ALORS NICOLAS SARKOZY....ON FREINE OU ON ACCELERE

Publié le par Patrick Gouverneur

A en croire la fréquentation du blog, vos commentaires officiels, et ceux qui me sont adressés personnellement, manifestement les élections vous intéressent.

Autant que nous et c’est bien normal.

A fortiori quand elles ont pour résultat un tel raz de marée abstentionniste, ce qui engendre mécaniquement un raz de marée de l’opposition, sans pour autant signifier loin de la que la France et surtout les français soient retombés dans le socialisme….

On l’a vu après le premier tour.

 

Reste que le deuxième tour confirmant comme prévu le premier, il y a un point qui fait l’unanimité de tous les commentateurs c’est que les abstentionnistes se sont surtout adressés Nicolas Sarkozy.

La ou en revanche les avis divergent c’est quand il s’agit de savoir exactement le message que ces déçus du Sarkozisme ont voulu faire passer.

 

Nathalie, une de nos lectrices a publié un commentaire sur notre article précédent en indiquant que de son point de vue ces déçus de Sarkozy ne voulaient non pas plus de reformes mais au contraire ils en voulaient moins.

Point de vue d’autant plus intéressant (même si notre lectrice prend soin de préciser que ce n’est pas son opinion personnelle…) qu’il est en fait celui des «  commentateurs » des différents medias, en clair c’est la nouvelle pensée unique.

Plus grave il semble qu’il soit aussi partagé par l’Elysée qui a été le premier à prononcer le mot « pause »

 

En fait ce que ces commentateurs essayent de nous expliquer c’est que les français souhaitent certes que Sarkozy « change »….mais qu’il change de comportements….

 

Allusion directe au fameux « bling- bling » qui colle a la peau du Président tel le sparadrap du Capitaine Haddock…

Je ne dis pas que ce ne fut pas un réel problème, nous nous étions nous mêmes élevés sans indulgence sur cette lamentable période de Sarkozy……, mais franchement Sarkozy en retrouvant un peu d’équilibre dans sa vie perso a mis de l’ordre me semble t-il dans ces comportements navrants.

Mais il continue à trainer ce boulet largement exagéré par les medias.

 

Plus sérieusement si l’on peut dire, Nathalie affirme que ce que veulent les français et surtout ces fameux déçus du Sarkozisme, qui en 2012 rééliront le Président ....ou laisseront gagner Martine Aubry ou Ségolène Royal…. c’est non pas un retour du   vrai   Nicolas  Sarkozy comme nous le pensons, mais en fait un retour a une forme plus « présidentielle » du pouvoir qui consiste en fait « a ne pas faire grand-chose ».

 

Elle ne le formule pas comme tel mais indique que « les français  sont fondamentalement conservateurs et veulent conserver leurs petits privilèges individuels ».

Et ne sont pas passionnes plus que cela par les reformes.

 

Il est en fait certain, c’est que notre analyse consistant à dire à Sarkozy qu’il faut qu’il redevienne le Sarkozy de 2007… n’est pas partagée par la majorité des annalistes et commentateurs de tous poils….

Et de ce point de vue Nathalie ne fait simplement   qu’imaginer qu’ils aient tout simplement

raison et pas Bon Appétit Messieurs….

 

L’interprétation des scrutins est généralement assez simple, sauf que quand il s’agit de l’abstention c’est infiniment plus compliqué.

Techniquement d’abord les sondeurs sont un peu désorientées….et sur le fond ces votes «  de protestation » ou d’humeur sont difficiles a bien cerner.

D’ailleurs il est étrange qu’à ce jour aucun Institut de sondages ne s’y soit aventuré…

Du coup toutes les interprétations sont possibles…..c’est d’ailleurs sans doute le but….

Reste que dans le Parisien de ce Lundi l’Institut CSA a cherche à comprendre le vote des français.


Sans s’intéresser spécifiquement aux abstentionnistes CSA a posé la question à tous les français

« Qu’attendez-vous de la suite du mandat de Nicolas Sarkozy » ? Était la question


Si 33 % des français répondent sans ambigüité «  qu’il ralentisse les reformes »

28% répondent «  qu’il garde le rythme actuel »

Et 27% répondent « qu’il accélère »

Je suis donc désolé mais cela veut dire que la majorité ( 55%) souhaite que l’on continue, voire que l’on accélère et non pas le contraire.

Je ne suis donc pas convaincu du tout que « la pause »  corresponde réellement aux attentes des abstentionnistes…..

 

Et puis voyez chère Nathalie, et aussi bien sur chers amis, l’analyse politique est une chose, les conclusions sur les stratégies en sont une autre, elles relèvent des hommes politiques eux-mêmes.

Et de leur choix.

Et voyez vous concernant Sarkozy, au delà des grandes analyses tactico-stratégiques sa situation est assez simple.

 

S’il ne fait rien de « différent » ou rien « de déterminant » dans les 2 ans qui viennent il a perdu  en 2012.

Tout simplement

La cassure est manifestement profonde et la « faiblesse » de son opposition en 2012 ne suffira pas à elle toute seule à faire  revenir les abstentionnistes dans les urnes

Alors il n’a pas le choix.

D’une certaine façon c’est « ca passe ou ca casse ».

Je ne crois pas que les francais soient contre les reformes , ils sont contre celles qui ne servent pas a grand chose et surtout qui ne les touchent pas dans leur vie quotidienne. 

 

Reste quelque part je me demande si Sarkozy n’est pas entré dans la spirale du syndrome Bush a savoir que la perception du bonhomme et de son action politique ne répond plus a aucun jugement rationnel et élaboré.

Le bonhomme est tellement rejeté que tout ce qu’il dit et tout ce qu’il fait est nul.

Bush était définitivement pour tout le monde un imbécile patenté point à la ligne.

L’avenir prouvera sans doute que les choses étaient très loin d’être aussi simples…

 Sarkozy n’est-il pas définitivement « bling-bling » pour le plus grand nombre envers et contre ses efforts pour ne plus l’être ?

On peut s’interroger.

 

Cela etant, quoique l'on dise au vu de sa situation aujourd'hui qu’a-t-il a perdre ?

Rien.

Qu’il fasse donc simplement ce qu’il a dit.

Qu’il s’intéresse a la vie quotidienne des gens, a la sécurité entre autres, car il ne faut pas oublier le vote FN, qu’il cesse ses reformes sans intérêt pour la vie quotidienne des gens (Hadopi, pub a la télé Taxe Carbone) et qu’il se « contente » de cela.

Qu'il parle moins et agisse plus, que l'on prenne des decisions sur l'Identite Nationale au lieu de faire un debat.....
 

Alors oui Nathalie nous persistons et signons, même si les medias ne sont pas sur la même longueur d’ondes que nous.

Et puis vous savez quand on connait l’affection et la sympathie des medias pour Nicolas Sarkozy si on était lui on se méfierait de « leurs conseils ».

Si j’étais lui j’écouterais plutôt Attali voire Bon Appétit Messieurs plutôt que l’Express ou le Nouvel Obs

Publié dans Politique

Commenter cet article