LE GRAND MALAISE DES FRANÇAIS VIS-A-VIS DE LEUR POLICE

Publié le par Patrick Gouverneur

Le problème n’est pas nouveau, c’est le moins que l’on puisse dire.

Mais il nous semble prendre de plus en plus d’ampleur, et nous parait chaque fois plus évident lorsque nous rencontrons nos amis francais que ce soit ici en vacances en Floride, ou plus encore à Paris.

Quand je parle de malaise, je ne parle pas de la haine viscérale et quasi maladive des petites racailles des cités, qui défraie la chronique quasi quotidiennement.

Non je parle de l’opinion du plus grand nombre, et même de l’immense majorité des français qui n’a pas ni respect, ni admiration ni meme sans doute considération pour les forces de l’ordre en général.

Et que l’on ne vienne pas une fois de plus parler du fameux « esprit gaulois » qui n’a rien à voir la dedans.

C’est tout simplement la faute à la police elle-même, en tout cas a une partie d’entre elle et plus que tout a ses dirigeants, y compris politiques.

 

Il se trouve que comme souvent, c’est l’actualité qui a déclenché ce cri du cœur, avec deux événements tout a fait récents, en fait ces jours derniers, qui même si ils n’ont pas à première vue de relation entre eux, nous paraissent comme par hasard illustrer parfaitement notre réflexion.

 

Première information, le Président de la République, requinqué sana doute par trois semaines de vacances, a convoqué ce mardi son Ministre de l’Intérieur (et vieux copain) Brice Hortefeux pour faire le point sur les résultats « contrastés » d’après l’Elysée (et franchement mauvais d’après Bon Appétit Messieurs) de la lutte contre la délinquance.

Au cas où Hortefeux espérait une conversation avec son ami de 30 ans pour lui raconter ses vacances, il n’a pas été déçu.

Car  était convoqué également Claude Gueant le Secrétaire de l’Elysée bien sur, mais aussi Fréderic Pechenard le Directeur de la Police Nationale, Roland Gilles, le Directeur de la Gendarmerie et aussi Michel Gaudin le Préfet de Police de Paris.

Et pour faire bonne mesure le Premier Ministre François Fillon était représenté par son Directeur de Cabinet.

Autant vous dire que l’Elysée n’avait certainement pas prévu de champagne et de petits fours pour un petit cocktail de rentrée ; il est même fort probable que toute cette petite bande a du faire l’objet d’un « remontage » de bretelles dont Nicolas Sarkozy a le secret.

D’ailleurs, a la sortie, il a eu peu de sourires.

 

 

Il faut dire qu’effectivement l’heure n’était pas au champagne si on en croit les chiffres publiés (et Dieu sait si ils sont sujets a caution…).

La violence aux personnes est en hausse de 4.34 % (c’est précis mais c’est Hortefeux lui-même qui le dit…) sur un an, et pour la troisième année consécutive.

L es cambriolages d’habitations principales ont parait-il bondi de 12 % en un an….

 

Voila pour les chiffres officiels, ceux qui ont été publiés et qui ont énervé le Président.

Si vous en voulez d’autres vous repasserez , il n’y en a pas.

Le premier problème de la délinquance (et donc de la police…) en France c’est celui la.

Les chiffres sont quasi inexistants et tellement tripatouillés dans tous les sens qu’ils ne veulent pas dire grand-chose.

Ce n’est pas nouveau non plus, mais il faut bien reconnaitre que notre Nicolas National   sur le sujet il est champion.

Chacun se rappelle  bien évidemment que la lutte contre la délinquance et l’insécurité fut sa marque de fabrique (et du coup sans doute une des raisons pour lesquelles il est la ou il est….).

Mais l’honnêteté conduit à reconnaitre que ses promesses de nettoyer entre autres les banlieues « au karcher », ou de « réimplanter partout la République » se sont avérées relever plus de la farce absolue que de la réalité.

Pour autant, lui, sans aucun complexe et avec un culot d’enfer faisait toujours état de bonnes statistiques… au bien fondé douteux certes…mais peu importe.

Elles étaient bonnes.

Et Hortefeux a été a bonne école puisqu’il était le bras droit de Sarkozy a l’intérieur… donc il devrait maitriser la com et les « techniques statistiques ».

Alors soit comme il vient d’arriver, il n’a  pas eu le temps de « se pencher sérieusement » sur les chiffres avant leur publication…, soit ils sont tellement mauvais qu’il n’y a guère de tripatouillages qui puissent dissimuler la réalité.

 

Tout de même, peut - être regonflé par le Président, le lendemain de cette charmante réunion a l’Elysée, Brice Hortefeux sur Europe 1 a tout de même trouvé le moyen de se féliciter que « malgré toute la délinquance générale (sic…) diminue tout de même de 15 % par an depuis 2002 ».

Ah bon on est rassuré,  il existe tout de meme de bonnes statistiques…..

Vous noterez 2002…c’est l’époque ou le Boss s’est penché sur le problème.

 

Cela étant, on confine au quasi risible.

Le Ministre en exercice annonce une baisse confirmée de la délinquance générale, après avoir été obligé de convenir que les violences aux personnes et les cambriolages avaient augmenté.

Alors c’est quoi la délinquance qui diminue ?

Les vols à l’étalage chez Carrefour ?

Les pickpockets au Sacre Cœur ?

Franchement nous sommes dans le foutage de gueule absolue.

 

Et nous mettons sans doute ici le doigt sur un premier problème.

L’obsession de la com, des effets d’annonce, pour ne pas dire parfois des gros mensonges.

Nous y reviendrons.

 

Par un hasard de calendrier que tous les Ministres redoutent, s’est produit quasi simultanément un « incident » pour nous, également parfaitement révélateur.

Dimanche soir, a l’aéroport de Roissy Charles de Gaulle s’est produit en effet une échauffourée (carrément) entre les chauffeurs de taxis et la police.

Aux alentours d’une heure du matin, des policiers ont effectué un contrôle sur l’aire d’attente des taxis.

Le verbalisé n’a pas pu s’expliquer (sur ce qu’il s’avère être apparemment un malentendu), et ce malgré le soutien de certains collègues, et du coup l’opération a dégénéré.

Insultes, bousculades, les policiers réussissent la performance que les 300 taxis en attente a Roissy, bloquent le terminal jusqu'à 4h30 du matin et une intervention du Préfet… Grandiose.

Le syndicat des taxis organise une manifestation Jeudi a Roissy (bonjour ceux qui doivent prendre l’avion…) et le Ministre Hortefeux, toujours lui donc, a indiqué qu’il « avait demandé aux services de police compétents qu’une enquête soit diligentée rapidement ».

Dans la série « j’ai une rentrée difficile », c’est l’idéal pour Hortefeux.

Les taxis considèrent que cet incident est la goutte d’eau qui fait déborder le vase.

« Les policiers nous empêchent de fumer, de jouer aux cartes ou de faire la prière dans l’aire d’attente de Roissy »au Figaro, et ils stigmatisent « l’augmentation  des contrôles sans intérêt » sans que le journal ne précise lesquels. (je vous jure que je n’invente rien…) ont indiqué des chauffeurs

 

 

Alors pourquoi ces deux informations pris ni plus ni moins dans le hasard de l’actualité sont-elles tant révélatrices de ce malaise qui a défaut d’être une vraie spécificité, est en tout cas un vrai mal français ?

 

La première est révélatrice de la politique de sécurité pratiquée surtout…par les annonces.

Force est de reconnaitre que Nicolas Sarkozy en est un peu le père fondateur, en tout cas celui qui en a fait un art.

On affirme haut et fort que la délinquance diminue, en s’appuyant sur des chiffres hautement contestables, voire carrément faux…et on espère que les gens vont le croire.


Et bien le malheur justement, c’est qu’ils ne le croient pas.

 

 

Les responsables américains pour mesurer la sécurité d’une zone ou d’une région se base sur ce qu’ils appellent la « sécurité vécue ».

En clair ils demandent aux gens ce qu’ils pensent de la sécurité dans leur région.

Pas forcement ce qu’elle est, mais ce qu’ils ressentent.

Enorme différence.

 

Mais les américains ont compris depuis longtemps que des lors que les gens « pensent » et « ressentent » que la sécurité est bonne ou s’améliore, et bien ils respectent leur police et ils l’aiment.

Ainsi que ses chefs, pour qui ils revoteront donc........

Le drame en France, c’est que le vécu des gens est totalement différent de ce que l’on essaye de leur faire gober.

 

Ils le sentent, ils en sont meme surs, et naturellement ils ont  raison.

Prenons un exemple, celui - là bien franco-français, l’incendie des voitures.

1000 riens que dans la nuit de la Saint Sylvestre ou du 14 Juillet,

Entre 40 et 50 000 par an selon les estimations sérieuses.

Un drame national.

Quels sont les chiffres officiels ?

Il n’y en a pas !

Que disent les pouvoirs publics ?

Rien ou presque…

Ils parlent « de quelques milliers chaque année ».

Chacun sent bien, sait bien que cela est faux.

Quelle est la tendance depuis des années ?

Inflationniste de manière exponentielle.

Même si 10 ou 15 % relèvent sans doute de l’escroquerie a l’assurance 40 ou 50 000 voitures brulées chaque année représente un cout exorbitant pour la société.

De surcroit est-il utile de préciser que ce ne sont pas les Ferrari des joueurs de football ou la Porsche de Johnny qui brulent… eux, ont un parking !

 

Donc les français ne croient pas ce que l’on veut leur faire croire, et du coup ne respectent pas leur police dont ils considèrent que les résultats sont tout simplement mauvais.

C’est le fameux « que fait la police » ?

D’ailleurs sans doute sans le vouloir Nicolas Sarkozy abonde dans ce sens.

 

Dans la foulée de la réunion de mardi , la reunion de l'engueulade, il en a fait une autre… le lendemain.

Avec cette fois les responsables et les experts de la DCR et de la PJ en charge du…terrorisme.

 

 Pour leur rendre hommage et les encourager à maintenir « leur vigilance et leur réactivité ».

Comme si « cette police la » par rapport a « l’autre » était performante…elle.

Ce qui est d’ailleurs la stricte réalité.

Cette police là a des résultats, chacun peut le voir.

Elle est tournée vers l’international et vers les autres pays, se compare, se confronte, et elle est reconnue performante par ses confrères étrangers à commencer par les américains eux-mêmes.

A juste titre, car nous ne dirons jamais assez qu’il est infiniment plus difficile de déceler des réseaux et des cellules dormantes en France qu’en Floride compte tenu des différences démographiques et raciales évidentes entre les deux…

 

Et les français ne s’y trompent pas.

La police qui défend le pays est efficace.

Celle qui défend les citoyens ne l’est pas.

 Et les effets de manche et de communication n’y changent rien.


La deuxième info relevée dans l’actualité dans la série « John Wayne a Charles de Gaulle » est elle aussi révélatrice.

Sarkozy a voulu et depuis 2002 on s’y tient, que la police « se voie ».

Qu’elle soit présente, a l’américaine.

Belle idée, sauf que mes pauvres amis, elle est loin l’Amérique !!

 

 Quatre dans une voiture, dont une fliquette au nom d’un quota douteux, ne remplaceront jamais,  et qui de surcroit roulent tout le temps au lieu de se planquer au coin d’un carrefour.

Il est certains que des policiers Place de l’Etoile cela se voit

C’est bien et a priori rassurant.

Mais si c’est pour faire de l’argent avec les téléphones au volant (le point fort de la police parisienne), les ceintures de sécurité, et même maintenant les cigarettes (si, si…). il y a peu de chance que les français soient a la fois rassurés sur les « performances » de leur police, et en meme temps qu’ils soient tout d’un coup pris d’affection et de respect pour des fonctionnaires qu’ils ne considèrent pas comme des « protecteurs » mais comme des empêcheurs de vivre tout simplement.

 

La police et surtout ceux qui les dirigent seraient bien inspirés d’intégrer le fait qu’en France (comme aux Etats-Unis....) 95 % des gens sont honnêtes.

Ce n’est pas une statistique, c’est un vécu…

95 % des gens (c’est peut être meme plus..) ne volent pas, n’agressent pas les vieilles dames, ne tripotent pas les nanas dans le métro, ne brulent pas les voitures et ne braquent pas les banques.

Ils travaillent, ils gagnent leur vie (mal), ils payent leurs impôts (trop), et ne demandent qu’à vivre en paix avec les autres.

Ce que ces gens la ont envie c’est que la police les protègent et non les emmerdent.

En clair qu’elle s’occupe des 5 % qui eux posent problèmes.

Et c’est très exactement ce  qu’ils ne font pas !


L’épisode de Roissy est un exemple parmi tant d’autre.

Un Dimanche soir à 1 heure du matin un escadron de policiers va contrôler les papiers des taxis a Roissy.

Franchement c’est la priorité numéro un de la police ?

Surtout dans le Val d’Oise…

C’est confondant de bêtise.

 

Mais c’est hélas du niveau de ce que tous les parisiens vivent et ont vécu.

L e P.V pour stationnement sur une aire de livraison le Samedi soir… a deux heures du matin.

Certes, cela soigne peut-être les statistiques pour le Commissaire imbécile qui a donné l’ordre, mais certainement pas l’image de la police chez les gens honnêtes.

 

La police américaine est souvent montrée en exemple ?

Alors copiez-la.

Elle est crainte et redoutée, c’est vrai.

Mais par les délinquants, et ceux qui ont quelque chose à se reprocher.

Elle est respectée et surtout appréciée par les autres.

Les fameux 95 % qui se sentent tout simplement rassurés quand ils la voient.

 Mais elle n'emmerde pas le monde gratuitement.

On rappellera meme pour ceux qui l'ignoreraient que la police americaine n'arrete les gens qu'a partir du moment ou elle a constate une raison.

Ca laisse reveur non?


En France ?

C’est très exactement le contraire.

Les délinquants n’en ont rien à foutre, ils n’en ont même plus peur.

Les autres ? Ils trouillent des qu’ils voient un policier.

 

Ils passent en revue immédiatement dans leur tète leur ceinture, leurs feux de détresse, leurs lampes de rechange, et se demandent si par hasard depuis la semaine dernière…. il ne faudrait pas porter…un gilet de sauvetage ou un casque en conduisant….

C’est impressionnant !

 

Alors voila pour nous les explications de ce mal français.

Une police dont les résultats dans la vie quotidienne sont suspects, et jugés à juste titre notoirement insuffisants, et dont les méthodes et surtout les priorités ne vont pas dans la bonne direction, c'est-à-dire celle de protéger les gens.

La police n’est pas supposée compliquer la vie des gens, mais au contraire la simplifier, la rendre harmonieuse.

 

Si Sarkozy veut faire plus souvent des réunions comme celle de la police anti terroriste, et s’il veut des policiers à l’américaine aimés, respectés et redoutés par les délinquants et non par les autres, il ferait bien de tout reprendre à zéro.

 

Recentrer les flics sur leur vraie mission, celle de protéger les gens honnêtes.

Terroriser les délinquants, et pas les 95 % qui ne demandent rien.

Et cessez de donner  l’obsession de la statistique idiote à la hiérarchie policière. La remplacer svp par des statistiques qui ont un sens et qui concernent les gens.

 

Car, ne vous y trompez pas, le flic de base ne prend pas d’initiatives.

S’il « juge » opportun de mettre des P.V sur les livraisons le Samedi soir, ou d’aller empêcher les taxis de jouer aux cartes à 2 heurs du matin à Roissy, c’est que quelqu’un leur a donné l’ordre !

Et c’est ce quelqu’un, ou ces quelqu’uns qui sont les vrais responsables et les vrais coupables de l’incroyable irrespect des français pour leur police.

Mépris qui lorsqu’il atteint ce stade est normalement l’apanage des pays totalitaires et dictatoriaux, qui détestent leur police pour ses exactions.

 

Convenez que pour un pays réputé laxiste, ou la violence et l’insécurité augmente, c’est un comble !

Publié dans Politique

Commenter cet article