2011 L'ANNEE DE LA FIN DES 35 HEURES ? NE REVONS PAS TROP IL SEMBLE QUE CE SOIT PLUTOT ...2017

Publié le par Patrick Gouverneur

En politique comme vous le savez le hasard existe rarement.

Or a quelques jours d’intervalle deux personnalité politiques de premier plan ont ose brisé le tabou des 35 heures.

Jean François Copé tout d’abord.

Le nouveau patron de l’UMP s’est « interrogé » publiquement sur « l’opportunité de remettre sur la table le débat des 35 heures », en avançant prudemment... comme s’il savait qu’il marchait sur des œufs.

Il avait sans doute raison d’ailleurs, car immédiatement il s’est fait « recadrer » comme on aime bien dire a l’Elysée, par François Fillon et François Baroin qui déclaraient en chœur que le débat n’était ni d’actualité ni opportun.

Circulez il n’y a rien a voir.

Nouveau dossier pour Copé ou juste un ballon d’essai pour tester la réaction de ses « amis » ? L’avenir a mon avis très proche le dira.

 

Ce Dimanche 2 Janvier, Manuel Valls un des candidats a l’investiture socialiste est allé plus loin. Il ne s’est pas contenté de s’interroger, il a fourni les réponses et les solutions.

« La gauche devra déverrouiller les 35 heures » a-t-il déclaré.

Il a même été plus precis encore en indiquant clairement qu’il faudrait « travailler plus ».

Nul doute que dans les jours qui viennent il va devoir faire face au meme type de « recadrage »  de la part de ses « amis » que Jean François Copé.

 

Cela dit c’est intéressant de constater qu’a peu près au même moment ces deux leaders en mal de positionnement s’expriment sur le même sujet, et a peu pres dans les mêmes termes.

Jean Francois Cope a d'ailleurs immediatement "rendu hommage" a Manuel Valls.

C’est interessant aussi de noter que tous deux (pour Valls c’est imminent rassurez vous…) ont été immédiatement repris de volée par leurs amis.

C’est intéressant enfin de constater que ces deux personnalités nourrissent les plus grandes ambitions politiques à échéance ….. de 2017.

Copé se considère lui-même comme le plan B en 2012 au cas où….

Valls ne croit, espérons le, pas lui-même a ses chances d’être désigné par les sympathisants socialistes pour l’élection de 2012. En réalité il prend date pour le prochain coup, a fortiori si Ségolène se ramasse une deuxième baffe.

 

C’est donc intéressant… mais aussi et surtout très regrettable qu’il faille attendre si longtemps pour voir enfin traiter ce tabou que Sarkozy a laissé perdurer.

 

PS -  Doit on rappeler que depuis des mois et des mois nous proposons ici notre solution pour à la fois casser le symbole détestable, et redonner du pouvoir d’achat «  Réinstaurer les 39 heures travaillées et 39 heures payées ».

Ne désespérons pas l’idée fait peut être son chemin

Publié dans Politique

Commenter cet article