C'EST L'ETE 11.......LE CAUCASE UN DANGER POUR LA PAIX ?

Publié le par Patrick Gouverneur

 

 

C’est l’été et nous avons assiste a l’apparition d’un nouveau conflit dans le monde.

Éclair mais violent.

Les Russes ont tapé fort pour aller vite.

Ils ont bien fait d’ailleurs car en 48 heures ils sont parvenus à leurs fins.

L’Ossétie du Sud ne fait plus partie, et ne fera sans doute plus jamais partie de la Géorgie.

Chacun connaît désormais les raisons du conflit et les circonstances qui l’ont déclenché, après avoir découvert pour la quasi totalité d’entre nous l’existence sur une carte de ce qui n’était  jusqu'à présent  qu’une province de Géorgie.

 

Mais un peu de recherche nous a permis de mieux comprendre, les enjeux et du coup le Caucase  fait un peu froid dans le dos, car on comprend vite que l’Ossétie du Sud n’est pas un cas isolé.

Tout remonte aux années 1920.

Staline à la tête de l’URSS  a mis en place, ce qui paraissait normal dans sa logique à lui, une organisation, c’est à dire en fait un découpage administratif.

Dans le cas présent, l’Ossétie étant pour moitie rattachée a la Géorgie (le Sud) et l’autre moitie rattachée a la Russie (le Nord).

Il a fait de même pour l’ensemble de l’URSS, d’autant que comme chacun sait, ce bon Joseph ne s’est jamais préoccupé beaucoup de l’opinion des uns et des autres.

Ce découpage a donc été fait dans une logique purement administrative sans autre critère que celui la.

 

En 1990 quand l’URSS s’est effondrée, ce qui était auparavant une délimitation administrative devient d’un coup frontière.

Pourquoi ?

Par commodité sans doute.

Commodité non dénuée de bon sens c’est vrai. Les anciens états de l’URSS deviennent autonomes avec les mêmes frontières qu’ils avaient auparavant.

Jusque la très logique.

 

Mais l’Ossétie, on le sait désormais, ne s’est jamais sentie Georgienne. Pensant qu’elle a le choix elle demande du coup son rattachement à la Russie.

La Georgie nouvel Etat indépendant refuse, et déjà en 91/92 des affrontements avaient eu lieu.

Affrontements passés inaperçus dans l’euphorie de la libéralisation de l’URSS.

Mais la guerre d’aujourd’hui n’est donc que la suite de l’histoire.

L’intervention peu heureuse de la Géorgie pour mater une énième rébellion d’une de ses provinces, a déclenché l’action russe qui se targuent de venir aider des gens « a disposer d ‘eux mêmes ».

Le monde a l’envers.

Mais ce qui est inquiétant, c’est que la Géorgie (et du coup les USA et l’Europe qui tiennent comme la prunelle de leurs yeux a l’occidentalisation du pays) n’a pas que l’Ossétie comme problème.

Au Nord Ouest du pays se trouve l’Abkhazie.

Même punition, même motif.

En Aout 92, l’Abkhazie se proclame République ce que n’accepte pas la Géorgie pas plus que la communauté internationale.

Sauf que Moscou ne serait pas contre récupérer l’Abkhazie tout comme l’Ossétie du Sud.

 

Pire encore la Géorgie n’est pas un cas isolé. Il y en a d’autres.

 

L’Azerbaïdjan par exemple. Autre province d’URSS devenu Etat.

En plein cœur de ce nouveau pays, qui a une frontière avec l’Arménie se trouve une enclave ignoré de tous qui s’appelle le Haut-Karabagh…

Une espèce de Kosovo en quelque sorte

Or le 2 Septembre 1991 cette « communauté » a très officiellement elle aussi proclamé son indépendance de l’Azerbaïdjan.

Dans l’indifférence absolument générale car elle n’a été reconnu…par personne.

Ni par l’Europe ni par les Etats-Unis.

Pas plus pour le coup par Moscou qui a une idée très sélective du respect des droits des peuples a disposer d’eux mêmes, et qui dans le cas présent ne veut pas de cette province sans intérêt et située en plein milieu de l’Azerbaïdjan.

N’empêche il s’en est suivi 3 ans de guerre…dont je ne pense pas que grand monde ait entendu parler…

Une espèce d’arrangement a été trouvé, cautionné par les trois grands mais le conflit reste larvé et les affrontements sont permanents.

 

La Moldavie n’est pas épargnée non plus.

Ce petit pays possède une frontière avec l’Ukraine. Sur cette frontière se trouve la Transnitrie.

Je sais on se croirait dans un album de Tintin…

Même histoire…

En 1991 cette province s ‘est auto proclamée République et a fait sécession de la Moldavie.

Ce qui n’intéresse personne bien entendu, n’empêche que le problème n’est pas réglé et peut s’enflammer a tous moments.

 

Ces conflits dont personne ne parle sont le prétexte à une hypocrisie verbale inouïe de la Communauté internationale.

George Bush et les américains parlent de respect des « droits des peuples à disposer d’eux-mêmes », mais ils soutiennent la Géorgie quand celle-ci empêche l’Ossétie ou l’Abkhazie de rejoindre la Russie, ce qu’ils souhaitent.

La Russie dans les sommets internationaux est « sur la même longueur d’ondes » mais fait le contraire avec la Tchétchénie bien sur, mais aussi nous l’avons vu avec la Transnitrie.

 Sans parler hors de ses frontières avec le Kosovo, dont elle n’a jamais admis vraiment l’indépendance, et a en permanence saboté le processus de paix.

 

Dans certains cas, pour tout dire on comprend d’ailleurs mal la fermeté des uns et des autres.

Pour la Géorgie par exemple on comprend pourquoi l’Europe et les Etats-Unis soutiennent ce régime occidentalisé et démocratique.

Quand on regarde le tracé des pipes line et des oléoducs… il est clair que ce pays rattaché a l’Occident et a l’Otan est d’une importance stratégique immense et permet de limiter le pouvoir de chantage de la Russie sur l’Europe.

Mais on comprend moins bien pourquoi ils soutiennent la même Géorgie quand celle-ci refuse leur indépendance a l’Ossétie et a l’Abkhazie, qui elles n’ont aucun intérêt stratégique,  ni aucun intérêt du tout d’ailleurs autre que d’être une source a problèmes, puisque les oléoducs et pipe lines n’y passent pas…

 

 

 

De surcroit tous ces conflits ne sont pas rappeler le problème israélo-palestinien qui enflamme la planète depuis 60 ans.

La mise en place par la communauté internationale de frontières qui ne correspondent pas toujours aux souhaits des intéressés.

Les radicalismes religieux en moins sans doute.

Au Moyen Orient la question n’est plus depuis longtemps de savoir si Israël est ou non d’accord pour la création d’un Etat indépendant, elle l’est.

Le problème enfin très clair helas, c’est que ceux la même qui ont longtemps réclamé cette indépendance, remettent aujourd’hui en cause l’existence même de ceux qui sont censés leur accorder….

Pas simple.

 

 Mais ce qui est encore plus inquiétant  derrière ce conflit de l’Ossétie, c’est la dégradation des relations entre la Russie et les Etats Unis, mais aussi entre la Russie et l’Europe.

Plus encore on serait en droit de se demander a quel jeu jouent les russes et que cherchent-ils ?

 

On sait que la Russie qui a longtemps fait semblant d’être le meilleur ami des américains pour engranger les dollars, au point que Poutine était reçu régulièrement dans le ranch de « son ami George.. », ne supporte pas le rapprochement entre tous ses anciens satellites et les américains.

L’Ukraine, le Kirghizistan, la Georgie sont devenues démocratiques a la suite de « révolutions » souvent colorées…(orange, rose ou tulipe…), et souhaitent clairement rejoindre le camp occidental.

Leur candidature à l’Otan a même été refusée pour l’instant pour ménager la Russie.

Pour combien de temps ?

La Russie vient de pousser dans les bras des américains tous ces pays.

Outre la fierté et la nostalgie qu’est ce qui perturbe la Russie dans le fait que cette Europe de l’Est soit dans l’Otan ?

Qu’est ce que redoute la Russie de l’Otan qui n’est clairement plus dirigé contre elle ?

Pourquoi la Russie semble avoir peur de l’installation de missiles en Pologne alors qu’ils sont officiellement supposés défendre le monde libre contre « les états voyous » ?

La Russie se sent visée ?

Les américains ne cessent de le démentir sans convaincre apparemment.

N’empêche que la Pologne qui ne se pressait pas, vient tout d’un coup de signer l’accord avec les US sur l’installation du bouclier anti missiles. En 48 heures.

On connaît la grande passion des polonais pour les russes…, les chars en Géorgie ont du rappeler des mauvais souvenirs.

 

L’isolement de la Russie ne peut être donc une stratégie payante.

 

Alors si c était le cas, elle serait bien difficile à comprendre

Publié dans International

Commenter cet article

O'verité 12/01/2009 16:46

Je pense que la russie a en majorite de cas raison donc la russie a toujours raison et comprnons que ce sont les ricains et leurs frere europeens qui sont a l'origine de tous les conflits car si la russie a donne à toutes ces petites republuques l'independance je pense qu'elle ne pense pas qu'en fait les deux sinonyme du danger mondial avait une idee cachée  qui est "de vouloir gerer les ressources naturelles russes" et là ça sera le grand théeatre du monde moderne car quand l'ours magnera un seul sous marin nucleaire le danger frappera premierement les europeens: je me souvient que la france par la vois de son Sarko a dit que la reaction de la france une fois ses interets ateints est d'user l'arme de confiance et c'est l'arme nucleaire et l'ours aux ambitions de dominant, je pense, n'acceptera pas d'etre par qui que ce soit et le monde sais le danger qui le guette une fois que l'ours sera en couroux. Mais savez qu'un ours blaissé ne connait ni un lion affamé ni un tigre ...peut etre il aura une raison saine devant l'elephant. Quand les russes sont sousestimé: je me souviens que l'homme c'est le grand danger qui existe dans le monde. Comme nous mourrons pour les interets de ces deux freres c'est un moyen pour qu'il meurent aussi en grande quantité donc aller,aller, provoquer l'ours.La haine j'en ai mais contre le gent comme George bush fils ou soit contre ceux qui sont injustes car j'ai de la haine contre ces maudits qui transgressent les lois de DIEU du ciel et de la terre, le GRAND DIEU, LE DIEU UNIQUE, LE VERITABLE, l"HONORABLE, L"ADMIRABLE.DONC si BUSH est juste devant Dieu que Dieu me pardon de ce que je de la hine contre cet homme.Merci.

Loïc 25/08/2008 16:17

Oui, pas facile la situation dans cette région héritée de délimitations coupées au couteau administratif. Staline, dont le premier grand poste de responsabilités sous Lénine était "commissaire aux nationalités" s'est appliqué à briser toutes les revendications séparatistes pour que le contrôle du pouvoir central soit le plus fort possible sur tout le territoire soviétique... Quand, à force d'intrigues et d'opportunisme (c'est ça qui est frappant chez Staline, c'est qu'il est devenu l'homme le plus puissant de la planète sans finalement être un grand génie), il est arrivé au povoir suprême, ila continué son travail d'uniformisation du pays derrière le chef... Staline n'était pas un tendre, il disait n'avoir plus la moindre parcelle de coeur depuis la mort de sa première femme... Et, il n'avait visiblement pas plus de tendresse pour sa région d'origine, puisque lui-même n'était pas du tout un russe, mais un georgien, né à Gori, une ville qui fut justement au coeur de l'actualaité du conflit georgio-russe de cet été... Concernant celui-ci, il est vrai que la reconnaissances des aspirations nationales par les russes est à géométrie variable... Visiblement, la Russie de Medvedev et Poutine décide de sortir ses muscles, et de montrer sa force... Sur la question de leur adhésion à l'OMC, ils ont décidé de dévier de la voie américaine à nouveau...