Israël et Palestine, haine religieuse ou convoitise territoriale ?

Publié le par Philippe Dermagne

La question vaut d'être posée, mais ce n'est pas moi qui peux y répondre.
D'ailleurs, qui pourrait y répondre de façon objective et non passionnelle ? Nous avons tous un avis, plus ou moins déformé, plus ou moins fondé selon ce que nous inspirent les images et les reportages qui nous parviennent.

 

Nos lecteurs connaissent l'opinion de Bon Appétit Messieurs sur les médias. Mais le fait est !
Il y a bel et bien une guerre qui dure depuis des dizaines d'années. Nul n'a su l'arrêter, spécialiste ou pas ! Bonnes volontés ou non !
Le conflit actuel de Gaza n'est qu'une phase d'hypertension spectaculaire et inhumaine de plus.
Alors ! Faut-il être un spécialiste pour avoir le droit de poser cette question ? Haine religieuse ou convoitise territoriale ?
N'y connaissant rien, j'aurais tendance à penser que l'une est, ou est devenu le prétexte de l'autre et inversement.
Cela serait donc les deux à la fois ! Pas nécessairement.
J'ai le sentiment que le territorial prime sur le religieux qui n'est que la conséquence et le levier des meneurs radicaux du Hamas.
Le Musulman n'a pas la haine du Juif. Le Juif n'a pas la haine du Musulman. Nous ne devons pas tomber dans ce piège qui ferait de ce conflit une stricte guerre de religion.
Juifs et Musulmans revendiquent la même Terre sacrée.
L'ironie, si on peut utiliser ce mot eu égard à ce drame, est que cette Terre est sacrée des deux côtés, pratiquement pour les mêmes raisons.

Identifier l'agresseur et l'agressé a-t-il réellement un sens dans ce chaos où tant de pays, de camps, de partis et de factions interviennent ?

Publié dans International

Commenter cet article