CERTES CA BOUGE MAIS PAS TOUJOURS DANS LA CLARTE....

Publié le par Patrick Gouverneur

Deuxième dossier sur lequel les choses bougent, c’est celui la quasi folklorique reforme du travail le Dimanche.

Reforme vous vous en souvenez repoussée, décalée en catastrophe par le Président lui-même agace par la fronde et le populisme de ses propres « amis » et le désormais classique « déficit de communication », ce qui dans ce cas est un doux euphémisme….,

Une des principales propositions de la Commission Attali dont les conclusions sont une quasi feuille de route pour Sarkozy, et qui comme bien d’autres se heurtent au conservatisme hexagonal…. mais apparemment pas enterré et qui ressort après avoir été parait-il « retravaillée » par l’UMP, puisque ce sont eux les députés de la majorité qui traînaient les pieds.

 

La bonne nouvelle c’est donc que le dossier ressort ….

La mauvaise c’est que les modalités de la Reforme repensée par les UMP sont assez consternantes.

Pour tout dire le projet est même un très bel exemple dans la série pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué !

En effet on est pas « déçus »…

 

Décidément le mot même de « liberté » en particulier individuelle a du ma a faire son chemin dans le pays de la « Révolution française… »

 

Richard Mallié, député UMP des Bouches du Rhône déjà auteur de la première proposition de Loi de fin 2008 qui ait été retoquée par ses collègues, a tellement voulu faire plaisir a tout le monde qu’il nous a concocté une belle usine a gaz.

 

Commençons par la vraie innovation du texte.

« Dans les zones touristiques et thermales, tous les types de commerce pourront ouvrir et employer des salariés ».

Dans un pays comme notre chère France, ce n’est pas rien.

Sauf….

Ah bah oui il y a toujours un sauf,

«sauf  les grandes surfaces alimentaires ».

Tout de même ce n’est pas rien car jusqu'à présent il fallait seulement vendre des produits « culturels, sportifs ou récréatifs » pour pouvoir travailler le Dimanche.

Alors bien sur les zones touristiques et thermales, encore faut-il évidemment savoir ce que c’est et surtout qui va décider qu’un quartier ou une ville l’est.

Et la on attaque un des grands moments du texte.


« Sur demande du Conseil Municipal, le Préfet, après avis d’une commission ad hoc (aie aie on craint le pire) pourra définir des périmètres d’usage de consommation exceptionnelle ».

Je vous jure que je n’invente rien c’est pour cela que j’ai mis des guillemets….

Tous les mots sont rigoureusement authentiques.

Notre brave Richard Mallié va même jusqu'à appeler ces zones  des PUCE …..

En précisant pour continuer à faire dans la clarté et la simplicité que ces zones se caractérisent par le fait qu’a l’intérieur « il existe des usages de consommation de fin de semaine ».

(Ils n’ont pas osé tout de même les appeler UCFS ….)

 

Dans ces fameuses zones donc, les magasins pourront ouvrir le Dimanche ; sans oublier tout de même de demander une « dérogation préalable ».

 

 

Publié dans Politique

Commenter cet article

nathalie 08/06/2009 14:21

il y a des moments ou je me demande si ce que vous  racontez est vrai....je ne vis plus en France depuis 7 mois et je suis revenu a Lyon dont je suis originaire et j'y suis pour une semaine.tout est vrai c'est inoui !!!!ils doivent le faire expres..et le gauche apres la claque d'hier vous crpyez qu'ils vont voter le texte ???

ALAIN 05/06/2009 16:35

BIEN VU CHER MONSIEURBIEN VU.C'est effectivement le genre de texte dont on risque de ne jamais voir l'application