LA CAMPAGNE FAIT DU SUR PLACE OU TOURNE EN ROND CE QUI REVIENT AU MEME...

Publié le par Patrick Gouverneur

 Bon c’est bien gentil le foot mais il nous faut tout de même revenir aux choses sérieuses…

 

Pour ne rien vous cacher cette campagne présidentielle, qui a commencé…  tout en n’ayant pas commencé …  malgré qu’en fait ce soit tout de même parti ... m’agace un peu.                           Ces vrais faux suspens, à dire vrai je les trouve un peu fatigants.                                                      On avait déjà eu le droit au suspens DSK qui ne faisait plus rire personne  tant il n’y en avait plus, et qui en était paralysant d’un point de vue politique. Maintenant on a le droit au « J’y vais j’y vais pas » de la plupart des candidats, avec parfois des arrières  pensées douteuses, et l’histoire très franchement devient pénible.                                                                                                                    J’ai l’impression de me retrouver a La Cipale quand j’étais petit avec ces courses de vitesse qui commençait toujours par un sur place… On avait parfois le temps d’aller acheter une bière, on revenait et ils étaient toujours au même endroit…..                                                                               Je sais bien que vous allez me dire que finalement DSK  il a bien fait de prendre son temps….  imaginez qu’il se soit déclaré une semaine avant…….

 

Cela dit, je suis conscient aussi que l’élection c’est dans 11 mois, que ces stratégies se défendent et se justifient parfaitement d’un point de vue politique et d’un point de vue personnel, mais il n’en demeure pas moins vrai que nous nous trouvons aujourd’hui  tout de même au beau milieu de secrets de polichinelles ou d’intox gigantesques.

 

A ce jour il n’y a que 4 candidats clairement déclarés officiellement. Marine Le Pen, Jean Luc Melenchon, Francois Bayrou,  et François Hollande...

Les autres à des degrés divers sont « juste possibles ».

Nicolas Hulot  le sera s’il bat la juge d’instruction. A en croire les « spécialistes » ce n’est pas gagné….. ce que je n’arrive pas à croire pour ma part….                                                                  Martine Aubry  soi disant « réfléchit toujours », mais cependant l’issue de sa réflexion ne fait plus aucun doute.                                                                                                                            Dominique de Villepin qui affirme toute sa conviction d’y aller… « mais qui n’a pas pris de décision définitive ».                                                                                                                        Jean Louis Borloo qui « y songe tous les jours en se rasant » mais enfin il ne fait qu’y songer…                                                                                                                                                       Et enfin Le Président sortant lui-même qui « n’a pas pris sa décision » …..  bien qu’elle ne fasse strictement aucun doute.

 

Tout cela est donc un peu énervant donc, mais a surtout  pour conséquence infiniment plus ennuyeuse que l’on ne parle pas des programmes, des projets, ou des idées.                           Evidemment c’est compliqué avec des gens qui ne veulent pas dire qu’ils sont candidats…                Le pire c’est qu’il y a toute raison de penser que cela va continuer comme cela jusqu'au mois d’Octobre. La presse qui n’est naturellement pas très intéressée par le fonds des choses et des dossiers, se complait dans cette situation d’ambigüité et de faux semblants.

 

La semaine prochaine on saura pour Nicolas Hulot. Si c’est lui, espérons qu’on l’interrogera intelligemment.                                                                                  Enfin.                                                                                                                                                       Quand je dis intelligemment cela sous entend un peu plus que 4 minutes, ce qui élimine du coup les duettistes Jean Pierre Elkabbach, et mon « ami » Jean Michel Apathie qui a déjà posé 3 questions pendant que vous êtes en train de répondre a la première……

 

Dans quelques jours on saura aussi  pour Martine Aubry. A tout le moins on saura si elle veut être Présidente… pas une petite affaire pour elle qui il y a 2 mois encore ne voulait même pas en entendre parler. Mais pour la suite naturellement il faudra attendre les primaires socialistes qui doivent se dérouler en Octobre si j’ai bonne mémoire, pour savoir si elle va jusqu’au bout…. Je ne vous cache pas que je le pense, je crois qu’avec la quasi totalité du Parti derrière elle,  elle battra Hollande. Et si il faut elle ira chercher le soutien de Ségolène……

 

Dominique de Villepin pour moi est une farce gigantesque. Sa candidature n’a d’autre but que de nuire a Sarkozy, il n’aura pas les 500 signatures et il le sait. Je vois mal ce qu’il cherche, même un « retrait » négocié semble impossible tant tous les jours il franchit un peu plus les limites.

         

Pour Jean Louis Borloo il faudra attendre l’été pour en savoir plus. Il demande à réfléchir. D’ailleurs je crois que c’est le seul qui hésite vraiment.                                                                                          Non pas comme Aubry qui a comme Johnny « envie d’avoir envie »… non lui c’est autre chose. L’envie il l’a, il l’a dit d’ailleurs avec je crois honnêteté.                                                                       Non lui son problème c’est l’intérêt.                                                                                                       A-t-il oui ou non intérêt  à se présenter ?                                                                                               Autrement dit la candidature de Borloo est pour le coup un véritable suspens dans la mesure où elle est réellement hypothétique.

Ma réponse à la question posée est NON et mon pronostic personnel à ce jour c’est qu’il n’ira pas car il ne PEUT pas se présenter.

 

Je m’explique.

Il dit et il a raison, que s’il se présente c’est pour gagner. Pas pour faire 7 ou 8 % que lui prêtent les sondages actuels. Donc si les choses ne changent pas dans les sondages il n’ira pas.                        Car négocier entre les deux tours ses 7, 8 voire 10% contre un poste de Premier Ministre, le décrédibilise totalement et d’ailleurs Sarkozy avec.                                                                                C’est le retour aux combines qui seraient suicidaires pour les deux de mon point de vue.

 

Si  par contre dans les mois qui viennent il enregistre, ce qu’il espère bien sur, un « frémissement » dans l’opinion,  cela veut dire qu’il sera en train de siphonner Sarkozy.                                             C’est possible, mais si c’est le cas c’est suicidaire pour les deux.                                                          Car si Borloo monte à 15%... c’est que Sarkozy descendra au même niveau ce qui fait que ni l’un ni l’autre ne seront au second tour.                                                                                       Remarquez du coup la nego sera facile, il n’y en aura pas…..                                                               Mais sérieusement c’est un scenario catastrophe donc impossible.                                           L’implacable réalité des chiffres est terrible pour Borloo, toute percée dans l’opinion est éliminatoire de ses scenarios stratégiques d’alliance négociée avec Sarkozy.                                 En quelque sorte ils se cannibalisent mutuellement.

Pour Borloo, comme pour tout le monde d’ailleurs, la barre c’est 21-22 % C’est le score qu’il faudra faire pour battre Marine Le Pen à coup sur (encore que…).                                                    Je ne vois pas comment il peut arriver à cela.                                                                                        Il faudrait qu’il gagne une douzaine de point. Même en gagnant significativement sur Sarkozy il lui faudrait encore grappiller des voix sur le ou la  socialiste, ce qui apparait aujourd’hui en tout cas un rêve……ou sur Hulot…, ou sur Bayrou…, autant dire sur tout le monde…..                                       Quand on n’a pas de programme précis parce qu’on n’est même pas candidat, que l’on ne fait pas campagne « car on n’est pas sur… » franchement on est dans l’utopie absolue.                                 Je sais bien qu’on est a 11 mois de l’élection, qu’en 11 mois il peut se passer bien des choses, que Martine Aubry peut agresser sexuellement un groom dans un hôtel de luxe .... et Sarkozy faire le coup de poing avec un supporter de Marseille lors d’un match du PSG… mais tout de même on nage dans le délire.                                                                                                                                         Je crois en fait que Borloo est conscient de cette situation arithmétique que je décris et qu’il ne prendra pas le risque de faire éliminer Sarkozy du deuxième tour en se présentant.                      C’est dommage sans doute mais c’est mon pronostic.                                                                          Quant au Borloo trahissant sur toute la ligne en débauchant ?,

je n’y crois pas non plus.

Borloo traitre? Je ne le sens pas, il n’est ni Chirac, ni Mitterrand, ni … Sarkozy. Enfin je crois.

 

En realite je pense tout simplement que Borloo joue l'apres Sarkozy et la recomposition de la droite . Il vise le leadership du centre droit apres que l'UMP et le FN se soient ineluctablement rapproches apres les legislatives de 2012.

 

Par voie de conséquence, et de manière corrélative une autre candidature du coup pas totalement certaine, c’est celle de Nicolas Sarkozy.                                                      J’ai toujours dit pour ma part que si les sondages sont en Janvier 20011 les mêmes qu’aujourd ‘hui il ne fallait pas exclure qu’il n’y aille pas. En tout cas c’est une hypothèse à considérer.                                                                                                               J’ai personnellement tendance à penser qu’il n’ira pas prendre une baffe a ce point gigantesque par pure sur dimension de l’ego… Mais je vous rappelle que j’ai longtemps cru a la non candidature de DSK donc j’ai du mal à me mettre dans la peau des politiques….                                                                                                                               Cela dit dans le cas de Sarkozy, on peut tout de même imaginer qu’il réfléchisse à 2 fois devant la perspective de ne pas être au deuxième tour, a fortiori de se retrouver derrière Borloo si celui-ci se mettait a décoller…. Ou même que les Députés UMP y pensent pour lui….                                                                                                                           Autant de scenarios convenez en difficiles  a envisager sérieusement,  et qui du coup qui fragilisent d’autant une candidature Borloo.  

 

En tout cas une chose est sure, c’est que pendant ce temps la on ne parle pas du fonds et du contenu.

Et figurez-vous, mes chers amis, que même si on vous dit que « tout le monde s’en fout » je crois très précisément le contraire. Je crois que justement si on ne s’n’y intéresse pas on se dirige tout droit vers 50% d’abstention et un résultat qui que l qu’il soit ne voudra rien dire.

 

Alors a partir de maintenant Bon Appétit Messieurs ne se contentera plus d’observer et d’analyser les événements, même si nous continuerons à le faire, mais nous ferons des propositions concrètes pour améliorer les choses dans ce pays qui nous reste cher et qui a tant besoin de retrouver du bon sens et des valeurs.

 

Nous contribuerons donc à un débat qui n’existe pas…. pour l’instant mais que nous souhaitons à un moment donnée voir surgir. 

En n’oubliant pas, soyez en convaincus, que la devise du blog c’est « contre la pensée unique et la langue de bois ...

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article