L'IDENTITE NATIONALE NOUVEAU GADGET OU VRAI DEBAT ?

Publié le par Patrick Gouverneur

Honnêtement cela fait plusieurs semaines  que j’ai envie d’écrire sur la nouvelle tarte à la crème de la politique française qu’est notre fameux débat sur l’Identité Nationale.

Mais pour tout vous avouer, depuis son démarrage je suis passé par des états d’âme divers et variés.

Et puis j’imagine que vous devez être plus que rassasiés de cette nouvelle fixette médiatique, puisqu’on ne vous parle que de cela.

Heureusement que Johnny nous a fait une infection et…….  qu’il a neigé sinon…

 

Tout a fait au début, quand j’ai entendu parler pour la première fois de ce projet, j’ai immédiatement pensé que nous étions face a une opération Marketing de plus de la part de Sarkozy, qui cherchait à surfer sur les « minarets suisses », et que les français allaient lui faire pêter a la figure son nouveau gadget comme les précédents.

Le caractère démagogique et opportuniste de l’opération était tellement énorme que je flairais la farce absolue.

Et puis très vite la violence et la bêtise insondable des critiques et des reproches fut telle que finalement le doute m’a un peu tenaillé…

Au fond n’est ce pas une bonne idée ?

Aujourd’hui a la vue du déroulement des événements je ne sais trop que penser, sauf que l’occasion me parait une fois de plus ratée et que du coup tout cela risque de finir comme d’habitude en eau de boudin…

 

Car il faut dire que comme toujours, l’abondance de commentaires, de petites  phrases, de petites phrases sur les  petites phrases, de commentaires sur commentaires, génèrent une densité de conneries et de langue de bois tout à fait phénoménale.

 

 

Alors mes chers amis, que vous dire sur ce sujet dont vous êtes sans doute gavés plus encore que moi tant vos oreilles doivent en être rabattues….

 

  1. Que nous sommes sans aucun doute champions du monde du débat sans intérêt.

        Les opinions et commentaires de chacun sont tellement convenus, tellement sans

        surprise qu’ils n’apportent évidemment strictement rien au fond du débat.

        Nous avons les mêmes personnes qui répètent les mêmes  choses…., qu’ils  nous

        répètent déjà depuis 20 ans…

       Quand vous avez par exemple tous les anciens trotskystes du P.S qui « dénoncent

       l’amalgame entre Identité Nationale et immigration » vous vous dites que décidément

       la réflexion de ces gens la n’évolue guère....…

       Ils n’ont toujours pas compris que s’il n’y avait pas un problème d’immigration peut-

       être n’y aurait-il pas de problème d’Identité Nationale… en tout cas on n’aurait pas

       besoin de poser la question.

              A dire vrai ils sont toujours aussi confondants…

              Pour beaucoup d’entre eux, on devine même que le fonds de leur pensée c’est qu’ils

              sont conscients tout de meme « qu’il y a un vrai problème »…, mais que  le mieux aurait

              été sans doute « de ne pas le soulever ».

              On reconnait bien la leur conception de la politique….que malheureusement ils ont eu

               l’opportunité de mettre en pratique….

 

               Et puis en même temps quand on vit hors de France, on ne peut s’empêcher de penser

               qu’il y a quelque chose de parfaitement surréaliste à se poser la question de savoir

               « c’est quoi être français « ?

               Il faut croire que ce pays est gravement malade pour ne pas trouver la question

               totalement incongrue ou absurde..…

 

 

 

  1. Par rapport à cela, comment juger la décision de Sarkozy justement de « soulever le problème » ?

       Comme il est le premier à le faire, on peut dire que c’est courageux.

       Et que de ce point de vue la il ne fuit pas les vrais débats si polémiques soient-ils…

       En même temps, il a bien évidemment joué avec le feu.

        D’un point de vue politique, c’est une formidable relance du Front National.

        Il a requinqué le parti de Marine le Pen qui était mort électoralement, et   ruiné

        Financièrement, et qui va se refaire la cerise aux régionales en en profitant (c’est

        Un nouveau pari…) pour engendrer des triangulaires au deuxième tour et garder

        pour le PS deux ou trois régions (PACA ?) qu’il aurait du perdre.

        Comme stratèges politiques les énarques de l’Elysée décidément on fait mieux…

 

        Donc courageux peut-être mais politiquement pas fin.

        D’autant que l’idée initiale rappelons le, était de susciter un débat entre les

        français…

        V ous savez  ceux d’en bas…

        Tu parles……

         Le débat est tout simplement capté par les politiques qui nous bassinent avec

        leur langue de bois.

   

         Sarkozy et le gouvernement eux-mêmes  mesurant que la machine est en train

         de leur échapper, ne savent plus trop comment  rattraper le coup.

         Tout ce que la gauche compte d’intellos ne reculent devant aucune demagogie ni

          aucun exces de language. Rien ne les arretent.

          Ils s’élèvent contre ce débat qui monte des « français contre d’autres français ».

          Avec les  medias ilstombent à bras raccourcis sur Eric Besson (ancien P.S

         rappelons le, ce n’est pas neutre…) qu’ils qualifient de raciste, de facho , de

         « Laval » ou encore « de français le plus impopulaire ».

         Ce qui est complètement faux d’ailleurs puisque dans un sondage IPSOS – Le

         Point on constate qu’il ne recueille « que » 34 % d’opinions défavorables

        sensiblement moins que Xavier Darcos (42 %) ou encore Brice Hortefeux ou

         Roselyne Bachelot qui frolent les 60 %

         Mais ce n’es pas grave, travestir les chiffres n’est pas un problème, l’essentiel

 c’est que le message soit relayé  sans commentaires… et que donc il passe dans l’esprit du plus grand nombre.

Comme vous puvex voir…que du nouveau.

 

Franchement Sarkozy et ses têtes pensantes de l’Elysée me laissent perplexes.

C’est un euphémisme.

Comment peuvent-ils être surpris de ce qui se passe ?

Comment peuvent-ils découvrir aujourd’hui que c’est du pain béni pour le F.N ?

Que le débat est capté par les hommes politiques au détriment des français ?

Franchement c’était imprévisible ?

Comment peuvent-ils avoir l’air surpris de constater ce que vous et moi savions à la minute meme ou cette histoire a été lancée ?

Soit ils sont particulièrement sots, soit ils le font exprès et alors ils sont très forts.

 

Si c’est le cas, en l’espèce alors ce sont des génies…. car malgré quelque expérience en matière de politique j’avoue mon ignorance… le but  de la manœuvre m’échappe.

 

 

Alors faut-il au final se réjouir ? Ou se féliciter de ce « débat »?

Honnêtement je n’en sais trop rien.

Vu d’ici tout cela parait un peu irreel.

Ceux d’entre vous qui vivez en permanence en France ont sans doute une opinion plus autorisée que moi et elle est naturellement la bienvenue ici.

 

Mais je voudrais quand même vous dire que lorsque l’on voit qu’a la moindre déclaration frappée du bon sens , et un tant soit peu, oh tellement peu, en dehors de la pensée unique  sur la casquette…, la façon de se comporter ou la facon de parler, sur les racines de la France, sur sa culture, sur son passé…. on parle de « dérapage » nouveau mot qui nous est servi a toutes les sauces, et que le parler vrai devient  sans aucun recul ni discernement…du racisme, je vous avoue que je m’interroge, et pour tout vous dire j’ai du mal a me convaincre que ce débat était une bonne

Publié dans Politique

Commenter cet article