CHRONIQUES PARISIENNES 2- SEX IN THE CITY

Publié le par Patrick Gouverneur

Dans la série « on nous cache tout on nous dit rien » chère à Jacques Lanzman nous sommes tombés un peu par hasard sur une info qui fait un peu froid dans le dos.

« Deux millions de personnes seraient victime d’inceste en France »

 

Pour terrifiant que soit ce chiffre la discrétion là encore impressionnante des medias sur le sujet est pour autant injustifiable.

 

Cette information un peu effrayante ne provient pas d’une statistique officielle, et pour cause il n’y en a pas.

Elle provient d’un sondage réalisé par Ipsos pour le compte de l’Association Internationale des Victimes de l’Inceste ( AIVI).

Ce sondage opportunément mais plutôt discrètement par Le Point est proprement hallucinant.

 

3% des français interroges déclarent avoir eux même été victimes d’inceste

25% déclarent qu’ils connaissent au moins une personne qui en a été victime

60% déclarent enfin qu’ils attendraient d’avoir des preuves de ce qu’avancerait un mineur pour alerter les autorités

 

Convenez que par tous les bouts qu’on le prenne ce sondage est assez effrayant !

 

Ce n’est qu’un sondage certes, pas une étude scientifique, mais rappelons que les américains considèrent souvent que ces études reflétant le « vécu » des gens est plus significatives que les statistiques officielles.

C’est notamment le cas en matière de sécurité publique par exemple.

 

Une chose est apparemment certaine, le « phénomène » est bien là et pourrait une fois encore se traduire par une lamentable « exception française » si on ne s’en préoccupe pas.

Il suffit en effet pour s’en convaincre de constater que ces chiffres sont très largement supérieurs à tous les autres pays.

Décidément quand Sarkozy nous disait « que la tache est immense car il y a tout a faire » il ne croyait pas si bien dire, même si bien évidemment il ne pensait pas a cela….

Mais il va bien falloir qu’une fois encore «  il s’en occupe » puisque fort heureusement pour une fois le problème pourrait être quand même traité même «  si on en parle pas »…

 

Car apparemment certains politiques à défaut des medias semblent s’y intéresser.

Jean François Copé, le Président du groupe UMP a l’assemblée a en effet demandé un Rapport sur le sujet a une de ses députés, Marie Louise Fort.

Celle-ci s’est exécutée et constate comme nous avec effroi l’ampleur du phénomène.

Elle préconise comme première mesure dans son rapport que « l’inceste soit inscris dans le code pénal »

Ben oui parce que figurez vous qu’il n’y est pas !!!

Ca parait effectivement énorme mais apparemment c’est le cas.

«  Les actes incestueux ne sont pas réprimés en tant que tels, ils sont considérés dans un tout que sont les viols et autres agressions sexuelles » confirme en effet Jean François Copé.

Devant la clarté du constat on attend donc que le parlement vote une telle mesure en urgence, et que les décrets d’application soient publiés avant 6 mois comme c’est généralement le cas….…

 

Tiens on espère même que pour une fois les socialistes seraient capables de voter cette mesure avec le gouvernement, en faisant abstraction du fait que ce n’est pas eux qui en ont eu l’idée.

On peut toujours rêver, ca n’est pas interdit.

 

En tout cas nous suivrons à Bon Appétit Messieurs la mise au vote et surtout la mise en application d’une telle mesure, et nous vous suggérons de faire de même pour vérifier la justesse de ces bonnes intentions.

Cette mesure n’est que le premier pas et ne résoudra évidemment pas le problème de façon magique, mais nous sommes inquiets de la traduction de ces bonnes intentions quand on voit l’absence de pression médiatique sur le sujet.

 

Les politiques ayant une fâcheuse tendance à ne traiter que les dossiers médiatisés, nous nous devons d’être attentifs a la mise en application de ses bonnes paroles…

Restons sur ce sujet scabreux pour denoncer un autre silence mediatique qui laisse franchement pantois....

Lors de l'audition du Juge Burgaud devant le Conseil de la magistrature, l'ancien president de la Cour d'appel de Douai, Didier Beauvais a fait tres fort.
En deux mots pour ceux qui ont rate un episode, le Juge Burgaud c'est le Juge d'Instruction de l'affaire d'Outreau, celui qui a mis une douzaine de personnes en tole pour viol ou pedophilie qui ont toutes ete acquittees deux ans plus tard victimes de la vengeance d'une des veritables coupables.
Affaire qui remonte a 2006 et qui a donc revele les immenses qualites professionnelles et psychologique du garcon.
Rassurez vous il en faut plus que cela pour etre vire, le CSM etait deux ans apres charge d'etudier d'eventuelles sanctions.
Pour se defendre , et non sans un certain bien fonde d'ailleurs le jeune Juge fait citer comme temoin ses superieurs de l'epoque au pretexte qu'il n'etait pas le seul decisionnaire dans la gestion de l'affaire.
Didier Beauvais etait l'un de ceux la.
I l etait meme en charge de la decision finale sur l'incarceration des mis en examen par le Juge.
Pour se justifier le courageux Didier cherche a expliquer au CSM le "contexte" de l'epoque.
"Nous connaissions ces soirees habituelles a Boulogne ou a Avesne. Des soirees biere, ou on boit beaucoup, on joue aux cartes ou au Jeu de l'Oie, et ou le gagnant peut choisir une petite fille avec l'accord des parents"
Hallucinant dans un tribunal de ce type tout de meme.
Et pour faire bonne mesure l'ancien magistrat ajoute" La bas ce ne sont pas des psychologues qu'il faut envoyer, mais des sociologues ou des ethnologues"
Franchement a cote de tels propos la fameuse banderole du PSG anti-chti relevait de la blague de collegiens.
Il s'agit dans le cas present tout de meme d'un magistrat encore en activite, Beauvais est Conseiller a la Cour de Cassation.
Une promotion sans doute apres une belle reussite.....

Il s'agit en outre de l'audience officielle du Conseil de la Magistrature et non d'un match de foot ou la passion des tribunes peut le cas echeant justifier ce qui n'etait finalement que de l'humour douteux.

Alors vous imaginez le tolle?
Rachida Dati obligee de monter au creneau, la classe politique du Nord Pas de Calais en ebullition, les journalistes encerclant la maison de Beauvais pour obtenir des excuses, des regrets ou des explications?

Et bien pas du tout.
Il y a bien eu quelques deputes du Nord comme Jean luc Perat qui ont crie au scandale, ou le Maire d'Avesne Alain Poyart manifestant son incredulite et son effondrement, mais finalement pas plus que cela.
Cent fois moins en tout cas qu'apres l'apparition de la fameuse banderole chez les supporters du PSG lors du march contre lens en finale de la Coupe de la Ligue.

Ses propos indignes se sont perdus dans le rythme de l'actualite.
Et ont disparu de la une . Mysterieusement.
Les magistrats une nouvelle categorie d'intouchables?

Publié dans Politique

Commenter cet article