ERIC WOERTH VA FINIR DE PLOMBER SARKOZY

Publié le par Patrick Gouverneur

Juste après le scrutin pour les Régionales nous indiquions que la réélection de Nicolas Sarkozy en 2012 nous paraissait des plus compromises.

Doux euphémisme, puisque nous disions qu’il faudrait au Président sortant un véritable miracle, ou à la rigueur d’énormes boulettes de la part des « femmes candidates du P.S », pour espérer un retournement d’une tendance quasi irréversible a nos yeux.

L’impression ressentie sur le terrain en France, lors de mon séjour ces derniers jours ne m’a certes pas fait changer d’analyse.

La déception, et dans certains cas carrément le rejet du bonhomme, semble effectivement irréversible.

 

Et bien évidemment les « affaires » récentes, n’arrangent sans aucun doute pas les affaires de Nicolas Sarkozy.

C’est le moins que l’on puisse dire.

En d’autres temps de la politique française, ces « affaires » qui n’en étaient pas, … car il ne s’agit de rien de bien méchant pour les politiciens français.

Quelques avions privés a 100 000 euros le voyage, une consommation de cigares a 12 000 euros par an, payé par le ministère bien sur, des appartements de fonction officiels ou pas dans des beaux quartiers, ou encore quelques doubles rémunérations avec des Missions grassement payées, et a l’intérêt douteux, comme vous pouvez voir rien de bien terrible, et rien de bien nouveau.

Rien que des petits « privilèges habituels» du pouvoir politique en France comme vous pouvez le constater.

 

Sauf que si en d’autres temps c’était insignifiant, aujourd’hui ca ne l’est plus.

Autres temps, autres mœurs, les français désormais n’acceptent plus ces petits « privilèges » de la République,  pire ils en sont désormais choqués, la crise est passée par la.

La presse l’a compris car comportement très inhabituel, elle en fait des tonnes.

Pas seulement le Canard Enchainé, qui naturellement comme d’habitude est a l’origine de toutes ces affaires que l’hebdomadaire a toutes sorties, mais aussi tous les autres.

Et cela, c’est nouveau.

Le Canard sort depuis 30 ans des informations de ce type toute les semaines, mais en général, tout le monde s’en fout, et les autres n’y accordent aucun retentissement ni aucun écho particulier qualifiant d’ailleurs avec mépris le Canard « d’hebdomadaire satyrique ».

Il y a bien certes Bon Appétit Messieurs pour aller sur le meme terrain, mais ce n’est pas cela qui en augmente l’audience….

Désormais, le Canard, ne fait plus rire personne et singulièrement pas le pouvoir en place surtout avec la dernière affaire en date car celle la, elle est gratinée.

 

Elle est meme qualifiée par les médias « d’affaire d’Etat ».

Pour nos lecteurs vivant hors de l’hexagone et qui n’auraient pas une lecture assidue de la presse française résumons la rapidement.

Liliane Béttencourt, héritière de l’Oréal et première fortune de France (et 17eme européenne) avec un petit patrimoine de 17 milliards d’euros est ni plus ni moins accusée par sa fille de n’avoir plus toutes ses facultés (la vieille dame a 87 ans) et d’avoir été victime d’un gigolo (platonique rassurez-vous quand meme) a qui elle aurait généreusement distribué…1 milliard d’euros.

Que voulez-vous quand on aime on ne compte pas.

Risquant en outre d’être plus ou moins déshéritée au profit du bellâtre, photographe de son état, la fille Bettencourt, on peut la comprendre, n’apprécie guère les coups de cœur de maman, et elle est soupçonnée d’avoir fait enregistrer les conversations de sa mère par des employés de maison afin de montrer que celle-ci, très fatiguée…, est « largement » manipulée par un entourage non dénué d’arrière pensée financière naturellement.

Si les conversations en question le laissent effectivement penser, « l’affaire » d’un point de vue politique n’est évidemment pas la.

 

En fait ces conversations font apparaitre qu’une des conseillères fiscales de la vieille dame s’appelle Florence Woerth et n’est autre que la femme du Ministre du Budget il y a quelques semaines encore.

Oui, oui vous avez bien lu.

Le Ministre du Budget de la République a une épouse qui est Conseiller Fiscal et qui travaille pour la première fortune, et premier contribuable de France !!

Pour ceux d’entre vous qui vivez à l’étranger je vous accorde que c’est difficile à croire.

On croit en effet rêver devant tant de légèreté, d’inconscience au pire de mépris pour la France d’en bas, qui conduit des responsables de haut niveau à se mettre dans de telles situations.

 

Naturellement les bandes sont parvenues dans les mains de la presse.

Par un incroyable hasard naturellement.

Et depuis ce jour celle-ci se régale.

Convenez qu’il y a de quoi.

Il n’y a en effet pas beaucoup de pays ou un Ministre du Budget qui a une épouse Conseiller Fiscal ne déclencherait pas une polémique politique.

Mais dans le cas présent, c’est Eric Woerth et tous les ténors de l’Etat qui en ont fait une Affaire avec un A.

Car la défense d’Eric Woerth, et reprise en chœur par toute la majorité incluant Fillon et Sarkozy consiste à dire « je n’ai rien fait de mal, je ne m’occupe pas des affaires de ma femme ».

Irréel.

Et le pire c’est qu’il parait sincère !!!

Eric Woerth ne voit tout simplement meme pas où est le problème ?

 

D’ailleurs, la preuve de sa sincérité et surtout de son inconscience (et celle du plus haut niveau de l’Etat avec ), c’est que s’il avait un minimum de valeur morale et de bon sens politique il n’aurait jamais du accepter le Ministère du Budget.

Tout simplement le seul qu’il ne pouvait pas accepter.

Et bien non !

Il ne voit pas le problème.

Et de se défendre sur son honnêteté personnelle sans comprendre les problèmes de principe. Apparemment la notion meme  de conflit d’intérêt lui est tout simplement parfaitement inconnue, si ce n’est totalement étrangère …

C’est énorme.

 

 

Bien sur la presse subitement assoiffée par le sang « découvre » tout d’un coup quotidiennement ou presque, quelques oublis dans la mémoire du Ministre du Budget entre temps muté (mais cela pour le coup c’est un vrai hasard) et en charge du dossier de la reforme des retraites...

Formidable.

Il dit par exemple ne pas « connaitre personnellement » Madame Bettencourt mais il a déjeuné avec elle….

Il ne « s’intéresse » pas aux affaires de sa femme mais a décoré de la Légion d’Honneur son patron !

Et pour arranger le tout, ce qui montre le niveau de culot que peuvent avoir ces gens la, on redécouvre tout d’un coup (alors que là franchement ce n’était pas un secret…) que le brave Eric Woerth est aussi Trésorier de l’UMPE…

Dont guess what ? Liliane Bettencourt est naturellement un des généreux donateurs à hauteur de la contribution légale maximum de 7500 euros….

Ca continue….

On découvre aussi dans les conversations enregistrées, que la milliardaire détient des comptes en Suisse (quelle surprise vous en conviendrez….), et que ces comptes sont suivis sur place à Genève de façon fréquente par sa Conseillère fiscale….. qui en l’espèce ne fait que faire ce pour quoi elle est payée.

Sauf que…….la Conseillère c’est bien sur Florence Woerth !!

Vous voyez le tableau ?

Si cerise sur le gâteau, vous ajoutez à cela que Liliane Bettencourt n’a pas fait l’objet d’un contrôle fiscal depuis des années, vous commencez sans doute…

 

Tout cela fait quand meme pour le moins désordre.

 

La presse, pour une fois unanime, mais aussi enquêtrice et accrocheuse (bizarre…) se déchaine. Le P.S ravi de l’aubaine en fait des kilos.

Enfin surtout les jeunes du Parti, car les éléphants qui ont connu les grandes heures de la Miterrandie, eux la jouent plus discret.

Les conflits d’intérêts et les trafics d’influence, ils connaissent…..

 

Cela dit la situation d’Eric Woerth est invivable.

Il essaye désespérément de « tenir » jusqu’au 14 Juillet, que  Paris déménage sur les plages, que les journalistes partent en vacances et qu’on l’oublie un peu….

Mais les 2 semaines qui viennent vont être chaudes, il n’est pas sur d’y parvenir.

 

Quoiqu’il arrive du Ministre, le mal est fait pour Sarkozy.

Il est pris dans un dilemme cornélien, et il soutient son Ministre.

Il n’a d’ailleurs pas d’autre choix.

Le « démissionner » reviendrait à reconnaitre sa culpabilité et sa propre erreur.

Mais le défendre, c’est défendre la République « corrompue » dénoncée habillement par Ségolène Royal.

C’est défendre et soutenir tout ce qui lui est justement reproché, les connections avec les affaires, et sa relation personnelle avec l’argent.

 

S’ajoutant aux autres plus ou moins petits scandales évoqués plus haut, cela commence à faire donc beaucoup.

Beaucoup trop.

Et les sondages n’ont pas tardé à le traduire.

28% d’opinion favorables pour Sarkozy.

Le plus mauvais score et de loin du Président depuis 3 ans, et un niveau ridiculement bas pour relancer un processus de réélection.

 

D’autant plus rageant et inopportun que Sarkozy avait abandonné le bling bling, s’efforçait de la jouer un peu plus profil bas depuis quelques mois (encore que les bleus l’ont ramené dans ses travers…), alors meme qu’il faisait des efforts méritoires pour imposer y compris a lui-même des économies auxquelles les français sont sensibles (voyages, voitures, Garden party…) ce sont des mois d’efforts anéantis sur le plan politique en l’espace de quelques semaines.

Il est reparti dans une spirale négative.

Et sa situation personnelle déjà fort compromise est désormais quasi désespérée.

 

On sait qu’en 2012 Sarkozy ne sera pas battu par les deux nanas du P.S, dont l’intelligence fulgurante ne saute pas aux yeux, et dont le programme électoral ne fait pas lever les foules…, il sera battu par lui-même.

Par les déçus du sarkozisme qui l’ont lâché depuis 2007 et ceux qui le lâcheront d’ici 2012.

Ceux que son comportement et son attitude agacent, ceux que sa fâcheuse tendance a « promettre toujours plus » indispose, et ceux que son image d’homme d’argent cynique exaspère.

Voila pourquoi une suspicion de connivence avec les plus riches quand bien meme ne serait-elle une simple suspicion tombe au plus mal.

D’ailleurs c’est bien pour cela qu’existe la notion de conflit d’intérêts, et on se demande encore comment est ce possible qu’elle n’intéresse personne à l’Elysée et au Gouvernement.

Cela montre a quel point ces élites sont loin désormais des gens.

Pour eux Woerth « n’a rien fait de mal »…

Mais pour le patron de PME qui frôle l’ABS a tout bout de champ, pour le salarié qui est viré s’il va bosser a coté, et pour l’immense majorité des français qui gagnent 1500 ou 2000 euros par mois, ce n’est pas « rien » !!

 

C’est assez incroyable.

Mais en tout cas une chose est sûre, pour Sarkozy Eric Woerth risque fort d’être le coup de grâce duquel se relever sera désormais une mission quasi impossible.

Publié dans Politique

Commenter cet article

MICHEL 10/07/2010 01:34



Exact. Il n'avait pas besoin de cela, je partage votre point de vue c'est rape depuis un moment mais ca c'est sans doute le coup de grace!!!


 


En meme temps vous avez raison il ne realise meme pas!!!