beaucoup d’autres sait désormais tenir un résultat et défendre intelligemment.

La France paye cher, et a mon avis pour un moment la médiocre qualité de sa formation.

On l’a souvent dit ici a propos du PSG, le bagage technique individuel des joueurs est insuffisant pour le football moderne.

Sagna en est le plus bel exemple.

Il est indiscutablement combatif, costaud, dur sur l’homme et difficile a passer individuellement. Mais d’une pauvreté technique effrayante.

Incapable de faire un centre correct, ou pire encore une relance constructive, il ne fait que se débarrasser de la balle latéralement vers ses défenseurs centraux.

Hélas il est sans doute le meilleur à son poste dans l’hexagone, tout est dit….

 

Les attaquants ne créent pas la différence par manque de percussion individuelle. Pas plus que les Henri Anelka ou Gignac que l’on a vu il n’y a pas si longtemps, ce n’est donc pas un problème individuel.

Guillaume Hoarau lui aussi est volontaire et courageux, mais au plus haut niveau des déviations de la tête c’est tout de même limité….

Le pire c’est que l’équipe de France au bout d’un moment s’est mis à joueur comme le PSG en balançant devant pour chercher la tête du haut du 1.92 m du parisien, un constat d’échec.

 

Au milieu les Diarra et Diaby sont eux aussi solides et costauds, mais sans aucune capacité à faire la différence.

Du coup une chose est certaine la tache de Laurent Blanc est immense.

 

Il l’a pris par le bon bout. Il répond aux questions qu’on lui pose, il parle football, il évoque « un projet de jeu » et « le plaisir qu’il faut donner au public », il a demandé aux joueurs d’apprendre les paroles de la Marseillaise et de la chanter… et ils l’ont fait, c’est parfait tout cela.

Mais pour le reste le champion du Monde 98 a du boulot.

A commencer peut être d’apprendre au public français à regarder la réalité en face.

La France désormais 21e nation mondiale n’a peut être pas terminé sa descente dans la hiérarchie internationale.

 

En tout état de cause nous sommes devenus une nation « moyenne » voire « médiocre » du football international et par conséquent nous peinons a battre des adversaires qui le sont aussi.

C’est logique.

Il devra donc apprendre au public la patience.

 

Et puis il devra sans doute également faire un travail psychologique et technique sur les coachs français pour qu’ils évoluent dans leurs théories tactiques, et aussi dans leur formation, et plus précisément dans les qualités qu’ils développent chez les jeunes joueurs.

Et cela, ce ne sera pas

Publié dans Sport

Commenter cet article