HOLLANDE DESIGNE -ET MAINTENANT ?

Publié le par Patrick Gouverneur

Quasiment  57%, c’est sensiblement plus que prévu. La faute au sens du vote utile de Ségolène Royal et d’Arnaud Montebourg.

Ils ont l’un et l’autre jugé qu’Hollande avait plus de chances de battre Sarkozy que Martine Aubry et se sont donc rangés derrière lui.

Martine Aubry a eu sans doute du mal à encaisser le choc  pensant que ces deux groupes d’électeurs étaient « naturellement » plus proches d’elle que de François Hollande.

Ils n’ont d’ailleurs pas tous suivi la consigne de vote (la moitie seulement) mais cela a suffit pour donner une victoire confortable et donc une légitimité a François Hollande.

Pour la gauche et pour le PS c’est donc une bonne décision de la part de Montebourg et de Ségolène. De surcroit ils ont fait payer à Aubry certaines rancœurs et frustrations cela ne mange pas de pain…..

Ces élections primaires sont un indiscutable succès, et l’UMP se décrédibilise de le contester.      Plus de 2 800 000 électeurs, une monopolisation des medias pendant un bon mois, une correction et un respect entre les candidats qui en a surpris plus d’un,  permettant une réconciliation générale après coup, c’est indiscutablement une bonne opération.

Ce n’est pas une surprise pour nous qui sommes en train de vivre la même chose ici aux US avec les Républicains, mais ca l’est apparemment pour beaucoup en France.

C’est un tel succes pourtant que malgré ses dénégations la Droite fera certainement la même chose en 2017…

Alors François Hollande est l’heureux élu. Jusque la ce n’est pas une surprise, tous les sondages le prévoyaient, et manifestement cela correspond a l’attente de la majorité des électeurs puisque les premiers sondages post primaires lui donnent 60 voire 62% au deuxième tour face a Sarkozy.

C'est-à-dire les meilleurs scores atteints par DSK en son temps avant ses exploits new-yorkais….

Que François Hollande soit le prochain Président de la République c’est donc probable à ce jour. Certes des rebondissements sont possibles en 7 mois, chacun le sait, mais le rejet de Sarkozy est tel que l’on voit mal le Président sortant inverser la tendance.

Que François Hollande ait dans sa besace les bonnes solutions pour la France, cela c’est une autre affaire.

Tous les observateurs ont noté, en s’en félicitant, la prudence et le réalisme des propositions des différents candidats en matière économique. Hollande singulièrement, il s’est même vu taxé de « mollesse » par son adversaire du deuxième tour.

Il se vante lui-même de vouloir être un Président « normal »… On comprend bien l’astuce de communication… , mais pour ce qui me concerne ce qualificatif est inquiétant.

Ce n’est pas de normalité dont la France a besoin, mais  bien au contraire d’un président courageux, inventif, capable de sortir des sentiers battus et surtout du conformisme de la politique menée depuis 30 ans et qui a conduit le pays ou il en est aujourd’hui.

 Or les propositions de Hollande sont d’une banalité à pleurer.

Ce sont les mêmes que celles du gouvernement qui n’est capable de sortir qu’une simple  taxe sur les sodas alors que nous avons 80 milliards de déficit par an !

Avec certes quelques priorités qui changent mais fondamentalement c’est la même logique. Celle de la gestion du système. 

Pour ce qui concerne les aspects non économiques de son programme, grâce a la pression de ses allies de gauche, mais aussi de Bayrou avec lequel il lui faudra cette fois négocier,  nous aurons certainement, et je ne vais pas m’en plaindre, une Reforme de l’Etat vers la fameuse république irréprochable que Sarkozy a tant ratée.

Non cumul des mandats, statut du Président, voire introduction de la proportionnelle dans le mode de scrutin sont sans doute des mesures qui seront  mises en place rapidement.

Mais sur le plan économique ?

La France aura d’ici Mai prochain très certainement perdu son AAA chez les agences de notation internationales.

Les raisons en sont connues : le non respect du budget. Un déficit accru (des 2011) car tout simplement les prévisions de croissance sont fausses.

Hollande le sait….  et il prévoit un retour à l’équilibre en 2017 !!!

Comment ? 

Par quel miracle ?

Avec quelles économies ?

Pas un mot sur tout ne cela et pourtant c’est la clé de toute action économique.

Dans les 5 années qui viennent le problème ne sera pas l’augmentation des recettes mais la diminution des dépenses. Et sur le sujet pas l’ombre d’une proposition.

Pas un des candidats socialistes n’a imaginé de supprimer les allocations familiales a partir d’un certain revenu.

Pas plus qu’ils n’ont pensé à supprimer le remboursement sécu sur les médicaments  a partir d’un certain niveau de ressources également, et de les limiter a 50% pour d’autres.

 Pas un non plus n’a imaginé raccourcir les allocations chômages.

Ou supprimer les aides diverses, en particulier a l’emploi qui sont trustées par les grandes entreprises alors qu’elles étaient faites pour les petites.

Pas un non plus (sauf peut être Montebourg) n’a soulevé le problème de la fiscalité des entreprises quand on voit les grosses boites du CAC 40 ne pas payer d’impôts ou presque, et les petites boites payer 35% de leurs profits.....

Seul Manuel Valls a osé mentionner la TVA Sociale et a été immédiatement rembarré par les autres.

Et pourtant… 1 point de TVA c’est 10 milliards, ce qui permettrait de financer des baisses de charges sur les salaires et une augmentation de ceux-ci afin de distribuer du pouvoir d’achat.

Pas un d’entre eux n’a ne serait ce que mentionner un véritable contrôle des dépenses  dans chaque Ministère, avec un Ministre se comportant comme un veritable chef d’Entreprise en chassant les excès et les gaspis.

Autant d’idées un peu non conformes, un peu atypiques qui permettraient de s’en sortir, ou en tout cas d’aller dans la bonne direction.

Créer 60 000 postes d’enseignants quand 20 000 au moins sont payés à ne pas enseigner aujourd’hui….ou créer 300 000 emplois jeunes… tout cela relève du rêve et de l’illusion.

Alors je me dis que finalement la seule chance de Sarkozy l’année prochaine ne serait-elle pas de dire la vérité aux français, de décrire la situation de la France telle qu’elle est, et de proposer un veritable business plan de redressement avec des économies drastiques et réelles dans le budget  ?

On n’est pas élu avec ce type de promesse me direz vous ?

Est-ce si sur ?

Et puis de toute façon ce n’est pas avec une taxe sur les sodas que Sarko va, ni résoudre les problèmes réels du pays, ni convaincre les gens qui lui ont retiré leur confiance de voter pour lui. Alors ? Qu’est ce qu’il a à perdre ?

Peut être les français, en tout cas un certain nombre d’entre eux ont-ils envie finalement d’entendre la vérité, et de voir qu’un Président en place en a conscience et est décidé à prendre les mesures qu’il convient.

Les événements économiques d’ici Mai prochain risquent de valider, officiellement cette fois, la nécessité absolue d’une telle politique, et du coup de permettre à Sarkozy de retrouver une crédibilité par rapport au conformisme des propositions socialistes

En tout cas c’est une idée pour une stratégie de campagne pour Sarkozy qui aurait au moins le mérite de créer une vraie différence avec François Hollande et sa « normalité »….

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Christophe 23/10/2011 23:05



Le problème économique de fond est simple, on doit beaucoup plus que ce que l´on génère.


On pourrait le comparer, en le simplifiant au maximum, au groupe de base économiquement parlant qui serait
le foyer. Si dans un foyer on a des revenus représentant 40.000 euros à l´année et que la famille a sur le dos une dette de 300.000 euros, peut-elle raisonnablement dépenser 50.000 euros par an
et pour cela s´endetter de 10.000 euros de plus chaque année?


Si quelqu´un dirige son économie comme ça tout ceux qui le connaissent penseront qu´il déconne
complètement et s´attendront qu´à un moment ou un autre il finisse sdf ou disparaisse en laissant ses créanciers sur la paille.


C´est pourtant ce que fait aujourd´hui le gouvernement français, il est surendetté et continue contre
toute logique, de vivre au dessus de ses moyens. (http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:Dette_publique_France_1978-2010.png Dette représentant 83% du PBI, ou plus de 8
fois les ressources u budget général de l´année 2011, avec un déficit prévu de 92 milliards rien que pour 2011 …. C´est effarant !!!!! http://fr.wikipedia.org/wiki/Budget_de_l%27%C3%89tat_fran%C3%A7ais_en_2011 )


Quand apparaitra un candidat/e avec suffisamment de courage pour proposer renverser la vapeur une fois
pour toute?


je crois qu´on est pas près de le voir et les français (qui vivent en France) commencent déjà à payer les
pots cassés, et ceci ne va qu´empirer avec les années qui passent, notre pays est sur le bon chemin pour se transformer en république bananière dans prochaines années ....


Un crash économique comme en Equateur en 1999 ou en Argentine en 2001 nous pend au nez.


Ce que je ne comprends pas dans tout cela, c´est que la grande majorité continue de voter pour les mêmes
nuls de toujours ......... (On voit les mêmes depuis 25 ans ou plus) et les jeunes qui apparaissent se rangent dans la même ligne tiède et médiocre du ménagement de la chèvre et du chou, la
langue de bois et le populisme ...


Pauvre France .....