0N ADORE LES MEDIAS FRANCAIS

Publié le par Patrick Gouverneur

Je vous concède bien volontiers que mon activité sur le blog depuis quelques temps n’est pas des plus impressionnantes.

Le manque de temps ou de disponibilité, est certes une excuse recevable, mais pour être honnête, ce n’est pas la seule raison.

Non la vérité, est beaucoup plus simple et aussi beaucoup plus terrible en meme temps, je ne suis guère « inspiré » par l’actualité française en ce moment.

Pire elle m’agace…

Je la trouve tristounette, insipide, surtout répétitive, et du coup, pour tout dire, sans grand intérêt, car la commenter me donne l’impression de me répéter...

 

Les sempiternelles polémiques du P.S sont lassantes, les pros et anti sarkozistes primaires sont fatigants à la longue, les vrais débats et les vrais enjeux sont occultés en permanence, c’est réellement frustrant.

 

Meme les faits divers, partie essentielle de l’actualité qu’on le veuille ou non, meme si ce n’est guère la tasse de thé de Bon Appétit Messieurs, sont sauf rarissime exception, peu excitants, essentiellement d’ailleurs compte tenu de la manière dont ils sont traités.

 

Heureusement que Thierry Henri a donné un coup de main a l’équipe de France de foot pour aller en Coupe du Monde et que nos amis Suisses ont eu la bonne idée de nous envoyer une belle claque dans la tronche, sinon franchement on s’ennuie….

 

Pourtant je consacre plus d’une heure par jour a suivre l’actualite française a travers les sites internet des plus grands medias, sans compter le visionnage d’émission de télévision a travers leurs sites internet également, alors il y a de quoi s’interroger sur cette « panne d’inspiration » subite.

 

En réalité, je crois avoir  trouvé la réponse à cette question largement incongrue…et finalement préoccupante.

 

C’est en fait l’effrayante médiocrité de la presse française.

 

Diable, carrément ?

Et bien oui

Ce n’est pas nouveau me direz-vous ?

Certes, d’autant que nous ne  nous privons pas ici de le dénoncer régulièrement.

Mais disons qu’il nous semble que les choses empirent.

 

Bien évidemment nous sommes aux premières loges pour la comparer avec la presse américaine  ce qui ne contribue guère, vous imaginez, à modérer nos jugements….

Nous en arrivons, par comparaison, a adorer les excès (et Dieu sait s’il y en a) des medias U.S.

Par le passé nous avons eu l’occasion de pouvoir un temps pratiquer la presse britannique, force est de constater la aussi qu’il s’agit d’une autre planète, et la presse suisse en surprendrait croyez moi plus d’un si vous aviez l’occasion de la pratiquer vous aussi…

Nous n’avons pas de connaissance particulière de la presse italienne et espagnole mais il nous semble qu’elle est singulièrement plus dans son rôle de contre pouvoir que nos chers medias hexagonaux.

En tout cas dans le sport par exemple, cela nous parait une certitude absolue,

 

 

Honnêtement les comparaisons ne sont donc pas à notre avantage.

Alors pour expliquer ce navrant constat, en particulier par comparaison à la presse américaine, et en y réfléchissant bien, nous avons identifié 4 tares et défauts professionnels majeurs qui nous paraissent expliquer  beaucoup de choses.

 

 

  1. Elle est inconsistante
  2. Elle n’enquête pas
  3. Pire, elle ne vérifie pas
  4. Enfin elle pratique allégrement la confusion (volontaire ?) entre les faits...et la polémique

 

Nous allons vous développer ces 4 points en deux articles publiés à 24 h d’intervalle.

 

1 – Elle est inconsistante

 

C’est incroyablement frappant lorsque nous la comparons à la presse étrangère.

Tiger Woods, qui dans l’opinion publique américaine est une espèce de Zidane à la puissance 10 (pour vous donner une idée..), vient de vérifier à ses dépens qu’ici, personne mais absolument personne, n’a de traitement de faveur dans les medias.

Contrairement à « Saint Zizou »….

 

Alors qu’en France, les sujets (quand ce ne sont pas ce qui est pire les « affaires »....) disparaissent des medias aussi vite qu’elles y a apparaissent.

C’est la fameuse théorie du « pschitt » chère à Chirac qui avait tout compris en 1995. Malheureusement les choses ne s’améliorent guère depuis…

Et le cancer du « pschitt » gangrène nos medias et par conséquent l’opinion.

Une affaire fait la Une de tous les journaux pendant 48 heures… puis disparait aussi vite et sans raison.

 

C’est un peu la loi et le principe de l’actualité me direz-vous ?

Certes, une affaire ou un événement en remplace une autre.

A la Une, on peut le comprendre.

Un accident, une catastrophe, naturelle ou pas, repousse légitimement la UNE d’hier en pages intérieures aujourd’hui.

En pages intérieures OUI, mais aux oubliettes c’est autre chose.

Les exemples sont bien évidemment innombrables.

A ceux récents que je vais citer ici, vous pourrez vous-mêmes j’en suis certain en ajouter une dizaine d’autres au moins, pris dans votre mémoire personnelle et vos centres d’intérêt, car le phénomène est permanent.

 

Prenez par exemple l’ « Affaire » de la main de Thierry Henri contre l’Irlande justement.

Affaire d’Etat pendant 3 jours, meme les politiques s’en mêlent.

Pensez donc, enfin le problème de l’arbitrage dans le football va être résolu par la vidéo.

Enfin le problème va être posé, enfin on va en débattre, et enfin les autorités vont bien être obligées de se bouger et de le résoudre.

Tu parles !

Vous connaissez la suite.

La vidéo est de nouveau enterrée… Platini a encore une semaine à tenir sans parler aux journalistes et…tout continuera comme avant.

Et qui est coupable ?

Platini et la FIFA ?

Hélas non, pour moi ils sont dans leur rôle.

Eux.

Les coupables sont ceux qui sont censés leur mettre la pression pour les forcer à prendre des décisions et à faire avancer les choses.

Ceux dont c’est le métier et qui ne le font pas.

 

Prenons des affaires plus « sérieuses » du type Clearstream, Angolate, Elf, Frégate de Taiwan et compagnie, elles sont hélas logées à la meme enseigne.

La UNE pour une perquisition, une audition ou une garde a vue,  et le « pschitt » jusqu'à la suivante ou pire …jusqu’au procès.

Clearstream dans ce domaine fut un modèle du genre.

Quant aux Frégates de Taiwan, n’en parlons même pas.

Ne cherchez pas ailleurs l’explication du fait que ces affaires durent des années, au point que l’opinion s’en lasse.

Pire meme elle les oublie…..

Toutes ces affaires vont en fait au rythme de leur couverture médiatique.

 

Imaginez les mêmes « affaires » ici aux US.

Pensez vous que Villepin et Lahoud se seraient foutus du monde comme ils l’ont fait ?

Pensez vous que les juges auraient mis des mois à entendre les Ministres ?

Pensez vous que la Parlement n’aurait pas enquêté sur le sujet ?

Les réponses vous l’avez compris sont dans les questions…

En fait le déroulement et meme l’issue de toutes ces affaires est directement celui de leur couverture médiatique ou plutôt de leur suivi….

 

2 – Elle n’enquête pas.

 

 Nous pourrions évidemment citer les mêmes affaires… mais pour varier les plaisirs je vous en trouver d’autres.

Celle de l’UIMM par exemple.

Et très récemment, l'affaire (qui en est à peine une encore ce qui est fou…) du Conseil Régional de PACA.

 

Dans le cas de l’UIMM, la encore nos medias feraient rire a pleurer les journalistes américains s’ils connaissaient l’histoire.

Que se passe t-il en effet depuis plus de deux ans ?

Rien ou presque.

Et pourtant un éminent responsable patronal reconnait avoir été chercher en cash chaque mois a sa banque des millions d’euros, il reconnait les avoir distribués ( en totalité ou pas ? ) a des responsables syndicaux pour « fluidifier les relations sociales », tout en refusant obstinément de préciser a qui….

Et il n’a pas fait une minute de prison (Kerviel le trader de la Générale lui a fait 28 jours).

Pire il a du en tout et pour tout être entendu 2 ou 3 fois par les enquêteurs.

Et alors après deux ans?

Vous avez des infos sur l’enquête ?

Si c’est le cas, soyez gentils placez des commentaires sur le blog pour que l’on en profite…. parce que nous on en a pas….

Alors quoi l’enquête est une farce ?

Si c’est le cas, la presse devrait s’insurger, en appeler a la démocratie et a la morale qu’ils manipulent si facilement ?

A contrario l’enquête est sérieuse mais bute sur des mensonges et des hypocrisies ?

Très bien. Des journalistes enquêtent-ils, cherchent-ils  des indices, rencontrent-ils des protagonistes ?

Pas besoin de vous donner la réponse je crois que vous la connaissez comme nous.

 

A-t-on pris la peine de vérifier par exemple le train de vie de ces responsables patronaux (et les autres avec…) aux salaires de syndicalistes soi disant « au service de leur profession » ?

Ces gens la ont certes des salaires confortables, mais  sans plus (officiellement…) mais pour autant ils sont propriétaires (sans meme un mortgage) de 300 m2  dans le 16eme arrondissement comme vous d’une chambre de bonne a Bagneux.

Cela intéresse qui ?

Personne.

Grandiose tout de meme non ?

 

Quant a l’affaire du Conseil Régional de PACA, alors là mes chers amis nous touchons au grand art, a l’expertise.

Le Conseil Régional de PACA verse des subventions confortables à des Associations « bidon », officiellement en chargées des quartiers difficiles….,

Bon jusque la le gâchis de fonds publics n’est pas une grosse surprise.

Le problème c’est qu’en réalité ces associations sont en charge d’assurer au P.S quelques milliers de votes des habitants au moment des élections.…

Chicago en 1930.

Sans compter que la décision bien sur de subventionner ces gens la, s’est faite en totale magouille.

4 personnes ont fait des mois de prison, la Vice Présidente du Conseil Régional en personne Sylvie Andrieux s’apprête à gouter les joies de la garde a vue, 3 ou 4 membres de son entourage et salaries du Conseil Régional sont déjà mis en examen.

Et ?

Vous connaissez l’histoire ?

Les noms de ces élus ?

Allez soyez honnêtes, ….à peine.

Et la plupart d’entre vous découvrent sans doute cette affaire ici.

 

Parallèlement le Conseil General cette fois, mais on reste dans les Bouches du Rhône est pris la main dans les poubelles…

Avec les deux frères Guerini qui magouillent tranquillement sur les déchets du Département et surtout les budgets disponibles

Et ?

Bon vous avez la réponse.

Des enquêtes, des investigations journalistiques?

Mais non bien sur.

Juste quelques lettres anonymes qui ne semblent pas « retenir l’attention » de nos chers medias.

Pourquoi ?

Parce qu’ils sont Socialistes ou Francs Mâcons ?

Ou les deux ?

 

On pourrait citer comme cela des dizaines d’autres exemples.

Il n’est pourtant pas nécessaire d’ avoir 30 ans de journalisme derrière soi pour « sentir » ou deviner dans ce type de dossier, les Clearstream, UIMM ou PACA que l’odeur nauséabonde que l’on sent immédiatement, est le signe évident est le signe evident d’une grosse affaire ou d’un gros scandale.

Il fut un temps, pas si ancien, ou une meute de reporters se seraient ruer sur ce genre d’affaire qui sent bon les gros tirages.

Quelques figures historiques de la profession auraient fait bosser leurs jeunes stagiaires et auraient tels des flics qu’ils étaient « activer leurs indics »

Aujourd’hui…c’est fini.

On se contentera de rewriter les dépêches de l’A.F.P.

 

A SUIVRE DEMAIN

 

Publié dans Société

Commenter cet article