FRANCOIS HOLLANDE COMME PREVU......

Publié le par Patrick Gouverneur

Mais finalement le fauteuil était moins large que prévu…..

51,5% et non 52,5 ou 53 comme le prévoyaient les derniers sondages.

Ce qui montre que la mobilisation de dernière minute des abstentionnistes du premier tour a été très significative.

Les sympathisants de droite se sont finalement décidés à voter Sarkozy malgré leur réticence et leur déception du quinquennat.

Les sympathisants de droite mais pas les militants du Front National…. A peine 60% des électeurs de Marine Le Pen au premier tour ont voté Nicolas Sarkozy.

 Et 35% se sont abstenus.

Faites le compte 35% de 6millions et demi de voix cela fait un peu plus de 2 millions de voix.

Et l’écart entre Hollande et Sarkozy en voix est de 1 100 000.

CQFD….

 

La faute a des années d’insulte et de mépris de la Droite parlementaire envers le Front National et ses électeurs.

Sarkozy a tout tenté au dernier moment pour recoller les morceaux, mais c’était trop tard.

La faute aussi a un quinquennat rempli de promesses non tenues sur l’immigration, et le sécurité, qui ont conduit ces électeurs a ne pas croire les promesses pour le prochain.

Signalons aussi que Sarkozy a fait un discours d’au revoir quelques minutes après le résultat, plein de franchise, d’émotion et de classe.

 

Cela dit si seulement cette défaite servait de leçon, elle ne serait pas inutile.

Mais rien n’est moins sur.

D’abord parce qu’a part quelques politologues éclairés mais a l’audience confidentielle, personne ne fera ce constat chiffre.

A commencer par les têtes pensantes de l’UMP.

Jean François Copé a constitué un « comite stratégique » regroupant toutes les tetes d’affiche sans exception de l’UMP pour verrouiller le système.

Cela se traduira par un cataclysme aux Législatives ou le FN fera élire des candidats de gauche qui auront une confortable majorité comme d’habitude.

 

 Seulement après cette élection, une telle ouverture sera possible en vue des Municipales de 2014.

Au prix d’une explosion de l’UMP qui ne pourra venir que des élus de base. Rappelons comme nous l’avons indiqué ici que 60% des électorats de Marine Le Pen et de Nicolas Sarkozy le souhaitent.

Sera-ce suffisant ?

Publié dans Politique

Commenter cet article