L'AFFAIRE DES QUOTAS DANS LE FOOTBALL...... HELAS LE RIDICULE NE TUE PLUS !!!

Publié le par Patrick Gouverneur

Ah cela oui,  si nous ne sommes plus les Champions du Monde de Football, nous sommes toujours et de loin les Champions de l’histoire foireuse et du faux problème qui devient Affaire d’Etat.                              

Dans la série quand- on- a –pas- de -problèmes -on -se -les -invente, et on en fait un buzz médiatique sans intérêt, cette histoire de quotas est grandiose.                                                      Elle prêterait  d’ailleurs à la franche rigolade si elle n’était pas hélas révélatrice de l’état de perversité mentale absolue dans lequel est la société française, et singulièrement ses medias. Elle en est en effet un exemple aussi caractéristique que navrant.

 

D’habitude je privilégie l’analyse et les commentaires sur le blog, partant du principe que les faits vous les connaissez. Vous êtes des  lecteurs avertis et passionnés de l’actualité,  et Bon Appétit Messieurs n’a donc pas vocation à vous répéter ce que vous lisez ailleurs .                                         Mais dans le cas présent il me semble que je doive tout de même d’abord les résumer,  car je ne suis pas sur que nos nombreux lecteurs expatriés ou non en soient très au fait, ce que l’on ne peut guère leur reprocher vu le consternant niveau de l’Affaire…. Sans compter la classique désinformation ou déformation des propos.                                                                                              Et  même si  hélas ce n’est pas le contenu de l’Affaire en elle-même qui nous amène à nous intéresser aujourd’hui, mais l’invraisemblable battage médiatique qui en  est fait.                   Pardon par conséquent  a ceux d’entre vous qui avez suivi et compris des le début cette lamentable histoire de vous la résumer. Pour ceux qui prenez le train en marche ou qui avez raté quelques épisodes voici le rappel des faits.

 

En Novembre à la Fédération Française de Football, la FFF se tient une réunion comme l’on espère s’en tient un certain nombre régulièrement, entre tous les responsables techniques du football national, a savoir tous les entraineurs des différentes sélections nationales, y compris celui de l’équipe de France A, Laurent Blanc, réunion conduite par le Directeur Technique National  François Blaquart.                       

Cette réunion a 2 ordres du jour tout aussi intéressant et important l’un que l’autre. 

Le premier c’est le problème posé par ce que l’on appelle les joueurs binationaux. En d’autres termes les jeunes disposant de deux passeports. Statistiquement il s’agit bien évidemment des jeunes issus de l’immigration.                                                                                                                    En quoi ce problème nécessite t-il que les techniciens du foot français s’y intéressent ?              Tout simplement le fait que parmi tous ces jeunes formés et entrainés par la Fédé entre l’âge de 12 ou 13 ans et l’âge adulte, un bon nombre( la majorité apparemment) choisissent, quand ils sont en âge d’être obligés de le faire, de jouer pour leur pays d’origine ( ou celui de leurs parents) plutôt que pour l’équipe de France.                                                                                                  Ce choix s’effectue par conviction, ou par nationalisme, mais aussi tout simplement par intérêt, l’avenir dans un pays africain est parfois plus rose que celui sous le maillot bleu ou la concurrence est souvent infiniment plus élevée, et donc la réussite plus incertaine.                                           Cette situation est rendue possible par les règlements stupides du football qui contrairement a la quasi totalité des sports n’interdisent pas a des joueurs ayant porté ne serait ce qu’une fois le maillot bleu chez les jeunes de jouer pour une autre nation un jour.                                            La France n’y est pour rien, elle subit cette situation comme les autres, en réalité plus que les autres, du fait de l’importance historique de nos colonies.                                                                   Le phénomène est tellement massif que les techniciens de la Fédé pensaient nécessaires de poser le problème. Les malheureux que n’avaient-ils pas fait-la ?

Face a cette question il y a deux positions possibles :

La première c’est un peu la position des américains, qui a travers leurs Universités forment et entrainent la quasi totalité des podiums olympiques en natation et en Athlétisme, et qui en sont fiers, car cela valorise leurs entraineurs et leurs méthodes, quand bien même cela couterait aux USA de nombreuses médailles. C’était d’ailleurs en gros la position de la FFF jusqu'à présent.

La deuxième c’est une approche disons plutôt comptable et budgétaire, qui consiste à dire que c’est frustrant pour ces éducateurs d’accompagner les jeunes jusqu’a 20 ou 22 ans, et de les voir « filer sous d’autres couleurs » en vendant tout simplement leur talent ainsi développé, alors même que la France par sa Fédération a accompagné et financé leur formation et leur progression.

Et de surcroit l’ampleur du phénomène « pose problème », c’est vrai que 50% c’est énorme.       Pour bien le situer, cela veut dire que la moitié  de l’équipe de France des moins de 18 ans, une des meilleures du monde ne joueront jamais pour la France.

Vous ne saviez pas ? Et bien c’est pourtant vrai.

D’où la réunion en question.

 

Parallèlement à cela vous n’avez pas été sans noter que la France n’est plus championne du monde de foot depuis longtemps ….  et qu’elle en est même loin, ayant dégringolé a la 19e ou 20e place mondiale.

Du coup il ne parait pas indécent au sélectionneur national de s’interroger sur les raisons techniques de cette tendance, et de partager ses réflexions avec ses collègues responsables des sélections de jeunes. Si  les salariés et permanents techniques de la Fédé ne le faisaient pas, on se demande bien à quoi servirait l’argent qui les paye… 

Néanmoins vous commencez à deviner mes chers amis dans quels dossiers « explosifs » s’étaient lancés nos braves entraineurs…

Car sur le premier point le Directeur Technique National partage bien évidemment les regrets de tout le monde, de tous les participants, et du coup  indique que les règlements internationaux étant ce qu’ils sont,  il n’y a pas d’autre « solutions» que l’instauration de quotas pour atténuer le phénomène, car chacun sait que pour faire évoluer les règlements imbéciles du foot dont la liste est longue,  ils auront le temps d’être tous a la retraite avant que ce soit le cas…                     Conscient de l’illégalité d’une telle proposition il précise « que cela doit naturellement rester secret », et la réunion se termine après un échange de vues entre les participants sans aucune décision concrète.

 

Sur le deuxième sujet évoqué donc par Laurent Blanc, mais qui n’est pas totalement déconnecté du précédent,  le Sélectionneur National essaye d’apporter sa vision du déclin footballistique de la France en indiquant  que le football français se caractérise depuis des années par un recrutement (en termes techniques chez les jeunes cela s’appelle la détection) essentiellement basé sur les capacités et les qualités physique au détriment  des qualités techniques.

Et  pour illustrer son propos il utilise le mot « grand black » pour préciser sa pensée de joueurs costauds, rapides puissants, par opposition à des joueurs plus petits mais plus vifs et plus techniques comme les espagnols Xavi ou Iniesta, qu’il cite nommément.                                        Je suis conscient du fait que c’est un débat un peu technique pour les profanes, mais les techniciens de la Fédé justement ne sont pas des profanes.

 

Voila je crois de manière fidele et synthétique résumées les faits de part de cette nouvelle «  affaire d’Etat » que l’on pourrait quasiment résumer a deux mots « grand black » et «  quotas ». Il n’en faut pas plus pour mettre à feu et a sang le microcosme.

 

Reste un dernier point à évoquer : comment peut-on être aussi précis sur les termes de cette réunion privée de la Fédé ?

Tout simplement parce que le site Mediapart que l’on qualifie généralement de « bien informé » en a publié l’intégralité.

Mediapart était effectivement bien informé, et pour cause puisqu’il s’était procuré tout simplement l’enregistrement sonore de la réunion.

Oui vous avez bien lu l’enregistrement intégral des propos des uns et des autres.

Très rapidement on apprend (car il le révèle lui-même) que Mohamed Belkacemi Responsable a la FFF du « football de rue » sic…. en désaccord avec l’opinion de la majorité de ses collègues il avait bien effectivement procédé a l’enregistrement mais jure ses grands dieux qu’il ne l’a pas remis a Mediapart mais….a son patron a la Fédé !!!

La commence l’Affaire dans l’Affaire….                                                                                                  Si ce n’est Belkacemi qui a remis les bandes a Mediapart sachant que le Président de la Fédé Fernand Duchaussoy n’était pas informé lui-même de l’existence de ces enregistrements, qui est-ce ?                                                                                                                                                   Et pour quelle raison l’a-t-il fait sans en informer son patron ?                                                            Dans quel but et dans quel obscur intérêt ?

Voila, a l’heure ou j’écris ces lignes ou nous en sommes et quels sont les faits avérés.

 

 

 

Et voila donc l’histoire dont l’intérêt est convenez en des plus relatif… qui affole les medias français depuis8jours.                                                                                                                                                           Vous imaginez donc que nous ne pouvions pas ne pas réagir ….

Car enfin, soyons un peu sérieux 2 minutes

1  - Que les instances techniques du Football français s’interrogent sur les critères techniques de détection des jeunes cela me parait tout de même la moindre des choses si on considère que la France Championne du monde 98 est aujourd’hui a la 19e place mondiale….                                   Que les techniciens constatent que depuis plusieurs années les joueurs se caractérisent plus pas leurs qualités physiques que par leur talent technique, il faut vraiment ne rien connaitre au football et ne jamais regarder un match de L1, pour ne pas être convaincu que c’est une évidence.                                                                                                                                               De mon temps on appelait cela des « bourrins », et je ne cesse de dire ici que la plupart des joueurs de L1 aujourd’hui quand on regarde leur bagage technique, n’auraient jamais été pro quand je jouais moi-même.                                                                                                                                  Ils auraient d’ailleurs pu ajouter nos techniciens, que ces joueurs sont majoritaires dans le championnat de France car ils répondent aux critères défensifs de nos entraineurs ce qui a pour conséquence de générer le formidable spectacle qu’est la L1 française…. 

  2 -  Que Laurent Blanc indique qu’il préférerait des « petits  joueurs techniques » comme Iniesta  ou Xavi plutôt que des « blacks grands et costauds » ce n’est pas du racisme mais une évidence la encore. Il faut avoir les yeux bien chargés de caca ou l’esprit franchement pervers pour s’offusquer d’une telle remarque, et trouver du racisme la dedans.

  3 -  Que la Fédé de Foot s’interroge sur le fait que la moitié des joueurs formés par la Fédé dans les équipes de jeunes jouent à l’âge adulte pour un autre pays n’est tout de même pas scandaleux. Quel sport ne le ferait pas.                                                                                                                                                         La France est victime en la matière des ridicules (une fois de plus) règlements du foot qui n’interdisent pas aux joueurs de changer de pays a l’âge adulte, et ceci n’existe dans aucun autre sport.                                                                                                                                              C’est quand même la moindre des choses que les techniciens du foot français considèrent que «  ca pose un problème.. »

  4 -  Quand dans une réunion de travail on « évoque » une solution sans prendre de décision (les quotas en l’espèce) ou est le problème ? On a plus le droit « d’évoquer les choses » ?                   Quand nos bien pensant crient au loup telles des vierges effarouchées en éructant que « les quotas sont interdits en France », ils ne nous disent pas ce qu’ils pensent de la parité en politique dont ils nous  rabâchent les oreilles ou même de la proportion d’handicapes obligatoire dans une entreprise. Comme d’habitude en politique, c’est interdit sauf quand cela nous arrange.

  5 -  Il ne faut jamais avoir joué au foot et n’avoir même jamais été au bord d’un terrain un jour de sa vie pour crier au racisme a la vu d’un langage humoristique et de dérision.                                  Oui on parle de « black » sous les douches avec ses potes de race noire, oui les blacks aiment faire des photos entre eux, oui on plaisante sur les blacks précisément sur les photos prises par des amateurs et sur lesquelles on ne les distingue pas très bien….                                                              Oui on se chambre entre copains, et cela s’appelle de la camaraderie. Et la camaraderie autorise l’humour et la dérision.                                                                                                                           Et si demain on n’a plus cela, et bien bonjour l’intégration avec laquelle vous nous saoulez en permanence.

  6 -  Et puis le racisme il n’a pas qu’un sens. Quand à propos du basket les noirs (certes ils sont américains…) disent « les blancs ne savent pas sauter » c’est de l’humour et on en fait un film, mais si les blancs disent «  les blacks au plus jeune âge sont   grands et costauds » c’est du racisme ?

  7 -  Enfin pourquoi faut-il en permanence cracher sur ce qui marche ? Il y a 1 an l’équipe de France ne pouvait même pas battre la Chine ,la Tunisie ou le Mexique, aujourd’hui Laurent Blanc vient de la faire gagner contre L’Angleterre et le Brésil… même en match amical ca compte non ?

Quant a l’accuser de racisme c’est simplement oublier le nom du joueur que Laurent Blanc a désigné comme capitaine des Bleus ?                                                                                                    Il s’agit d’Allou Diarra, précisément un grand black costaud….

Alors il faut arrêter un peu avec cette pantalonnade qui ne sert qu’à dresser les uns contre les autres.

D’ailleurs dans cette histoire on ne peut pas ne pas s’interroger sur a qui profite le crime ?                                                                                                                                                        Les enregistrements faits par Belkacemi ont été remis au Directeur de la Fédé, bras droit du Président Duchaussoy, alors qui les a remis à Mediapart et pourquoi ?                                          Au lieu de chercher le mal dans des propos ou il n’existe pas, nos chers medias devraient plutôt se poser cette bonne question ?

Mais bien évidemment enquêter c’est plus compliqué que de recopier les propos des confrères…

Et puis si les medias veulent vraiment enquêter, s’ils aiment cela, ils n’ont qu’à nous écrire, on va leur donner une liste de dossiers. A commencer par celui de Karachi par exemple, ou bien encore les idées concrètes que peuvent avoir  les différents candidats a la Présidentielle, sur des sujets concrets de la vie du pays.                                                                                                                 Juste des trucs sans intérêt  comme cela…..

Par tous les bouts que l’on prenne le problème, on arrive a la même conclusion, il ne faut vraiment rien avoir a dire ou a écrire pour faire une « Affaire » d’une histoire comme cela.

Cette presse devrait avoir honte de sa propre médiocrité.

Publié dans Société

Commenter cet article

baetz 12/05/2011 14:21



Ne soyons pas naïfs. Je crois que Mediapart ne se soucie pas du foot. Je crois que Mediapart pense qu'une telle affaire peut aider Mme Le Pen à être présente au second tour après avoir éliminé
Sarkozy.



laurent 11/05/2011 18:16



Vous avez mille fois raison. D'ailleurs l'histoire finit en farce grotesque ridiculisant encore un peu plus les medias et la ministre qui ne doit pas etre tres occuppee...