FOUTUE GUERRE, FOUTUE PRESSE

Publié le par Philippe Dermagne

Comme annoncé, voici quelques commentaires sur le papier de mon camarade de blog " Israël, la grande incompréhension".

 

Il est clair que, comme le dit Patrick Gouverneur, le comportement des médias français est désastreux. Pour la plupart, ils ne relaient que la face arabo musulmane du problème palestinien. Désinformation organisée et volontaire, partialité des commentaires, pensée unique, avis politiquement corrects...nos journalistes gauchisants couvrent de façon partiale la guerre de la bande de Gaza.

 

La question est de savoir pourquoi.
Je vois deux raisons :

- Effectivement, comme le dit justement mon camarade, parler d'Israël de façon objective serait se ranger aux côtés des Américains, ce qui est impossible pour un journaliste victime de la pensée unique, dont hélas certains élus de la majorité sont aussi les adeptes. Mais de cette première raison découle une seconde.

- La seconde raison est politiquement incorrecte (chez "Bon Appétit Messieurs", nous adorons) : la gauche dans son ensemble (y compris les communistes) serait nativement et historiquement antisémite.

Oh ! Evidemment, de nombreux socialistes jureraient qu'ils ne le sont pas ! D'ailleurs, nous les croirions aisément.

Seulement voilà !
N'y aurait-il pas dans les gènes du collectivisme et du socialisme un antisémitisme rampant, en gros depuis Marx, et même depuis Voltaire; deux philosophes dont les écrits révèlent de nombreux propos antijuifs, tout comme d'ailleurs des Fourier, Proudhon ou autre Bakounine.

Le socialisme ayant pour credo de lutter contre le capitalisme, assimilé au dictat de l'argent et à l'adoration du profit donc...de ceux qui les manipulent depuis toujours : les Juifs, dont la première communauté vit aux USA. Nous y voilà !

Cette théorie est développée et argumentée par Pierre-André Taguieff, un philosophe et politologue reconnu, dans son livre "La Judéophobie des modernes : des Lumières au jihad mondial". Pour lui, le mouvement révolutionnaire, au départ, aurait pour moteur la haine des juifs.

 

Antiaméricanisme et antisémitisme auraient donc les mêmes racines.

Ils puiseraient leur raison d'être dans l'anticapitalisme génétique de toute la gauche et même d'une partie de la droite, hélas contaminée par capillarité.

En poussant le raisonnement plus loin encore, être du côté des arabo musulmans, cela serait servir La Cause des collectivistes de tout poil : la lutte contre le capitalisme.
Paradoxalement, l'antisémitisme n'aurait pas de racines religieuses. Il ne serait finalement qu'une conséquence; comme une espèce de passage obligé.

Alors que nos avis se rejoignent sur la forme à propos des médias français, je constate que nous sommes séparés sur le fond des motivations de nos journalistes et de nos politiques : l'idéologie de gauche serait bel et bien à l'origine de l'antisémitisme et en l'occurrence, de la couverture partiale par notre presse française des événements actuels de la bande de Gaza.

 

Bon ! Tout ceci n'est pas très grave, puisque nous sommes d'accord sur la conséquence : l'attitude inqualifiable de notre foutue presse française !

 

Deux autres grandes questions

Elles nous éloignent du cœur du sujet, mais j'ai envie de les évoquer pour nous faire réfléchir.

1.Par quel phénomène le peuple juif, qui ne représente approximativement que 0,2% de la population mondiale, est-il toujours au centre d'enjeux religieux et politiques récurrents et planétaires ?

Si de nombreuses réponses et hypothèses peuvent me venir à l'esprit, aucune ne me satisfait véritablement. Le phénomène reste à mes yeux très mystérieux et fascinant.

2.En France, une part significative des Juifs votent plutôt à gauche. Pourquoi offrent-ils leurs voix à un parti qui n'a pas la défense d'Israël dans ses intentions prioritaires ? Etonnant non ? 

Voilà ! Réfléchissez bien, discutez-en entre amis lors de soirées passées à refaire le monde....dans tous les cas, c'est tout pour aujourd'hui.

 


Post scriptum

Je dois rectifier les quelques chiffres erronés de mon cher Patrick, sur les communautés musulmanes en France et juives aux USA.

- Il n'y a pas 20 millions de Juifs aux Etats-Unis mais environ 6. Je rappelle que les juifs dans le monde représentent au total un peu plus de 13 millions de personnes.

- Il n'y a pas 12 millions de musulmans en France, mais entre 6 et 7 au grand maximum. En 2003, le Ministre de l'Intérieur Sarkozy évaluait leur nombre à 5 millions. Même le FN de Le Pen estime qu'ils sont au maximum 8 millions.
Il est vrai qu'il n'existe aucun recensement officiel précis, mais il ne faut pas assimiler musulmans et arabes du Maghreb ou dont les parents sont de cette origine.
Toutes les estimations concernent le nombre de musulmans potentiels, c'est-à-dire dont une partie des ascendants directs sont issus d'un pays à majorité musulmane. Parmi ces « musulmans potentiels » sont donc incluses de très nombreuses personnes qui ne se décriraient pas comme musulmanes et qui sont peut-être d'une autre religion ou athées.

Les proportions ne sont donc pas exactement celles décrites par Patrick : 2 à 3% des Américains sont juifs (et non 7%) et 10 à 11% des Français sont musulmans ou originaires d'un pays à majorité musulmane (et non 15 à 20%). 

Publié dans International

Commenter cet article

nadia 08/01/2009 03:50

tres interessant et tres originalcela expliquerait beaucoup de choses

marc 07/01/2009 01:34

brillante analyse et brillante hypothese..........mais ce n'est qu'une hypothesequi a en tout cas le merite de la coherenceet qui plus est est originale