C'EST L'ETE 8...- ON COULE LES FREGATES DE TAIWAN

Publié le par Patrick Gouverneur

La torpeur estivale n'a pas que des inconvénients.
Les français soutiennent la croissance économique de Ricard, et des petits producteurs locaux de rosé. Les journalistes côtoient les people et les personnalités qu'ils sont supposés observer ou interviewer...et tout le pays ne s'intéresse guère aux affaires qu'il cherche à oublier pendant un temps.
Du coup pendant ce temps la, pour certains qui restent aux affaires la période est idéale pour régler quelques dossiers en toute discrétion.

Elle est même parfaite pour faire passer quelques pilules qu'en d'autres mois seraient un peu plus dures a faire avaler.
Passe encore pour la hausse des tarifs de l'électricité et du gaz, qui est devenu tellement un classique que cela ne surprend plus personne.
Mais le coup que vient de nous faire la justice gouvernementale est un coup de maitre.
L'affaire es frégates de Taiwan est classée.
Définitivement.

Pour « fautes de preuves » Jean Claude Marin le procureur de Paris a signé le 24 Juillet une réquisition de non lieu général dans cette affaire.
Circulez il n'y a rien à voir.

Doit-on vous faire l'injure de rappeler cette affaire ?
Allez brièvement si tant est que cela soit possible.

En 1988 Thomson (désormais Thales) signe un contrat avec le gouvernement de Taiwan pour la vente de 6 frégates pour un montant de 2.6 milliards d'euros.
Problème, le gouvernement français de l'époque et surtout le Ministre des Affaires Etrangères Roland Dumas est opposé à cette vente qui mécontente la Chine.
Thomson signe alors un contrat avec une société Suisse Frontier AG pour 24.4 millions d'euros (1% c'est très correct) qui est chargée d'influencer les chinois (sic).
L'avenir montrera que les actionnaires de Frontier AG sont en fait Alfred Sirven, Christine Deviers-Jencour, Loïck Le Floch-Prigent et Gilbert Miara.
Cela vous rappelle quelque chose non ?
En fait des chinois, l'avenir montrera aussi que c'est surtout le ministre des affaires étrangères français Roland Dumas qu'il fallait « influencer ».
Christine Deviers-Joncours s'y emploie, avec une certain succès semble-t-il, puisqu'a coup de paires de pompes a 10 000 euros et de statuettes ,pour ne pas parler du reste que comme disait Pierre Dac « la décence m'interdit de révéler », Roland Dumas donne son accord, et le contrat est execute en 1991.
C'est en 1993 que l'affaire démarre, et elle démarre de Taiwan.
Soupçonneux en diable le nouveau gouvernement de l'ile enquête et découvre que près de 800 millions de dollars de retro commissions ont été versées en France.
Sans compter les commissions tout court versées aux taïwanais mais eux. ont tous été pris.
28 personnes ont été condamnées et sont en prison, et une demi douzaine ont été victime d'accident mortel avant leur procès...


En France rien ne bouge avant 1997, date à laquelle Eva Joly s'intéresse aux fonds secrets d'Elf qui en fait mènent tout droit. aux frégates.
Christine Deviers-Joncours ne cesse de le répéter dans l'indifférence de la Juge, et tout ce petit monde (sauf Dumas) est accroché et emprisonné plus ou moins longtemps pour « détournement de fonds »..., mais pas pour les frégates.

Une des premières raisons pour lesquelles Loïc- Le Floch, Sirven et la « putain de la République » se sont servis chez Elf c'est que Thomson une fois le marche conclu a refuséde payer les 24.4 millions d'euros prétextant que Frontièr AG n'avait rien fait.
Et a même attaqué la société suisse pour « tentative d'escroquerie » en 97.
Premier volet et premier scandale de l'affaire.

Le fond du dossier ca n'est qu'en 2001 qu'on l'aborde vraiment.
Les juges Van Ruymbeke et Simeoni ayant compris que Frontier AG et les retro commissions étaient liées,  ils cherchent à récupérer des documents confidentiels des douanes qui indiquent le nom des l'heureux bénéficiaires des retro commissions.
Refus de Laurent Fabius Ministre des Finances au nom du « secret défense ».
Les juges s'acharnent et réitèrent leur demande à Francis Mer puis Thierry Breton.
Même réponse.

L'affaire Clearstream (c'est beau voyez comme tout se suit) relance un peu l'affaire.
Ou plutôt l'entretient, car Van Ruymbeke la encore va dans l'impasse et n'en découvre pas plus.
Aujourd'hui de guerre lasse il est contraint de boucler son enquête avec un dossier vide d'ou la décision du procureur.
Qui d'ailleurs va boucler deux dossiers en même temps.


Celui des retro commissions dont on ne saura donc jamais la fin de l'histoire. Sauf si le dénommé Andrew Wang qui avait été démasqué par les autorités taïwanaises, était arrêté par la France, qui a déposé contre lui un mandat d'arrêt international
Mais le chinois est...introuvable.
Donc sans l'accord du ministre des Finances français impossible d'accéder aux vrais bénéficiaires.
La réside bien évidemment le grand scandale de l'affaire.
Comment trois ministres des Finances successifs ont-ils pu faire obstruction a la justice sans jamais avoir à s'expliquer ou a se justifier ?
Sans jamais avoir été questionne ne serait-ce qu'une fois par un journaliste ?.
Francis Mer et Thierry Breton ont quitté la politique. Fabius non.
Nous rêverions de voir Laurent Fabius invite de Bill O'Reilly présenter les termes de sa contribution (motion) au Congres du PS......
Il y a peu de chance qu'il puisse éviter les bonnes questions.
Dans notre vieille Gaule personne ne lui a jamais rien demande....
Jamais.
Ce qui est tout de meme enorme.

Le Procureur Marin va également par sa réquisition de non lieu clore un autre dossier qui ne manque pas de sel.
Celui de « l'escroquerie » de Frontier AG dénoncée par Thomson - Thales.
Elle n'est pas « caractérisée » dit le réquisitoire cité par Le Figaro.
Ce qui veut dire que du coup Thales va payer, et honorer son contrat.
Sirven, Le Floch, Christine et Miara vont donc toucher leur 24.4 millions.
Pas mal non ?
Sirven est mort. Deviers Joncours ruinée aurait paraît-il cédé ses parts, Le Floch et Miara on ne sait pas.
Bel imbroglio en perspective, mais les héritiers de Sirven peuvent voir la vie en rose.

Mais le pire du pire est encore à venir.

En n'aidant pas la justice à retrouver, et le cas échéant à récupérer les fonds, l'Etat français devra assumer seul les conséquences financières de l'affaire.
Car Taiwan ne lâche pas le morceau.
Le gouvernement taïwanais a demandé en justice le remboursement de 800 millions de dollars au gouvernement français.
Et a toutes les chances d'obtenir gain de cause.
Ce qui veut dire que le contribuable en 2008 ou 2009 devra payer pour les turpitudes d'une boite nationalisée en 93.
Une affaire Crédit Lyonnais a retardement en quelque sorte.

Mais c'est étrange comme le PS, Bayrou et toute la gauche bien pensante si prompte a s'indigner sur le cas Tapie (ce sera notre prochain papier) est d'un silence assourdissant sur les 800 millions des frégates.
La droite n'est guère plus « bruyante » je vous le concède.
C'est marrant comme de temps en temps le consensus est possible en France.
Le tout c'est de trouver sur quoi.
Quand on vous dit que la torpeur estivale ce n'est pas si désagréable que cela pour tout le monde.

Publié dans Politique

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jean claude 19/08/2008 15:34

tout ce dont vous parlez par ailleurs c'est de la rigolade compare a cette affairec'est une honte absolueet elle est classee dans l'indifference mediatique...les journalistes ne sortent pas grandis de ce dossier c'est le moins qu'on puisse direje suis comme vous sur Fabius....je reverai de l'entendre repondre....

patrick g 18/08/2008 15:58

helas je ne peux avoir Le Canard en lignesi qulequ'in peut m'envoyer l'article par mail j'en serais ravigouvefamily@hotmail.commerci

LE BEAUF 17/08/2008 18:10

faut voir l'article de hervé martin du canard enchainé pg 3, du13 aoùt "tempete de dollars sur les frégates de taiwan"

michel 14/08/2008 23:38

Toujours bien documente sur ce genre d'affaires..Celle la est effectivement un scandale, mais en plus des politiques qui comme vous dites ne sont guere excites sur le sujet avec une unanimite toujours suspecte, la complaisance de la presse est etrange.Ils aiment pourtant ces doddiers.ELF CLEARSTREAM et autres ils travaillent dessus et celle la non.Pourquoi n'ont ils jamais interroge Fabius ?c'est un mystere