HOLLANDE EN TETE ... ET APRES ?

Publié le par Patrick Gouverneur

Plus de 2 millions de votants. C’est le chiffre retenu à l’heure ou j’écris ces lignes, quelques heures après la clôture du scrutin.

C’est un indiscutable succès populaire, a la fois pour le concept de l’élection démocratique du candidat du PS a la Présidentielle enfin valorisé a sa juste mesure, et aussi pour la compétition proprement dite dont les circonstances  courtoises et respectueuses ont semblé séduire. Conformément aux prévisions des sondages Hollande arrive en tète avec 39% de suffrages.

C’est un petit peu moins que ce que lui octroyaient les sondages, mais c’est tout de même une nette victoire sur Martine Aubry qui recueille 31% des voix.

La surprise c’est bien entendu Arnaud Montebourg qui reçoit 17% des votes et distance largement Ségolène Royal qui ne recueille que 7% des voix.

Manuel Valls et Jean Michel Baylet qui reçoivent respectivement 5% et 1% des suffrages sont dans les clous des prévisions sondagieres.

La presse redécouvre tout d’un coup que cette élection de fait sur 2 tours.

 Et que 9 points d’avance pour François Hollande ce n’est pas beaucoup.

Surtout si on considère que les 6% de Valls et de Baylet lui sont a priori destinés, cela ne fait que 45%.

Les 24% de Ségolène et Montebourg a priori supposés se reporter majoritairement sur Martine Aubry , et peuvent du coup  lui donner la majorité.

Cela dépendra si Ségolène et Montebourg donnent des consignes de vote, et si … leurs électeurs les suivent.

 

 J’ai toujours pensé pour ma part, et je l’ai indiqué ici, que Martine Aubry était favorite de cette élection. Je continue à le penser même si le résultat final sera sans doute très serré, car même si les deux perdants donnent des consignes il n’est pas certain que leurs électeurs les suivent.

Et Hollande n’a besoin que de 25% de ces électeurs pour passer.

Il est possible que les électeurs de Royal et de Montebourg pensent au « vote utile ».

Autrement dit le vote pour celui le plus capable de battre Sarkozy.

Et pour moi c’est sans hésiter Hollande.

 Quand on met en avant son inexpérience ministérielle, c’est en fait un atout. Cette « virginité » ministérielle le rend plus imperméable aux attaques futures de la droite qui au fur et à mesure que les sondages se maintiendront va devenir de plus en plus agressive.

L’image de la « dame des 35h » qui colle à Martine Aubry sera un terrain particulièrement favorable à Sarkozy et son équipe. Elle a servi dans les gouvernements Jospin, elle a donc un passé plus marqué et elle donc me semble t-il plus de prise aux attaques de la droite.

 Je peux me tromper mais c’est mon sentiment.

 

En outre on voit bien se profiler après le premier tour une alliance Hollande- Bayrou alors que une alliance Bayrou-Aubry parait un peu plus compliquee.

 D’un point de vue tactique la position des deux leaders me parait assez simple.

 Hollande doit jouer les rassembleurs, s’appuyer sur son statut de leader et faire confiance au vote utile.

 Martine Aubry elle a impérativement besoin des voix de Royal et de Montebourg, elle doit donc aller les chercher et va négocier. Ce qui la mettra encore un peu plus a gauche en Mai prochain face a Sarkozy.

 

 Autrement dit si j’étais Sarkozy et l’UMP je prierais pour que les 24% de Royal et de Montebourg se reportent massivement sur Aubry.

Mais ce n’est pas gagné.

Croyez moi cela va être très serré.

Publié dans Politique

Commenter cet article