KARACHI ? C'EST COMME DOMENECH IL FAUT CROIRE AU BON SENS

Publié le par Patrick Gouverneur

Nous vous l’avions dit, et cela se confirme, donc cela nous fait plutôt plaisir de constater que oui effectivement, « l’Affaire » de Karachi en 2002 n’est pas enterrée.

Tant mieux puisque a part le Canard Enchainé et ..… Bon Appétit Messieurs, il faut bien  reconnaitre  que jusque la, elle n’intéressait pas grand monde.

De manière très curieuse en effet, elle n’intéressait, ni les medias, ni non plus les politiques qui se retrouvent dans une étrange unanimité…pour l’indifférence….

Les choses changent un peu.  

Un peu seulement.

La « grande presse » se fait désormais l’écho de l’affaire.

Enfin, n’exagérons rien ……. mollement.

Et  le chemin de la vérité, mes chers amis est encore long.

Nous n’en sommes pas effectivement aux UNES et aux gros titres, et encore moins aux journaux de 20h  mais enfin notre « grande presse » en parle un peu.

Il faut dire que le dernier développent de l’affaire était difficile a passer sous silence.

 

En effet à la demande des Juges français en charge du dossier, les policiers luxembourgeois ont remis un rapport dans lequel ils indiquent qu’ils ont effectivement constaté l’existence de deux sociétés Heine et Eurolux créés en 1994, présentées avec Mercor au Panama par les rares personnes qui ont bien voulu enquêter comme les « réceptacles » de commissions, et que ces sociétés ont été créés par le Gouvernement français pour recevoir les commissions prévues dans le cadre du contrat Agosta de sous marins au Pakistan.

La police luxembourgeoise confirme également que ces structures ont bien reçu des fonds et « qu’une partie de ces fonds sont revenues en France ».

Mais les Pandores du Grand Duché ne sont pas en mesure de préciser combien et surtout a qui… C’est embêtant…

Mais c’est ainsi, et d’ailleurs les enquêteurs rendent meme hommage au montage juridique et à son opacité.

Un compliment en somme…

Cela étant dit, le seul fait avéré dans leur rapport , qui certes était déjà connu, mais qui est désormais officialisé c’est que le gouvernement français, donc Edouard Balladur Premier Ministre et Nicolas Sarkozy, Ministre du Budget a bien procédé en 94 a la création de ces structures.

D’ailleurs, jusque la, c’est normal que ces deux la soient concernés puisque c’est la LOI.

Ce type de structures doit impérativement recevoir l’aval de ces autorités ministérielles.

 

Des lors, les questions suivantes sont que cette info engendre sont très simples.

  1. Pourquoi ces sociétés ?
  2. Combien ont-elles effectivement reçu et pourquoi ?
  3. Est-il exact que  des fonds ont été reversés en France ?
  4. A qui et pourquoi ?

 

Tellement simples d’ailleurs que l’on se demande bien pourquoi on ne les pose pas.

Il y a effectivement peu de pays démocratiques au monde ou une telle affaire serait traitée avec une telle lenteur, et pour ne pas dire en ce qui concerne les medias avec une telle désinvolture.

Les Juges pourtant apparemment actifs et motivés par le deuil cruel des 11 familles se bougent mais se heurtent a des blocages juridiques.

 

Du coup soyons clairs, la solution est connue, c’est une CEP (Commission d’Enquête Parlementaire).

Celle ci dispose de pouvoirs que l’on ne soupçonne pas.

Ses débats sont publics et les « interrogés » sont dans une position diablement inconfortable pour se défiler, pour cacher ou a fortiori pour mentir.

 

 

En outre ce qui est parfaitement irréel dans cette affaire, c’est que ses différents intervenants sont parfaitement connus, et ne se cachent pas.

Ce sont des gens jusqu'à preuve du contraire qui sont tout a fait respectables, qui ont occupé les plus hautes fonctions de l’Etat, qui n’ont jamais dit qu’ils n’entendaient pas répondre aux questions…., qui n’ont jamais  imaginé de fuir pour les éviter, et qui meme pour certains semblent tout a fait disposés à parler a la justice.

Mais le coté surréaliste du dossier c’est que personne ne leur demande rien.

C’est hallucinant comme dirait Luchini…

 

Sans qu’il y ait forcement un ordre d’importance ce sont:

Edouard Balladur

Nicolas Sarkozy

Charles Millon

François Léotard

Renaud Donnadieu de Vabre

et l’intermédiaire « official »  Ziad Takkiedine qui répond volontiers aux journalistes…

 

De manière d’ailleurs totalement irréelle a travers une interview dans le JDD faite par un journaliste soit demeuré mental, soit de la famille de Ziad…..

Mais passons…

Toujours est-il que le libanais accuse tout de meme Villepin et Chirac plus 2 ou 3 autres personnes de leur entourage d’avoir tout simplement cherché à récupérer les commissions a leur profit.

Ce n’est tout de meme pas rien.

Et pourtant cette accusation à été suivie…..d’un silence médiatico-politique hallucinant.

 

Dans un pays « normal » on imagine mal les plus hauts personnages de l’Etat être ainsi trainés dans la boue sans que l’on cherche à savoir la vérité…

Sans qu’une CEP justement ne demande au clan Chirac et Villepin

 

  • Comment ont-ils “appris” l’existence de soi disant retro commissions ?
  • Quelles preuves ont-ils ?
  • Qu’ont-ils fait le cas échéant pour y mettre fin ?
  • Que pensent-ils des accusations portées contre eux par « l’intermédiaire » officiel du dossier ?

 

Face à une telle situation parfaitement irréelle, le scandale  est donc en premier lieu que cette Commission ne soit pas constituée.

Ne serait ce que pour séparer le vrai du faux et connaitre la vérité dans ce jeu de poker – menteur.

En outre nul doute qu’elle n’aurait probablement pas trop de difficultés à obtenir des réponses.

Et pour une raison très simple que personne n’évoque jamais, c’est que tous les documents relatifs à ces questions existent.

Dans les ministères concernés les contrats, les virements, les factures, tout cela est archivé scrupuleusement.

Simplement le Gouvernement refuse de les communiquer au nom du Secret Défense.

 

Or une CEP très médiatisée le ferait lever.

On se demande donc pourquoi elle n’est pas déjà en place.

 

Et pour tout vous dire, ce qui m’interpelle et donc m’inquiète dans cette affaire c’est la mollesse pour ne pas dire l’indulgence complaisante des medias et de l’opposition politique.

Ce qui hélas va souvent ensemble.

 

 Bizarrement nous n’avons en effet pas entendu les ténors du PS sauter sur la publication du rapport des policiers luxembourgeois pour demander la lumière sur l’affaire.

Bizarrement nous ne  les avons pas entendus non plus demander avec force, et avec l’indignation dont ils savent faire preuve sur d’autres sujets, la constitution précisément d’une Commission d’Enquête Parlementaire.

Pourtant l’évidence absolue sur le chemin de la vérité.

Troublante mollesse a mes yeux pour ne rien vous cacher…

 

Seul Manuel Vals  (qui était sans doute trop jeune en 94…) à demandé la constitution d’une CEP.

Dans la période pré électorale ou nous nous trouvons, toute indulgence du PS a l’égard du Président cité nommément dans une affaire a la fois de corruption et ou il y a eu mort d’hommes est forcement suspecte mes chers Amis.

Extrêmement suspecte.

 

C’est inquiétant pour la connaissance de la vérité et pour que notre pays en termine avec ces pratiques.

Il faudra donc sans doute s’en remettre a la tristesse de 11 familles et surtout a l’acharnement de leur avocat.

Apparemment.

Publié dans Politique

Commenter cet article

michele 05/06/2010 04:40



mon neveu est mort ce jour la!


merci a des gens comme vous de vous interesser a cette affaire.


Croyez moi nous avons du mal a mobiliser, les medias en particulier.


Comme vous l'evoquez tres justement cette conspiration du silence est tres sustecte. Mais nous irons jusqu'au bout car depuis le debut nous avons u tous un pressentiment et beaucoup de doutes.


Bravo et merci.