DANS LA SERIE ON NOUS CACHE TOUT ON NOUS DIT RIEN

Publié le par Patrick Gouverneur

Apres plus de 30 ans passés dans le monde des affaires, et plus encore à suivre l’actualité et l’environnement politique qui est le notre, on croit avoir tout vu, mais on trouve encore le moyen d’être proprement sidéré parfois à la lecture des infos.

 

Eric Woerth, Ministre du Budget a révélé a la presse, en l’espèce aux Echos, « qu’il songeait », notez bien la prudence du vocabulaire…, « a autoriser les médecins de l’Assurance Maladie à effectuer des contrôles chez les fonctionnaires en arrêt maladie… »

C’est le genre d’info quand vous tombez dessus vous relisez deux fois en vous demandant s’il n’y a pas une erreur quelque part…

« Autoriser »…. cela veut donc dire qu’aujourd’hui ils n’en ont pas le droit ?

Et bien mes chers amis c’est exactement cela.

 

Je confesse volontiers que j’ignorais totalement cet état de fait, que bien évidemment personne n’avait pris soin de révéler jusqu'à ces jours derniers.

Les Echos précisent que « depuis toujours ces contrôles font l’objet d’une procédure très lourde et uniquement par des médecins libéraux et agréés ».

De surcroit, je vous jure que je n’invente rien, le journal précise que « le fonctionnaire concerné est obligatoirement prevenu à l’ avance du passage du médecin »

Franchement on croit rêver !!!

Jules Renard ou Courteline n’auraient pas osé l’imaginer…..

 

Face a ce genre d’info j’ai toujours deux réactions conjuguées : la première c’est de se dire « enfin »,  et la deuxième c’est de s’interroger sur le degré de lâcheté politique inoui des prédécesseurs successifs d’Eric Woerth qui ont pu laisser s’installer, et surtout perdurer un tel scandale…

Car ceci dure depuis toujours.

 

Remarquez Eric Woerth est prudent dans ces propos car il se doute bien évidemment que l’affaire n’est pas gagnée d’avance.

 

Vous ne serez pas surpris d’apprendre naturellement que les syndicats de fonctionnaires sont opposés à la mesure.

Bah tiens…

Mais non sans culot ils expliquent que c’est parce qu’ils « craignent que cette mesure jette la suspicion voire l’opprobre sur une catégorie de travailleurs ».

 

Bah voyons.

Comme chacun sait l’opinion publique a attendu la déclaration d’Eric Woerth pour imaginer que les fonctionnaires tiraient au flanc…..

C’est bien connu.

 

 

Et bien non.

Précisément messieurs syndicalistes, c’est tout le contraire.

S’y opposer c’est accréditer justement l’idée d’une catégorie privilégiée qui profite d’un système honteux et hors d’âge pour tricher.

Accepter les règles communes a tous (et Dieu sait que les contrôles sont rares et les abus nombreux….) c’est avoir une chance inespérée en revanche de démontrer chiffres a l’appui que la mauvaise image des fonctionnaires dans l’opinion relève des clichés et des idées reçues.

 

C’est curieux, mais j’ai la sournoise impression que nos amis syndicalistes ne vont pas partager notre bon sens certainement trop primaire pour eux et qu’Eric Woerth n’est pas au bout de ses peines.

Mais enfin comme nous disons toujours il n’est pas interdit de se tromper…….

Publié dans Politique

Commenter cet article