DSK EST POLITIQUEMENT MORT ET LA FRANCE A TOURNE LA PAGE

Publié le par Patrick Gouverneur

Plus le temps passe, plus les infos commencent à filtrer, et plus le dossier de DSK s’alourdit.         Il reste bien  certes quelques zones d’ombre, à commencer par le fait de savoir comment peut-il y avoir des traces de sperme sur les vêtements de la victime s’il y a eu tentative de viol et non viol… ?Je sais bien qu’en matière de sexe tout est possible mais bon….                                                        En réalité ce qui est clair que cette affaire, c’est que  le comportement supposé de DSK est tellement énorme, tellement invraisemblable que tout le monde s’est immédiatement imaginé que « quelque chose de bizarre » avait du se produire.                                                                         Au bout de quelques jours, force est de constater que les scenarios de la Mata-Hari internationale a la solde de Sarkozy et de ses services secrets, ou encore de l’escort girl haut de gamme qui aurait eu des réticences a certaines prestations… ou que sais je encore, ont du plomb dans l’aile.

 

Même les amis socialistes de DSK semblent en être petit à petit convaincus, l’ancien patron du FMI est politiquement définitivement hors jeu.                                                                       L’hypothèse encore imaginée (disons plutôt rêvée) par quelques uns, il y a quelques jours encore,  d’un DSK rapidement blanchi, victime d’un traquenard grossier et de retour en France triomphant pour récupérer sa Présidence qui lui tend les bras… est désormais même plus une vue de l’esprit.

 

La France politique et le Parti Socialiste lui-même ont tourné la page DSK.

 

Par consequent ce qui devient desormais interessant c'est de savoir quels sont les mouvements dans l’opinion compte tenu de cette situation, tant le patron du FMI avait développé une popularité presque hors normes autour de lui.

 

En cela le premier grand sondage paru depuis l’Affaire et réalisé par BVA pour RTL est tout à fait intéressant. Il l’est d’autant plus qu’il teste différentes hypothèses et ce pour les 2 tours.                                                                                                                                                          Comme vous allez le voir il confirme certaines hypothèses que nous avions imaginées dans nos articles précédents, mais pas toujours.

En voila les résultats

Nathalie Arthaud                                                 2%                                                     2 %

Jean Luc Mélenchon                                             6%                                                     5%

François Hollande                                                 27%

Martine Aubry                                                                                                                24%

Nicolas Hulot                                                         12%                                                   12%

François Bayrou                                                      4%                                                    6%

Jean Louis Borloo                                                   6%                                                     7%

Dominique de Villepin                                            5%                                                    5%

Nicolas Sarkozy                                                      21%                                                   22%

Marine Le Pen                                                        17%                                                   17%

 

 

Et au deuxième tour Nicolas Sarkozy serait battu et par François Hollande ( 62 % contre 38%) et par Martine Aubry ( 59% contre 41% )

 

A partir de ces chiffres et de ses résultats que peut –on en dire ?

1 – La défection et le retrait de DSK ne profite ni a Nicolas Sarkozy ni a Marine Le Pen si on compare ces résultats a des sondages précédents. C’est une demi-surprise dans la mesure où on imaginait que le caractère très spécial de l’Affaire pouvait profiter à Marine Le Pen pour des raisons morales, et au Président pour des raisons politiques, DSK séduisant bon nombre d’électeurs de droite.                            

Ce n’est pas le cas du tout

 

2 -  L’hypothèse (pour ne pas dire le syndrome) du 21 Avril a l’endroit ou a l’envers ne se confirme pas. Nicolas Sarkozy a reconstitué une petite marge de sécurité avec la patronne du FN. La encore c’est une demi  surprise.                                                                                                    Une demie seulement, car cela confirme que le vote FN reste largement un vote de protestation, voir un vote d’humeur et que  ces électeurs ne sont pas forcement fidélisés au FN.                        Ce « tassement » de Marine Le Pen par rapport à des enquêtes précédentes peut aussi confirmer que des intentions de vote dans des sondages ne sont pas forcement des votes dans l’isoloir….                                                                                                                                          Reste que l’écart pour Sarkozy reste tout de même faible et peut évoluer naturellement dans l’année qui vient.

 

3 – Les votes de DSK se repartissent assez mécaniquement  sur son remplaçant, quasiment  quel qu’il ou elle…  soit.                                                                                                                        Quasiment mais pas complètement.                                                                                                     DSK avoisinait les 30% d’intentions de votes dans les dernières enquêtes il y aurait donc une très légère érosion avec Hollande ou Aubry.                                                                                                 Et la demi surprise la encore, c’est que c’est Nicolas Hulot qui en profite. Il gagne 4 points par rapport aux enquêtes précédentes.                                                                                                   C’est une demi surprise dans la mesure on j’aurais eu tendance pour ma part à imaginer que ce serait Borloo ou Bayrou qui en aurait profité, et bien ce n’est pas le cas, ils sont mêmes tous les deux (et Villepin aussi d’ailleurs)  étonnement stables.

 

4 – Ce qui est intéressant dans ce sondage, c’est qu’il teste également une autre hypothèse, à savoir la non candidature de Borloo et de Villepin (hypothèse vous en conviendrez très possible, le cas Bayrou étant différent). Et bien il apparait que la encore un peu comme une surprise que Nicolas Sarkozy ne monte pas.                                                                                                                 Il gagne péniblement 1 point….                                                                                                            Mais paradoxalement Marine Le Pen en gagne 2 et le candidat socialiste aussi… Bayrou en gagne 4 mais la, c’est logique.                                                                                                                                Ces résultats posent un vrai problème stratégique à Sarkozy : doit-il chercher ces électeurs sur sa droite ou sur sa gauche ? Question carrément cornélienne…

 

5 – Carrément  cornélienne  en effet quand on regarde les résultats du deuxième tour.                Les deux candidats socialistes retrouvent quasiment tous les deux les scores de DSK à savoir près de 60 % des voix.                                                                                                                               Personne ne peut croire sérieusement qu’une élection Presidentielle en France puisse se terminer a 60-40… il n’empêche ce sondage confirme l’immense rejet de Sarkozy dans l’opinion.                  On aurait pu penser qu’il était accentué par DSK compte tenu de sa personnalité de sa dimension et aussi de son profil de socialiste « atypique », et bien il semble que cela aille au delà de cela.

Même avec les deux anciens Secrétaires Généraux du PS face a lui le phénomène reste le même, et c’est tout de même très étonnant.                                                                                                N’oublions tout de même pas qu’il y a quelques mois en arrière Hollande conservait une image de neu-neu consensuel par religion, et Aubry était « la dame des 35 heures » avec ce que cela comporte de rigidité et d’idéologie.

Cela bien évidemment en dit long sur le challenge immense de Sarkozy dans les 12 mois qui viennent. Passer de 40 a 51% paraissait mission impossible face a DSK, et je suis le premier à dire que face a Aubry ou Hollande ce n’est pas le me dossier car l’un comme l’autre ne sont pas dans la même « catégorie » que DSK mais tout même.                                                                               Je ne m’attendais pas, je ne vous le cacherais pas que l’écart soit aussi important avec ses remplaçants. Il faudra bien évidemment surveiller ce phénomène au fur et a mesure de l’évolution judicaire du dossier judicaire de DSK , mais tout d on a l’impression que pour les électeurs français c’est le TSS Tout Sauf Sarkozy, et j’irais même jusqu'à dire un peu méchamment , quitte a ce que ce soit n’importe qui….      

 

Puisqu’on est la dessus tiens, a ce jour je ferais bien un petit pari, puisque c’est un peu le rôle de Bon Appétit Messieurs que de se mouiller…                                                                                          Je parierais bien que ce sera Aubry.                                                                                      Pourquoi ?                                                                                                                                               Depuis que DSK est out et que Hollande parait devenir le leader logique,  j’ai le sentiment d’un changement de comportement a son égard de la part des medias.                                                       A commencer par les duettistes qui m’agacent au plus haut point : Jean Michel Apathie et Alain Duhamel.                                                                                                                                                  Le premier champion de monde de « si-vous –pouvez-sortir-une –petite –phrase-qui-met-la-merde-j’ai-reussi-mon-interview » et le second champion du monde du « j’enfonce-des-portes-ouvertes-depuis-30 ans ».                                                                                                                  Ces deux la et quelques autres moins connus commencent me semble t-il a dénigrer Hollande.         Je peux me tromper mais c’est une impression.                                                                                Quand il était « normal » il y a quelques jours il devient désormais insignifiant….                      Quand il était « l’homme de la France profonde » il y a peu, désormais on suggère qu’il n’a pas la carrure.

En clair je pense que les medias ont choisi Martine Aubry et qu’ils la pousseront comme ils l’avaient fait avec Ségolène en 2006.                                                                                                  Sauf que Ségolène , en 2007 6 mois avant l’élection ils n’avaient eu de cesse de la dénigrer, donc Martine Aubry devra se méfier…, même si elle a l’inverse de Ségolène elle a derrière elle tous ceux qui détestent Hollande.

 

En tout cas Aubry ou Hollande pour remonter 10 points Sarkozy aura besoin d’un autre « miracle ». Soit économique, mais cela n’en prend guère le chemin …. , soit d’une autre nature, a la DSK, et celui par hypothèse il est difficile a imaginer aujourd’hui.

Publié dans Politique

Commenter cet article