A gauche……. le « Petit Père des Peuples » est de retour .

Publié le par Patrick Gouverneur

Que se passe-t-il au P.S ? s’interrogeait il y a peu mon petit camarade de blog Philippe Dermagne.

Depuis, nous avons un début de réponse…la marginalisation si ce n’est l’éviction de Ségolène Royal.

Mais il aurait pu poser également la même question figurez vous pour l’ensemble de la gauche.

Car le hasard du calendrier fait que le Parti Communiste, les Verts, mais aussi Lutte Ouvrière ont tenu eux aussi ces derniers jours leurs Congres, et Olivier Besancenot a tenu le sien il n’y a pas si longtemps.

Chose à tout le moins surprenante, tous ses « frères ennemis » ont une caractéristique et un point en commun : la Démocratie interne est mise au placard et les majorités se complaisent dans des pratiques staliniennes que l’on croyait révolues depuis longtemps.

 

Revue de détail.

 

A tout Seigneur tout honneur. Le Parti Socialiste.

 

Inutile de revenir sur la farce du Congres et le résultat du vote entre Martine Aubry et Ségolène Royal, tout a été dit.

Une fois « triomphalement » élue, la Maire de Lille s’est montrée œcuménique et rassembleuse, a parlé de « portes ouvertes » et « d’équipe de rassemblement ». Résultat ?

Pas un ami de Ségolène Royal ne figure dans l’equipe de Direction de la rue de Solferino. Pas un.

Bonjour l’œcuménisme.

 

Valls, Peillon et les autres se sentent pour le moins floués.

Il faut dire qu’ayant sans doute négocié le retrait de recours juridique sur le vote de Premier Secrétaire contre des postes à la Direction,…. on les comprend.

Mais bon la politique c’est un métier…

Sur le texte d’orientation politique de Martine Aubry, Vincent Peillon parle de « régression intellectuelle », et n’épargnant en rien la Maire de Lille, l’ancien prof de philo qu’il fut, souligne les « fautes d’orthographe des la première page, inacceptable pour un Parti de Gouvernement ».

Notez les guillemets…les mots sont respectés a la virgule près…

Julien Dray lui traite la majorité du PS « d’apparatchiks ».

Pourtant plutôt consensuel habituellement, François Rebsamen se dit « effondré devant de tels comportements ».

Francois Hollande lui même membre de cette majorité, et pourtant si facilement omniprésent devant les micros…se cache.

Rendez vous compte, Oncle François se tait….

Rarissime…..Il est sans doute mal à l’aise.

Ségolène Royal elle, se dit « toujours disponible » et espère que le champagne et le foie gras des réveillons feront du bien à Martine…

« Laissons passer la fin de l’année » déclare-t-elle en espérant que la présence de ses partisans au sein de l’exécutif socialiste sera « reconsidérée… »

Elle fait semblant de rêver, la madone du Poitou, car en réalité elle n’a aucune illusion.

Elle s’est tout simplement fait avoir.

C’est en fait une porte claquée en pleine figure que s’est prise la candidate socialiste a l’élection présidentielle voire même une porte avec écrit « SORTIE » dessus.

 

« La direction du P. S est totalitaire » a juge Vincent Peillon.

Ca y est le mot qui fait mal est lâché.

Un vocabulaire que l’on n’avait plus entendu au P.S depuis la fin des années 70.

Pourtant si ca n’est pas une purge ca y ressemble.

 

 

Le Parti communiste fait encore mieux.

 

Ce Jeudi le P.C.F historiquement expert en termes de purge…ouvre son 34eme Congres mais lui par contre n’a aucun risque de règlement de compte comme le P.S a Reims.

Et pour cause, toutes les voix dissonantes ne font plus partie du Conseil National.

 

On ne va tout de même pas apprendre à un communiste à être communiste…

Robert Hue est déjà parti et n’assistera pas au Congres.

Il s’interroge sur « une autre forme de combat ».

Avec Mélenchon peut-être ?

Mais il n’est pas le seul.

Les « refondateurs » derrière Patrick Braouezec ou l’ancien Ministre Jean-Claude Gayssot sont exclus également.

« Une purge » dit Gayssot.

La encore des mots forts qui fâchent et qui rappellent des heures sombres de là gauche et du P.C.F.

Mais Gayssot sait de quoi il parle, il a travaillé avec Marchais…

 

Marie Georges Buffet aura donc un congrès triomphal, avec des scores qui vont frôler les 99 % chers à Joseph Staline, son idole de jeunesse…

Et après ?

le P.C.F qui est passe de 23 % a 3 % de l’électorat en tout juste 40 ans déclarait il y a peu être dans une « stratégie de reconquête de l’électorat ».

Comme pour le P.S on peut s’interroger sur le fait de savoir si le repli sur soi-même et le comportement sectaire est la meilleure méthode.

 

 

Les Verts par un mimétisme étrange ne sont pas en reste.

 

Eux, ont tenu leurs congres à Lille (pied de nez du hasard  c’est chez Martine Aubry) et ce dans l’indifférence générale.

Pas de bagarres, pas d’insultes, pas de suspension de séance.

Rien à se mettre sous la dent.

Cécile Duflot, la bien connue, la charismatique Cécile Duflot a été réélue triomphalement.

(AVOUEZ QU'ON EST SYMPA A bam ON VOUS A MIS SA PHOTO...)

Et pour cause, Daniel Cohn Bendit, Dominique Voynet entre autres, n’étaient pas la. Pas seulement eux d’ailleurs.

Au point que Laurent Cochet peu soupçonnable de dissidence sociale-démocrate pourtant, précise « on a un Congres qui s’est bien passé, naturellement puisque l’on a exclu entre autre Marie-Christine Blandin, Denis Baupin et moi-même pour des raisons boutiquières ».

Le fantôme du « petit père des peuples » le bon Joseph  a hanté manifestement également les allées du congres de Lille.

« Tant que l’on ne fera pas correspondre le Parti a la mouvance écologique, on a tout faux » ajoute Cochet a qui on ne peut guère donner tort sur ce coup la.

 Inutile de vous dire que José Bové ou Nicolas Hulot ignoraient sans doute que les Verts avaient un Congres…..

En tout cas comme les autres ils n’ont été ni conviés, ni les bien venus…

Comme cela au moins il n’y a pas de problèmes…

Quand on pense que Noël Mamere ne perd pas une occasion de donner des leçons de démocratie à la terre entière, on a parfois besoin de se pincer….

 

Et Arlette me direz vous ?

On y arrive rassurez vous.

Elle n’est pas en reste.

Lutte Ouvrière également a changé de leader.

Mais dans la pure tradition de ce temple de la démocratie.

Pas de Congres, pas de vote, on ne va pas se compliquer la vie avec de la paperasse et des calculs….juste une nouvelle « porte parole » désignée par Arlette Laguiller.

Désignée comme cela c’est plus simple.

Elle s’appelle Nathalie Arthaud, est âgée de 38 ans et est le clone pur et simple d’Arlette.

Même physique, même discours.

L’opposition du Parti n’a pas été consultée ?

Voyons cela fait bien longtemps qu’il n’y en a plus a Lutte Ouvrière.

Les quelques survivants sont depuis bien longtemps chez Besancenot, ou bien nulle part d’ailleurs, si ce n’est dans des groupuscules qui font peter les voies TGV….

 

Nathalie Arthaud est de son propre aveu « marxiste-léniniste », et elle est enseignante en Economie.

Oui vous avez bien lu.

En économie…

A Rilleux La Pape dans le Rhône pour être précis.

Les pauvres à Rilleux La Pape…

On se demande quelle économie une marxiste-léniniste peut bien enseigner a ces chères tètes blondes du Rhône…. ?

Sans doute celle-ci « La classe capitaliste est nuisible pour l’économie et la société » ce qu’a déclaré Nathalie Arthaud dans sa première conférence de presse.

Apres l’on pourra toujours s’étonner que les français « ne comprennent rien a l’économie ».

En tout cas pour revenir aux procédures hautement démocratiques d’Arlette et de Lutte Ouvrière, on rappellera à  ceux qui ont la mémoire courte que la sécession entre les communistes et les marxistes léninistes de l’extrême gauche, c’était justement…le stalisme.

Amusant non ?

 

 

 

Alors récapitulons.

Martine et son P.S.

Cécile et ses Verts.

Marie George et son P.C.

Nathalie et Lutte Ouvrière.

 

Tiens, le facteur Besancenot devra affronter uniquement des nanas pour chasser sur les terres qui représentent 45 % de l’électorat.

Car c’est cela dont il s’agit. Le poids que représente la gauche en France.

La gauche au sens large en incluant genereusement quelques socialistes moderes qui se cachent au Modem.

Voila le poida electoral electoral en jeu.

Oui je le maintiens, seule Ségolène Royal  pouvait faire 47 %, les autres, tous les autres n’auraient pas dépasse 45 %.

Mais 45 %, c’est bien largement suffisant pour que grâce à  la Loi sur le financement des partis politiques, cela  permette de susciter les convoitises.

Apres tout avec 5 %, on vit…

Mais pour ce qui est de réunir 51 % lors d’un deuxième tour présidentielle c’est une autre affaire.

 

Une addition de partis sectaires et refermés sur eux-mêmes n’est certainement pas la meilleure méthode.

Bové, Cohn Bendit, Hulot, Hue, Gassot et les autres ne sont nulle part.

Mélenchon ne sait pas quoi faire. Apres avoir rejoint les communistes a l’Assemblée, il a crée son propre parti.

Et Ségolène ?

Résistera-t-elle aux humiliations longtemps, ou se comportera-t-telle en Première Secrétaire bis ?

 

Franchement si la droite met entre parenthèse sa tentation d’être « la plus bête du monde » Sarkozy est la pour 10 ans…

Tous ces comportements staliniens à gauche démontrent en fait un profond malaise idéologique de la gauche française.

Refermés sur des idées simplistes et souvent dépassées, cantonnés dans une attitude protestataire par principe, et nourris a la mauvaise foi et au sectarisme, ils additionnent les courants, les mouvements, les associations et autres clubs de réflexion et …enfin les Partis…. alors que pas grand-chose ne les sépare.

En revanche une seule chose les rapproche, l’incapacité à discuter avec les autres, même les amis, et l’incapacite totale à offrir à la France et aux français une véritable alternative politique et une veritable alternative de gouvernement.

 

De ce point de vue la tragi comédie du P.S n’était que la vitrine d’un mal profond.

Publié dans Politique

Commenter cet article

Henri Baudet 15/12/2008 11:41

Je pense et j'ai toujours pensé que le role du dirigeant politique est de rassembler, au dela des personnes, sur une "idée commune de la société": vous me direz que je suis un dangereux idéaliste. Certes...certes....Par ailleurs, je crois profondément (contrairement à ce que disait ma cousine hier soir à table lors d'un repas bien arosé) que ni la droite ni la gauche n'ont le monopole ni de la vision ni de la bonne gestion. Voir pour cela toutes les villes et villages en France qui sont gouvernées par des coalitions de gauche ou droite ou mélangés et qui fonctionnent dans le respect mutuel et l'efficacité. le monde dans lequel nous vivons va trop vite, on ne prend plus le temps des choses, de la reflexion. Et j'entends les "gourous" à 2 sous (genre Alain Minc, par exemple, et je n'en citerai pas d'autres par charité chrétienne) sévir au sommet de l'état, nous dire les chemins à suivre quand on doit se souvenir que cet individu a perdu lui-même (époque Benedetti p.e.) des milliards.... Il faut de temps en temps avoir de la mémoire......C'est dire si nos dirigeants ont perdu totalement le sens commun pour justifier leurs propres exactions par des theoriciens qui n'ont jamais fait autre chose que de théoriser.Ras le cul des ces intellectuels à 2 balles...Comment voulez vous que le plus stupide des stupides ne comprenne pas cela. Même un provincial  comme moi va le comprendre...c'est dire.....Dans ce contexte, la meute socialiste ne mérite même pas ma commisération. Cependant c'est un signe des temps que les esprits se raidissent, que les foules s'échauffent et, bien sur, on va sous peu nous faire le coup de "sauver la partie".... et la bourse par la même occasion.. A pleurer je vous dis... à pleurer.Tout ça parce que le monde politique est "nul à Chi....".
 
Et parce que le débat public ressemble à s’y méprendre à une arène de cirque. La mise à mort étant le summum à atteindre pour que les coupures publicitaires soient vraiment payantes. Le voyeurisme ne devrait pas être interdit uniquement sur les films pornos.et je terminerai par une devinette: Trouvez moi dans les gens qui occupent l'espace publique (télé, radio, etc...) un dirigeant dont vous pourrez me dire: Voila quelqu'un qui me parle avec dignité et avec respect et qui ne cherrche pas à monter les gens les uns contre les autres ???AmicalementH BaudetPS: Vous me direz que je n'ai pas répondu à la question....Et alors, en politique c'est la règle de noyer le poisson.
 
Et vous avez de la chance aujourd’hui que je sois un peu « à la bourre…. »

michel 13/12/2008 16:31

Bien observe.......ce phenomene a priori troublant n'est evidemment pas le fruit du hasard. C'est une strategie d'opposition qui s'inscrit dans la duree et qui consiste a rassembler ses amis ne mene cela dit qu'a la minorite de mon point de vue