PORT DE LA BURQA... CA NE VA PAS ETRE SIMPLE...

Publié le par Patrick Gouverneur

Les Députés viennent de commencer tout juste leurs auditions dans le cadre de leur mission de réflexion sur le port de la Burqa. que quelques événements vont très vite se charger de leur faire prendre conscience de la complexité du problème, si tenté que certains s’illusionnent encore.

 

Ce sont d’abord les organisations musulmanes en France qui ont brillé par leur hypocrisie habituelle.

Le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM) s’est réuni, …. pour accoucher d’un communiqué  d’une prudence effrayante.

Le CFCM prône « la pédagogie et le dialogue » et son Président Mohamed Moussaoui qui a pourtant « oser » rappeler que la Burqa « n’est pas un principe coranique »…, quel courage, a cependant concédé qu’au sein de l’organisation « les débats sont très vifs ».

Le Rassemblement des musulmans de France ( RMF) n’est guère plus courageux.

Quant a l’ UIOF( Union des Organisations Islamiques de France lui pour ne pas se brouiller avec les extrémistes qu’ils ménagent depuis bien longtemps, n’a pas peur de préciser que « certains savants préconisent le port de la Burqa ».

Voila qui est clair.

Et tous sont d’accord sur un point, c’est que « l’Etat ne devrait pas s’en mêler »

Bah voyons…

Mais ils ne vont pas pour autant jusqu’a donner un avis « religieux ».

Ce que certains regrettent en précisant ‘ que normalement les salafistes  doivent se plier à l’autorité religieuse de leur pays ».

Voila très exactement ce que l’on reproche aux musulmans modérés.

 

Le manque de courage, même si celui ci a son prix.

Mahmoud Doua, Imam de la mosquée de Talence en Gironde s’est fait agresser par des « extrémistes » qui lui ont parait-il reprocher « d’avoir mal défendu les musulmans » dans une émission de télé quelques jours avant sur France 2.

Et pourtant il avait critiqué la Loi en la qualifiant de « non pédagogique » et recommandé aux femmes victimes d’oppression « d’avoir recours aux services sociaux »

Ce qui convenons en était d’un modernisme décoiffant…

 

En tout cas aux yeux de certains extrémistes il faut croire.

Le pire c’est que Mahmoud Doua déclare connaitre ses agresseurs.

« ils habitent le quartier et pour eux mon discours est trop intégré, trop républicain »

Et bien cela promet.

 

Si les députés arrivent à une autre conclusion que celle de mettre en place une loi, on est vraiment curieux de savoir laquelle…

Mais si c’est pour suggérer des « structures de dialogue » et autres fariboles on sait déjà quelle sera l’issue.

 

Publié dans Politique

Commenter cet article

brigitte 13/07/2009 20:40

evidemment que ca ne va pas etre simple..Quand on n'a pas le courage d'aborder les problemes de front et de les solutionner par la maniere forte forcement ils degenerent, deviennent des problemes de masse et du coup deviennent ingerables!on a vu cela dans tous les domainesl'engrenage est toujours le memeon devrait normalement ne pas etre surpris mais les politiciens ne retiennent jamais les lecons