LA SUISSE C'EST COMME L'OVOMALTINE, C'EST DE LA DYNAMITE

Publié le par Patrick Gouverneur

Ils ont osé serait-on en fait tentés de dire.

D’ailleurs, c’est ce que ressentent les français de tous bords depuis Dimanche dernier.

 

Toutes nos élites bien pensantes bien sur, qui n’en reviennent pas…

Pensez donc "ils" ont osé se poser les questions qui fâchent…

Et nos bien pensants d’avoir « honte » soi disant.

Et puis tous les autres, les fameux français d’en bas qui eux se disent « non d’un chien ce n’est pas a nous que cela arriverait » une chose pareille.

Ah certes non.

Quand on veut connaitre l’opinion des gens en France on fait un sondage, et on l’enterre illico quand les résultats ne conviennent pas à nos décisionnaires.

En Suisse, on fait un referendum…et ca devient une Loi.

Ca laisse rêveur non ?

Figurez-vous que les referendums, c’est plus dur a trafiquer que les sondages, alors c’est justement pourquoi on n’en fait pas en France.

 

« Les Suisses se réveillent avec la gueule de bois » a osé titrer notre chère presse française.

Ah oui ?

Quels Suisses ?

43 % peut-être…

Car il y en a en revanche 57 % qui voyez vous sont plutôt plus fiers de leur pays encore Lundi matin que Samedi soir.

Car figurez vous que l’Identité Nationale, nous en France on en parle, nos amis Suisses eux ils s’en occupent.

Mais notre microcosme lui n’a décidément toujours rien compris ou fait toujours semblant.

On attend avec impatience de voir si un sondage sur le meme sujet va sortir en France. Car voyez vous, je vous jouerais bien un petit billet que si le meme referendum avait lieu an France on pourrait bien avoir le meme résultat.

 

En attendant mes amis, quelle baffe !

Un mois après l’affaire Polanski voila que la Suisse donne la leçon a la France pour la deuxième fois, alors que celle-ci aime tant lui en donner.

Je connais certains de mes amis qui doivent se régaler de bonheur au bord du Lac…

 

Bon certes, les suisses ont un petit problème d’Instituts de Sondages… au niveau des previsions ca n'est pas terrible...
Mais enfin, ils vont régler cela.

Il faut juste qu’ils maitrisent « techniquement » que l’électorat de droite dans les démocraties modernes a tendance à mentir au nom du politiquement correct

Une fois qu’on le sait, ne vous inquiétez pas, cela s’arrange…

 

En dehors de cela, 43 / 57 avouez que c’est impressionnant.

Impressionnant de bon sens entre autres.

Car ce vote, c’est une évidence, n’est pas contre la religion musulmane et sa pratique, mais contre son prosélytisme.

Légère subtilité qui a échappé depuis bien longtemps aux français, en tout cas a ceux qui s’en prétendent l’élite depuis bien trop longtemps justement.

Quand vous pensez que ces mêmes grands cerveaux, entre autres a  Libération, mais pas seulement, ont meme été jusqu'à faire l’amalgame avec les clochers.

Si si je n’invente rien.

Cela vous montre a quel point ces gens la ont perdu tout sens des réalités.

Car nous nous permettrons ici de leur rappeler que les clochers,

 

  1. Font partie de notre histoire donc de notre culture et de nos racines, pas les minarets.
  2. Qu’ils ont été construits bien avant l’avènement de la République et plus encore de la séparation entre l’Eglise et l’Etat.
  3. Qu’au delà de l’aspect religieux, c’est bien évidemment, l’aspect provocation que les suisses ont refusé. A l’américaine en quelque sorte.
    Chacun fait ce qu’il veut tant qu’il est chez soi.
    Et pratique la religion qu’il souhaite en dehors…tant qu’il n’emmerde pas l’autre, encore moins ne le provoque, ni meme ne le « dérange ».

 

Allez j’ai un scoop mes Amis, le bon sens est Suisse.

Nous ne le savions pas, mais désormais c’est fait.

 

Chapeau les amis de l’autre cote des Alpes, si on pouvait et bien on irait acheter une raclette en Floride pour se la taper à votre santé

Publié dans Politique

Commenter cet article