BON APPETIT MESSIEURS AIME LE DEBAT

Publié le par Patrick Gouverneur

 

Vous savez que Bon Appetit Messieurs aime le debat et l’echange d’idees.

Vous savez aussi sans doute , mais dans le cas contraire c’est l’occasion de vous le rappeller, que nos colonnes sont ouvertes à ceux d’entre vous qui souhaitent y contribuer et y participer.

Un de nos fidèle, et passionnee lecteur ( ses interventions et commentaires sont la pour le prouver…)  a souhaitee reagir a notre analyse sur le scrutin europeen de Dimanche dernier.

Notre lecteur ayant pris la peine de publier un long et etoffe commentaire, il nous est apparu normal de lui repondre.

D’autant que nous avions avec lui des sujets de desaccord.

Cincinnatus, puisque tel est le pseudo qu’il utilise nous a fait savoir qu’il apprecierait que notre « debat » soit diffusee plus largement sur le blog qu’a travers les simples commentaires.

Nous le faisons, comme nous l’avions déjà fait, tres volontiers et c’est l’occasion la encore de vous rappeller qu’en nous posant une question sur le blog vous rentrez en contact directement avec nous.

Peut etre le debat n’est il pas clos avec Cincinnatus, en tout etat de cause il est ouvert a tous.

 

COMMENTAIRE POSTE PAR CINCINNATUS SUR LE SCRUTIN EUROPEEN

 

 

Afin de ne pas rester sur un échec,  (en effet j’ai voté Modem), je veux ici dire quelques mots sur cette bien triste histoire.

 

1)      Vouloir créer un parti « centriste », dans les temps qui courent, était un pari mais il est vrai que l’époque s’y prête du fait, comme je l’ai dit souvent, de la perte des repères politiques traditionnels. F Bayrou, parce qu’il a fait une prestation remarquable lors de l’élection présidentielle a voulu surfer sur la vague ce qui se comprend. Il a voulu en profiter, lors des élections européennes, renouveler sa « prestation présidentielle ».

2)      Ne connaissant pas F Bayrou, l’impression que j’en ai eu (et j’ai assisté à un de ses meetings en 2007) était très positive. Voila un homme cultivé, compétent, qui connait les arcanes du système. Par ailleurs, il a développé une argumentation très pertinente et mobilisatrice lors de cette élection. Il était clairement rassembleur. Il représente en quelque sorte un équilibre qui manque notoirement dans le paysage politique actuel. Apparemment il y a un cote dictatorial et entêté chez cet homme. Or l’entêtement peut être un défaut s’il est souvent une qualité.

3)      J’ai toujours eu (sans doute suis-je un « has been ») le sentiment que le chef de l’Etat doit être, dès qu’il est élu, plus que ce qu’il était auparavant. Comme un « père de famille », son rôle est de rassembler. C’est la raison principale pour laquelle Le chef de l’Etat actuel ne me convient pas. Non pas qu’il s’agisse d’être compassé, guindé, etc… Non, un chef de l’Etat doit montrer qu’il est rassembleur même pour ceux qui n’ont pas voté pour lui. Il doit inspirer le respect. Or ce n’est pas le cas. Oui…oui… je suis un has been… mais je ne me soignerai pas. On pourra vouloir mettre en œuvre toutes les réformes que l’on voudra, on ne pourra pas ordonner le respect.

4)      Par ailleurs, les réformettes de notre président n’ont aucune profondeur. Je n’allongerai pas ici davantage. Cela demanderait un trop grand développement. Or les gens ne sont pas dupes. Les ficelles sont trop grosses. Cette politique du « show off », du  « m’as-tu vu », sans substance, cette non compréhension des grands enjeux mondiaux, et la cour de Versailles qui virevolte autour !!!!! A l’ère des symboles nous voila bien lotis.

5)      Parlons un peu de cette Europe…tant décriée. Elle manque singulièrement d’ambition, et ce n’est pas Barroso qui va lui apporter ce souffle « épique » dont elle a besoin. On a beau critiquer NS, il n’en reste pas moins vrai que ses gesticulations ont eu quelques effets. Certes, cela manquait comme a chaque fois de suivi et de profondeur mais il a eu le culot d’y aller. Sur ce registre, FB avait un boulevard sur lequel il pouvait surfer…au lieu de cela, il a gâché ses munitions dans une politique systématique…et finalement de bas étage et ruineuse.

6)      C’est pourquoi, un parti centriste me plait bien. Notre monde (je devrais dire notre civilisation) est en fin de cycle. Il s’agit faire « perdurer » un système dont nous savons tous que ses années sont comptées. Il est donc important que les gens se retrouvent sur d’autres critères que Droite contre gauche, classes sociales contres classes sociales, etc…etc… Nous voyons bien par ailleurs que la violence de notre société provient du coté inhumain de celle-ci. Les 2 « théories » libérales d’un coté, et socialisantes de l’autre ont fait leur temps. Nous sommes arrivés au bout d’un modèle la aussi.

7)      Je savais également que F Bayrou faisait sans doute une obsession de l’élection présidentielle. Comme notre président actuel d’ailleurs mais pour l’instant c’est NS qui est aux manettes. Le livre de F Bayrou est remarquablement écrit et sans doute très au fait. Il n’en reste pas moins vrai que le propos actuel était bel et bien les européennes.

      On ne gruge pas les gens.

       En outre on ne peut réduire la vie politique à l’écologie…

      Le Modem a donc en théorie plus d’avenir que les Verts. Mais pourquoi donc cependant n’avons-nous pas entendu Mm Lepage et les écologistes du mouvement ?

 

8)      Il y a au Modem un éventail de talents dont le coté hétéroclite en lui-même  me plait. Cela ne suffit sans doute pas pour créer un parti de gouvernement mais en tout cas cela amène de l’oxygène…et j’aime cela. Je reste persuade que la théorie du « juste milieu » est pertinente.

 

9)      C’est d’ailleurs bien pour cette raison que F B s’est très vite attiré les foudres de l’UMP, car il allait chasser sur les mêmes terres.

         Pourquoi donc alors FB a t-il cassé son « propre jouet » ???? en se mettant trop en avant et en transformant cette campagne en diatribe contre le Président ? Shame on you my friend !!!!

 

Alors pourquoi faire une fixation telle ???? Nous avons assisté à une campagne contre NS et, comme je l’ai dit plus haut, ce n’est pas et de loin mon modèle. Cela étant, on ne construit pas un projet contre quelqu’un, un projet cela doit être positif. Je crains bien que les rêves de FB ne se soient envolés car, je le dis pour FB comme je l’ai dit à propos de NS « chassez le naturel..etc…etc…

      Je verrais bien François Bayrou à l’Elysée mais il doit faire attention,

      s’ouvrir davantage aux autres et apprendre a écouter.

      Mais comme vous le savez « qui aime bien châtie bien »

 

      Amicalement

 

      Cincinnatus.

 


 

LA REPONSE DE BON APPETIT MESSIEURS

 

 

   

Merci cher Cincinnatus de votre commentaire
Comme il est complet et argumente et qu'il incite au débat d'idées je souhaite vous répondre.

Il n'y a guère que sur le deuxième point (et accessoirement des numéros 6 et 7) de votre commentaire que je sois d'accord avec vous sans réserve.
Pour le reste j'aimerais vous dire ceci.
1 - François Bayrou n'a pas "crée "du tout son parti centriste, il a pris le pouvoir (parfaitement démocratiquement d'ailleurs) du parti duquel il était membre et qui avait été crée par Giscard et d'autres il y a 35 ans...
Je le sais d'autant mieux que j'en étais membre.

Tout le problème d'ailleurs c'est que comme bien d'autres avant lui, notamment Mitterrand et Chirac, il a transforme ce parti d'idées et de réflexion en machine de guerre politique a son service exclusif, entrainant d'ailleurs le départ ou la mise en retrait de tous ses dirigeants...
C'est un signe caractéristique évidemment d'une obsession présidentielle qui n'a rien de choquante en soi, mais le problème c'est que comme les deux présidents que je cite cette machine a totalement oublie les idées et les programmes.
Or les temps on changé. Ce qui était vrai encore jusqu'en 1995 ne l'est plus me semble t-il. On ne vote pas seulement pour un homme mais aussi et surtout pour ce qu'il veut faire.
C'est le coup de génie de Sarkozy de n'avoir pas seulement récupéré l'UMP pour son seul profit, mais aussi d'en avoir fait aussi une "machine" à élaborer un programme qu'il était prêt a défendre (et a appliquer...) pendant une campagne.
De ce point de vue je pense qu'il y aura pour un long moment un avant et un après Sarkozy quant au fonctionnement des partis.
Les baffes reçues par le PS et par le Modem comme je le dis dans l'article ne relèvent pas du hasard, elles sont la conséquence directe du vide sidéral de leurs programmes.
Vous le dites vous meme " on ne construit pas un projet contre quelqu'un".
Cela sera vrai pour tout le monde désormais et on le devra à Sarkozy!!!

 

2 – Je respecte bien sur, et meme je le comprends que vous n’aimiez pas Sarkozy. Je ne suis pas moi-même, croyez le bien, un fanatique du bonhomme…

Mais je vous trouve injuste sur le plan politique.

D’abord je pense qu’il est « respecté » justement par les français.

Pas aimé c’est sur, et c’est d’ailleurs son problème, mais respecté.

Respecté pour son énergie, sa sincérité et sa volonté farouche de tenir ses promesses.

Ensuite je vous trouve injuste sur ses « réformettes ». Je suis comme vous le lisez ici, le premier à m’élever contre le fait qu’il n’aille pas assez loin dans le contenu des reformes.

Mais franchement la faute a qui ?

Qui bloque, freine, amende à tout de bras ? Ce n’est pas lui… c’est la classe politique (car il n’y a pas que la gauche…) et les medias avec leur conservatisme et leur archaïsme.

Car je suis meme convaincu que les français dans leur ensemble (ou dans leur immense majorité…) sont beaucoup moins frileux que leurs supposées élites

 

3 – Vous procéder un peu vite me semble t-il à l’enterrement politique du François Bayrou de 2007 que vous regrettez a juste titre.

Je ne pense pas que « ses rêves se soient envoles ».

D’abord car on en a vu d’autres en politique quant a des « résurrections » imprévisibles. Dois-je vous rappeler que contrairement à d’autres pays chers à mon cœur on ne meure jamais de ses échecs politiques en France…

Ensuite cela dépendra de deux choses.

Sa capacité personnelle a tirer les conséquences de son indiscutable « petage de boulons » et sa capacité à les resserrer, et redevenir celui que vous aimiez.

De ce point de vue la il a fait un mea culpa assez rapide, on verra la traduction dans les faits.

De la meme façon la capacité du PS à faire la meme démarche.

Aujourd’hui il n’y a clairement pas d’alternative à Sarkozy.

Il y a des oppositions mais pas d’alternatives.

Bayrou comme le PS a 3 ans pour le devenir.

C’est long 3 ans, et tous les scenarios sont possibles.

Bayrou peut encore être celui la.

Le PS aussi, et dans ce cas je prends le pari que ce ne sera pas Ségolène Royal …

Ou ni l’un ni l’autre s’ils restent aussi nuls qu’ils le sont depuis 2 ans et Sarkozy sera réélu avec 54% des votes et 35% d’abstentions, contre Ségolène justement….

 

 

 

 

 

Publié dans Politique

Commenter cet article